Accueil > Edification > Etude de la Semaine > UN REGARD D’ESPOIR DANS UN MONDE (...)

UN REGARD D’ESPOIR DANS UN MONDE OBSCUR

...

Pour être gentil et poli, chaque année nouvelle nous formulons nos vœux et utilisons une formule toute faite : « bonne année ».
Je ne vous souhaiterai pas la bonne année mais désirerais plutôt vous encourager dans une bonne persévérance dans le Seigneur car les jours à venir ne seront pas meilleurs car la Bible le dit : les jours seront mauvais.
Lorsqu’on a sous les yeux ce qui nous est relaté par les médias, on s’aperçoit que tout va mal : chute monétaire, insécurité grandissante, on se demande où l’on va ?
Force est de constater que les hommes n’ont pas d’espoir pour l’avenir, ils ne savent que faire.
Il y a de plus en plus de suicides, de jeunes d’enfants qui s’en vont car ils n’ont pas d’espoir, mais j’aimerais rappeler que ceux qui ont accepté Jésus-Christ dans leur vie comme Sauveur et Seigneur, il y a de l’espoir.
Une année se termine, une autre commence et nous rapproche de plus en plus de la venue de notre Seigneur et c’est l’espérance du chrétien.
Nombreux sont ceux parmi nous qui passent par la souffrance, par des choses difficiles et il y en aura encore, mais il faut nous rappeler que tout cela est pour un temps et que nous sommes que de passage dans ce monde.
Dans 1 Pierre, il est relaté que les chrétiens de la Cappadoce, étaient dans un milieu hostile à l’évangile et persécutés à cause de leur foi et Pierre les encourageaient à lever les yeux, non pas sur ce qu’ils avaient sous les yeux c’est-à-dire les difficultés, la persécution mais à contempler ce qu’ils étaient en Christ.
La position en Christ du chrétien, donne de l’espoir et produit en chaque chrétien de la joie au milieu de la souffrance, lorsqu’il a la bonne perspective.
Dans 1 PIERRE CH 1 V 3 :
Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui, selon sa grande miséricorde, nous a régénérés, pour une espérance vivante, par la résurrection de Jésus-Christ d’entre les morts, 4 pour un héritage qui ne se peut ni corrompre, ni souiller, ni flétrir, lequel vous est réservé dans les cieux, 5 à vous qui, par la puissance de Dieu, êtes gardés par la foi pour le salut prêt à être révélé dans les derniers temps ! 6 C’est là ce qui fait votre joie, quoique maintenant, puisqu’il le faut, vous soyez attristés pour un peu de temps par diverses épreuves, 7 afin que l’épreuve de votre foi, plus précieuse que l’or périssable (qui cependant est éprouvé par le feu), ait pour résultat la louange, la gloire et l’honneur, lorsque Jésus-Christ apparaîtra…
Pierre voulait encourager les chrétiens à tenir ferme dans la foi.
Nous chrétiens, qui sommes aussi dans des temps difficiles, les derniers temps, dans ce monde où tout va mal et ira de pire en pire, nous vivons une situation presque similaire à celle des chrétiens de Cappadoce. Ils étaient eux, dans une situation de persécution mais Pierre leur rappelait d’avoir les regards en haut sur les choses spirituelles, éternelles et de ne pas regarder à ce qu’ils avaient sous les yeux, à ce qui est amené à disparaître.
Cet encouragement est valable pour nous aujourd’hui, à saisir les choses d’en haut, les choses spirituelles c’est-à-dire en ayant les regards sur les bénédictions célestes qui ne tariront jamais, en vivant sur la terre dans la sanctification.
Si nous voulons persévérer au sein de la souffrance, avancer avec le Seigneur, et aller jusqu’au bout, il faut toujours avoir les regards sur l’objectif à atteindre : Jésus-Christ.
Il faut avoir un regard sur notre position céleste, car puisque nous avons cru en Jésus-Christ, puisque nous sommes régénérés (passés par la nouvelle naissance) donc nous avons de l’espoir et une espérance puisque Dieu a fait de nous ses enfants.
La Bible dit que celui qui est en Jésus-Christ est assis dans les lieux célestes en Christ. Puisque Jésus-Christ est mort et qu’il est ressuscité, nous chrétiens, avons l’espérance que si nous mourrons maintenant, puisque celui en qui nous croyons est ressuscité et est auprès de Dieu, nous aussi avons l’espérance que la mort n’est pas la fin, QUELLE ESPERANCE BIENS-AIMES ! C’est ce que Pierre voulait leur communiquer, de saisir déjà leur position céleste en Christ. Voilà l’espérance vivante du chrétien, quand bien même il verra la mort, il sera avec son Seigneur, vivant.
