Accueil > Edification > Méditations > Vous serez dispersés, chacun de son (...)

Vous serez dispersés, chacun de son côté, et me laisserez seul.

Vous serez dispersés, chacun de son côté, et me laisserez seul. Jn 16:32

Peu eurent la communion avec les souffrances de Gethsémané. La majorité des disciples n’était pas suffisamment avancée dans la grâce pour être admise à contempler les mystères de l’agonie. Occupés avec la fête de la Pâque dans leurs maisons respectives, ils représentent la plupart qui vivent selon la lettre, mais sont de simples bébés quant à l’esprit de l’Évangile. Sur les douze, onze seulement eurent le privilège d’entrer dans Gethsémané et voir « ce grand spectacle ».

Des onze, huit restèrent à distance, ils avaient la communion, mais pas de cette sorte d’intimité que connaissent les hommes tant aimés et qui ont le privilège d’y être admis. Seulement trois distingués favorisés purent approcher du voile de la mystérieuse souffrance de notre Seigneur ; mais au-delà de ce voile même ceux-ci ne purent s’introduire ; une distance d’un jet de pierre dut être laissée entre eux et le voile. Jésus doit fouler seul au pressoir, et personne du peuple ne doit être avec lui.

Pierre et les deux fils de Zébédée, représentent les Saints expérimentés, dont il peut être rapporté qu’ils sont comme « des Pères » ; ceux ayant travaillé sur les grandes eaux, pouvant dans une certaine mesure comprendre, évaluer les énormes vagues de l’océan de la passion de leur Rédempteur. Dans le but de les fortifier, ces quelques esprits sélectionnés ont assisté au terrible conflit, en entrant à l’intérieur du cercle, en entendant les instantes supplications de la souffrance du Souverain Sacrificateur ; ils ont la communion avec lui dans ses souffrances, et s’identifient avec lui dans sa mort.

Pourtant même ceux-ci ne peuvent pas pénétrer les lieux secrets du malheur du Sauveur. « Tes souffrances inconnues », telle est la remarquable expression de la liturgie grecque ; il y avait une chambre intérieure dans la douleur de notre maître, fermée à toute connaissance humaine et à toute communion. Là Jésus est « laissé seul ». Souvenons-nous de cela, et chantons : « Et toutes joies inconnues qu’il donne, furent achetées par des agonies inconnues ».



^^ Revenir en haut ^^