Accueil > Edification > Prédications > Pasteur Mathy EDJAM > Une deuxième possibilité pour Jonas

Une deuxième possibilité pour Jonas

Une deuxième possibilité pour Jonas

Par le Pasteur Mathy EDJAM

Une deuxième occasion d’obéir à Dieu

Texte de base : Jonas 1v1 à 3
L’Eternel adressa la parole à Jonas, fils d’Amittaï, en ces termes :
Mets-toi en route, va à Ninive la grande ville et proclame des menaces contre les habitants, car l’écho de leur méchanceté est parvenu jusqu’à moi.
Jonas se mit en route pour s’enfuir à Tarsis, loin de la présence de l’Eternel.
Il descendit au port de Jaffa, où il trouva un navire en partance pour Tarsis. Il paya le prix de la traversée et descendit dans le bateau pour aller avec l’équipage à Tarsis, loin de la présence de l’Eternel.

Ce texte est intéressant parce qu’on verra que nous pouvons quelque fois fuir la présence de l’Eternel comme l’a fait le prophète Jonas.
Jonas a payé le prix pour s’embarquer à bord du bateau, mais il a aussi payé le prix de sa désobéissance en épreuves et en péripéties.

Nous verrons donc trois points :

 Dieu appelle
 Réponse que nous donnons au Seigneur, et épreuves selon la réponse
 Une deuxième occasion que Dieu donne, si on se soumet à Lui.

Nous verrons qu’il peut avoir quatre appels différents venant de Dieu :

 Dieu appelle l’incroyant à se convertir
 Dieu appelle ses fidèles, ses enfants à se repentir
 Dieu appelle ses enfants à le servir
 Dieu avertit quand on est dans une situation de péché
 Comment Dieu peut appeler

Le dernier point :

 Quand Dieu nous parle ; que faisons-nous ? la sourde oreille ! ou nous obéissons !

Ainsi donc, Dieu a appelé le prophète Jonas, et Dieu va lui donner l’objet de sa mission. (voir texte de base).
Ninive était la capitale de la Syrie, une ville en pleine prospérité matérielle, économique, mais païenne et Dieu demande à Jonas de demander aux habitants de se repentir.
Encore aujourd’hui, Dieu appelle des gens à la repentance et à la conversion
(2pierre 3v9), et Il ne cesse d’appeler.
En plus que Dieu appel les païens à la conversion, mais il appel ses enfants à lui donner la place capitale, c’est-à-dire la première place, dans leur vie (Ephésiens 1v6).
Dieu demande donc à ses enfants de lui donner toute la place, et à prendre conscience de l’espérance qui s’attache à l’appel qu’ils ont reçu en Jésus-Christ.
Prenons donc position pour lui. (1 Thessaloniciens 1v9)
Dieu parle premièrement par sa parole.
Les chrétiens qui sont déjà enfants de Dieu, sont aussi appelés pour le servir.
Dieu appelle à le servir, mais il peut aussi confier une mission spécifique, particulière.
(Peut être pour prier, soutenir un missionnaire ou encore un pasteur, pour aider quelqu’un qui dans le besoin d’un point de vue moral et spirituel, Dieu peut vous appeler à accepter la proposition de votre pasteur de l’assemblée locale à diriger une activité( école du dimanche, chorale etc…).
L’appel de Dieu, peut se faire sous une forme d’avertissement. Dieu peut vous avertir parce que vous prenez une mauvaise direction, un mauvais chemin ; Il vous appelle donc à la repentance. (il se peut que se soit un problème familial jamais réglé etc…).

