Accueil > Face à la parole > Quand nous délaissons Dieu…..

Quand nous délaissons Dieu…..

Dans 2 Timothée 3 : 1-7, l’apôtre Paul écrit à Timothée en ces termes. : « Sache que dans les jours derniers, il y aura des temps difficiles. Les hommes seront égoïstes, amis de l’argent…, enflés d’orgueil, aimant les plaisirs plus que Dieu, ayant l’apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force. »

Aujourd’hui ces propos doivent nous interpeller et nous amener à nous examiner.
Pourquoi ?
Nous pouvons observer une présence importante de chrétiens au culte du dimanche et ne pouvons qu’encourager cette démarche qui, nous le croyons, est agréable à Dieu.
Par contre, à cotnrario , nous relevons un fort désintéressement aux autres rendez-vous de la semaine et un intéressement limité aux activités de l’église locale.
Cela nous rappelle un fonctionnement religieux dans lequel beaucoup ont baigné avant de rencontrer Christ.
Un détachement de la communion fraternelle qui a pour centre l’amour auquel nous invite Christ.
Nous développons un intérêt pour les choses qui nous plaisent nous, au détriment du reste. N’est-ce pas une démarche égoïste qui nous éloigne de Celui qui nous a appelé à célébrer sa gloire et à nous unir sous sa bannière, nous son peuple sain mis à part ?
Chacun de nous ; s’il s’examine trouvera dans sa démarche quotidienne, certains comportements dénoncés par l’apôtre Paul dans sa lettre à Timothée.
Chacun trouvera son excuse pour justifier de sa non participation à la vie de son église. Les faits sont têtus et la réalité aujourd’hui interpelle.
Nombreux sont ceux qui ne participent pas aux réunions de prière dans les familles, qui ne viennent pas aux études bibliques, dont les seules présences sont enregistrées lors des rencontres évènementielles.
Beaucoup ne participent pas aux réunions de prière du vendredi, aux journées de nettoyage, aux réunions de couples, aux rencontres de partage et à certaines activités organisées dans l’église.
Voire même manifeste un désintérêt pour le Diaconat qui est aussi une œuvre de l’église diaconat….. ?
On peut penser que la force de l’église est dans l’isolement individuel ?
Alors qu’au contraire, celle-ci se retrouve dans le rassemblement fraternel du peuple de Dieu et de surcroît, chaque fois qu’il y est convié à se réunir.
Où est passé notre piété des premiers jours quand nous avons rencontré Christ ? Cette piété qui nous conduisait à affronter le monde qui nous entoure.
Nous étions volontaires pour Christ dans toutes les œuvres de l’église.
Où donc est passé notre piété pour celui qui nous a sauvé des chaînes du péché ?
Ne renions– nous pas ce qui fait la force de notre foi, en nous isolant et en pensant gérer seul nos préoccupations, loin de l’église.
Rappelons-nous de la lettre à l’église de Laodicée, dans Apocalypse 3 ; 15-16 :
« Je connais tes œuvres. Je sais que tu n’es ni froid, ni bouillant…..Je te vomirai de ma bouche »
et dans Apocalypse 3 ;19 : « Moi, je reprends et je châtie tous ceux que j’aime. Aie donc du zèle, et repens-toi. »
Dieu n’aime pas les égoïstes, les orgueilleux, ceux qui l’adorent du bout des lèvres, mais Il prend plaisir aux humbles, à ceux qui l’adorent en vérité.
Rappelons-nous que Dieu est un Dieu d’amour et de justice qui ne nous demande pas de contre partie pour ses bienfaits.
Que chacun de nous s’examine et apprécie son témoignage au quotidien.
Dieu a-t-il toujours la première place dans notre vie ?
Si notre foi n’a pas les œuvres, elle est morte en elle-même. Jacques 2 ;17



^^ Revenir en haut ^^