Accueil > Edification > Méditations > Secours, Seigneur !

Secours, Seigneur !

Secours, Seigneur ! Ps 12:1

La prière elle-même est remarquable, car elle est courte, mais opportune, sentencieuse, et suggestive. David se lamentait de la petitesse de la fidélité de l’homme et pourtant il éleva son cœur en supplication et quand la créature défaillit, il vola vers son Créateur. Il éprouva évidemment sa propre faiblesse, sinon il n’aurait pas crié au secours ; mais en même temps il avait l’intention honnêtement de déployer son énergie pour la cause de la vérité, car le mot sauve (ou secours) n’a de sens que si nous ne pouvons pas nous même faire quelque chose.

Il y a une grande direction, clarté de perception, de distinction d’expression dans sa pétition de deux mots ; beaucoup plus bien sûr, qu’un flot de paroles de certains religieux. Le Psalmiste va droit au but vers son Dieu, avec une prière bien pesée. Il sait ce qu’il cherche et où le trouver. Seigneur enseigne-nous à prier de cette façon bénie. Les occasions d’utiliser cette prière sont fréquentes. Dans les afflictions providentielles, combien elle est convenable pour les croyants éprouvés qui réalisent que tout autre secours leur fait défaut. Les étudiants en doctrines en difficultés, peuvent souvent obtenir de l’aide en faisant monter ce cri de « sauve Seigneur ! » au Saint Esprit, le grand pédagogue.

Les soldats spirituels dans leurs conflits intérieurs peuvent adresser au trône de la grâce la même prière pour être fortifiés, et ceci sera un modèle pour leur requête. Les ouvriers dans l’œuvre céleste peuvent ainsi obtenir grâce et être secourus dans leurs besoins. Les pécheurs qui cherchent, dans le doute et les alarmes peuvent offrir la même supplication pressante. En fait, dans toutes les circonstances, en tous temps, et partout, ceci est valable pour le besoin des âmes. Sauve Seigneur ! sera convenable pour nous vivants ou mourants, souffrants ou travaillant, dans la joie ou dans le chagrin. En Lui notre secours est trouvé. Ne nous privons donc pas de crier à Lui.

La réponse à la prière est certaine si elle est sincèrement offerte par Jésus. Le caractère du Seigneur nous donne l’assurance qu’il n’abandonnera pas son peuple. Sa relation de Père et d’époux nous garanti son aide ; son don de Jésus est un gage de toute bonne chose et sa promesse demeure : « ne crains pas, je te secourrai, je te sauverai ! »



^^ Revenir en haut ^^