Nous ne savons pas exactement comment Dieu s’est adressé à Jonas.
Cependant Dieu peut parler par un songe Job 33v14-18 (ex : Joseph (Genèse 37), Samuel 1 Samuel 3v1-15), quelque fois, Dieu a utilisé des anges (ex : Jacob (Genèse 32v23-33), Marie (Luc 1v26-38), pour la naissance de Jésus…), Il a aussi parlé de manière audible (Saul (Actes 9v 1-8) a entendu la voix de Dieu), et Dieu peut utiliser la nature également pour nous parler (Dieu a utiliser les étoiles pour guider les mages Mathieu2 v11). Dieu travaille quelque fois de plusieurs manières qui nous échappent car, Il a déjà utilisé des animaux (Dieu a utilisé un âne pour parlé à son prophète Balaam (Nombres 22 v22-31), car il s’entêtait dans une voie que Dieu ne voulait pas pour lui, Dieu a dû lui parlé à travers son âne), Dieu s’est servi d’un coq, pour toucher la conscience de l’apôtre Pierre (Luc 22v54-62).
Au pire, Dieu peut utiliser un animal pour nous parler.
Frères et sœurs, écoutons et obéissons au Seigneur. Nous ne devons restreindre les moyens que Dieu peut employer pour nous parler.
Mais il commence par nous parler prioritairement par Jésus-Christ.
Hébreux 1v 1-3
Jean 20 v29
Dieu a parlé à Jonas.
Quelle fut la réponse de Jonas ?
Face à cet appel, par peur et parce que Jonas savait que Dieu ne voulait pas les détruire mais les sauver, l’homme de Dieu désobéit, et choisit la fuite.
Jonas 3 v5-6
En effet, c’était difficile pour Jonas d’admettre que Dieu ne punisse pas les ninivites, en plus qu’il aurait fallu qu’il fasse un long chemin pour rien, puisque si le peuple se repentait, Dieu renoncerait au châtiment.
Jonas 4 v2
Voici donc la réaction de Jonas :
C’est comme si Dieu nous demande de prêcher l’évangile, et que nous ne le faisons pas, nous disant que si les incroyants se repentent, Dieu ne les punira plus. C’est un peu dans cet état d’esprit que se trouvait le prophètes Jonas, il avait peur également, car les prophètes de mensonges étaient mis à mort.

Frères et sœurs, quel est notre réponse vis-à-vis des appels de Dieu ?

Jonas n’a pas été le seul à décliner l’appel de Dieu dans exode 3v11, Moïse a demandé à Dieu d’envoyer quelqu’un à sa place, dans une mission qu’il lui avait confiée.
Jérémie ne voulu pas non plus accomplir une mission que Dieu lui avait confiée Jérémie 1v6, disant qu’il ne savait pas bien parler, qu’il n’était qu’un enfant.

Souvent, ce que Dieu nous demande de faire est au dessus de nos forces, alors nous fuyons comme l’a fait Jonas en faisant la sourde oreille ou en cherchant des excuses qui sont parfois légitimes et valables à nos yeux.
Mais il nous donne des buts qui sont à nos yeux difficiles à atteindre, parce qu’il veut que nous dépendions de lui totalement. Si Dieu nous donne des choses simples et faciles à faire, nous les ferrons avec notre propre force, ce qui ne sera pas enrichissant pour nous et le nom de Dieu ne sera pas glorifié.
Si Dieu donne une mission aussi difficile soit-elle à accomplir, il donne également les moyens pour l’accomplir.
Et quand on désobéit à Dieu, on tombe forcément dans l’épreuve.
A chaque fois qu’un enfant de Dieu, ayant reçu un appel ou une
recommandation de Dieu, n’obéit pas, il tombe dans l’épreuve, car on ne peut pas fuir Dieu. (Psaumes 139)
Dieu donc, va se servir de la tempête et des marins idolâtres qui se trouvaient sur le bateau pour toucher la conscience de Jonas.
C’est également une honte pour un chrétien de se faire reprendre par un incroyant. Et Dieu peut se servir d’un incroyant pour toucher la conscience un chrétien désobéissant.
Jonas sera donc obligé d’exposer sa situation aux marins et de leur demander de le jeter à la mer afin d’apaiser la tempête.
Après avoir jeté Jonas, la mer s’est calmée. Jonas fit preuve de foi et Dieu envoya un poisson pour le sauver. Il expérimenta la grâce de Dieu, après avoir reconnu son erreur. Dieu l’a fait remonter du gouffre et le ramena sur le lieu où il devait accomplir sa mission. Dieu donne une seconde occasion à Jonas, et cette fois, il accomplit sa mission.
Frères et sœurs, quand on n’obéit pas à Dieu, on n’est pas en communion avec lui, car la désobéissance est un péché.
Dieu veut vous donner une seconde possibilité pour vous repentir, dites au Seigneur que vous cédez à son appel, car vous voulez obéir.



^^ Revenir en haut ^^