Accueil > Edification > Méditations > Tu ne répandras point de calomnies (...)

Tu ne répandras point de calomnies parmi ton peuple … Tu auras soin de reprendre ton prochain, mais tu ne te chargeras point d’un péché à cause de lui.

Tu ne répandras point de calomnies parmi ton peuple … Tu auras soin de reprendre ton prochain, mais tu ne te chargeras point d’un péché à cause de lui.

Le rapporteur distille un triple poison ; car il est nocif pour celui qui raconte, pour l’auditeur, et pour la personne à propos de qui l’histoire est rapportée. Que l’histoire soit vraie ou fausse, la Parole de Dieu nous interdit de la diffuser. Les réputations de ceux qui composent le peuple du Seigneur doivent être précieuses à notre vue, et nous devons considérer comme humiliant d’aider le diable à déshonorer l’Église et le nom du Seigneur.

Certaines langues ont plutôt besoin d’une bride que d’un éperon. Beaucoup se glorifient en rabaissant leurs frères, comme si de cette façon ils s’élevaient eux-mêmes. Les fils sages de Noé ont jeté un manteau sur leur père, et celui qui l’a exposé a gagné une malédiction affreuse. Nous pouvons nous-mêmes avoir besoin un de ces jours de l’abstention et du silence de nos frères, faisons-le avec tendresse pour ceux qui l’exigent maintenant. Que ceci soit notre règle familiale, et notre engagement personnel : NE PARLER EN MAL D’AUCUN HOMME. Le Saint-Esprit, cependant, nous permet de censurer le péché, et prescrit la manière dont nous pouvons le faire.

Cela doit être fait en réprimandant notre frère face à face, mais pas en le raillant derrière son dos. Cette manière est humaine, fraternelle, conforme à Christ, et avec la bénédiction de Dieu elle sera utile. Et si la chair n’en tient pas compte ? Alors nous devons mettre une contrainte plus grande sur notre conscience, et nous garder au travail, de peur qu’en acceptant le péché sur notre ami nous en devenions participants. Des centaines de personnes ont été sauvées de gros péchés par des avertissements opportuns, sages, affectueux de ministres fidèles et de frères. Notre Seigneur Jésus a mis devant nous un exemple magnifique sur la manière de traiter avec des amis égarés, dans son avertissement à Pierre : la prière par laquelle il l’a fait précéder, et la façon douce utilisée avec la dénégation vantarde de Pierre qui nécessitait un tel avertissement.



^^ Revenir en haut ^^