Qui sommes-nous en Jésus-Christ ?
Pour celui qui a accepté Jésus-Christ dans sa vie, pour celui qui est passé de la mort à la vie, qui est devenu un enfant de Dieu, nous sommes des héritiers de Dieu et des cohéritiers de Christ c’est-à-dire au même titre que Christ, quelle bénédiction, tout ce qui appartient à Christ, nous appartient. Les choses de la terre passeront mais l’héritage du chrétien ne peut se souiller, ni se corrompre.
Dans Apocalypse CH 21 V18 il est parlé des choses à venir, la nouvelle Jérusalem, ce qui nous attend :
18 La muraille était construite en jaspe, et la ville était d’or pur, semblable à du verre pur. 19 Les fondements de la muraille de la ville étaient ornés de pierres précieuses de toute espèce : le premier fondement était de jaspe, le second de saphir, le troisième de calcédoine, le quatrième d’émeraude, 20 le cinquième de sardonyx, le sixième de sardoine, le septième de chrysolithe, le huitième de béryl, le neuvième de topaze, le dixième de chrysoprase, le onzième d’hyacinthe, le douzième d’améthyste… et ce qui nous attend dans le ciel n’a rien de comparable à ce que nous avons sur terre.
La Bible dit aussi que le ciel est un lieu où il n’y aura plus de pleurs, que les larmes de nos yeux seront essuyées, qu’il y aura une paix que le monde ne peut donner, de la joie, plus de tristesse, et en ayant dans notre esprit cette perspective, nous seront consolés.
Nous devons saisir par la foi, ces bénédictions spirituelles !
Qu’est-ce qui est plus grand à nos yeux ? Les grandes difficultés ? Mais le poids de gloire à venir est plus important. C’est pourquoi nous devons avoir la bonne perspective.
ROMAINS 8 V 18 dit :
J’estime que les souffrances du temps présent ne sauraient être comparées à la gloire à venir qui sera révélée pour nous.
Ce qui est à venir est beaucoup plus grand, quel regard avons-nous, quelle est notre perspective ? Si nous avons comme perspective les difficultés, nous ne pourrons pas être dans la joie.
Beaucoup de chrétiens vivent malheureusement dans l’anxiété et la tristesse, les murmures, ils s’en prennent aussi à Dieu car ils n’ont pas sous les yeux le bon regard.
En attendant, puisque nous sommes sur terre en ayant le bon regard sur notre espérance, marchons de sanctification en sanctification.
Pendant que nous sommes sur terre, c’est un temps qui est court comparé à l’éternité avec le Seigneur, il faut que nous soyons éprouvés parce que Dieu a un but, un objectif, il veut travailler dans nos vies et faire sortir de nos vies un fruit, il veut nous utiliser.
Quel moyen Dieu va utiliser pour nous purifier et nous aider à marcher de sanctification en sanctification ? Ce sont les diverses épreuves.
L’apôtre Jacques dit : Mes frères, regardez comme une joie complète les diverses épreuves auxquelles vous pouvez être exposés.
L’épreuve est là pour nous rapprocher de Dieu et nous faire grandir et nous apprend à dépendre de Dieu.
Le but de Dieu n’est pas de nous terrasser mais de nous rendre pur.
Avant de nous utiliser, Dieu doit nous épurer.
Sommes-nous prêts à marcher de sanctification en sanctification ?
Qu’est-ce qui souille ? N’est-ce pas le péché ? Et Dieu va permettre des épreuves pour nous aider à nous détacher des choses terrestres et à nous attacher aux choses célestes et avoir les regards sur Jésus-Christ.
En cette nouvelle année, prenons de bonnes résolutions et si nous voulons plaire au Seigneur marchons dans la sanctification, éloignons-nous de tout ce qui ne glorifie pas Christ, soyons déterminés, consacrés, et que nos attitudes ne témoignent pas le contraire. On ne se moque pas de Dieu.
Et comme dit l’apôtre Pierre : Mais puisque celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite.
Que nous soyons encouragés par ces paroles à avoir toujours les regards sur Christ, sur ce qui nous est réservé dans le ciel, et avançons jusqu’au retour de notre Seigneur.
QUE DIEU VOUS BENISSE.

Pasteur COUTI



^^ Revenir en haut ^^