Philippiens

Philippiens (Epître aux)

- Auteur.

- L’apôtre Paul écrivit cette lettre depuis Rome où il était prisonnier dans un logement qu’il avait loué. #Ac 28.14-31

Son authenticité est attestée dès la fin du 1er siècle par Polycarpe, Clément de Rome, Ignace d’Antioche... Elle n’est plus contestée par personne.

- A cause du brusque changement de ton à partir de Ph. 3.2, quelques-uns se sont demandés si tout le passage de la fin ne faisait pas primitivement partie d’une autre lettre de Paul. Mais ces auteurs-là ne sont pas d’accord sur l’endroit de la coupure. L’idée même de la réunion de 2 lettres en 1 seule a pu provenir aussi d’une allusion de Polycarpe, le disciple de Jean. Ecrivant aux Philippiens entre 110 et 115, il leur parle "des lettres" que Paul leur aurait adressées (Polycarpe 3.2). Mais à cette époque-là le mot "lettre" se mettait aussi facilement au pl. qu’au sing. D’autre part, il est aussi possible que Paul ait écrit aux Philippiens d’autres lettres totalement perdues par la suite. Polycarpe ne connaissait sans doute l’ép. que sous sa forme présente, et il est parfaitement admissible de considérer l’ensemble de la lettre comme un tout.

- Date.

- Les Philippiens ont appris la détention de l’apôtre, ils ont envoyé Epaphrodite et entendu parler de la maladie de celui-ci. Un premier interrogatoire paraît déjà avoir eu lieu (1.7) et le verdict semble imminent (2.23).

- La rédaction de cette ép. devrait donc se situer vers la fin des deux années de la première captivité romaine, c.-à-d. vers l’année 63.

- Lieu.

- L’ép. a été écrite en prison (1.7, 13, 17) dans une ville où il y a un prétoire (1.13) et une Eglise (1.14). Le procès de Paul peut se terminer par une condamnation à mort (1.20 ; 2.17), mais il a plutôt l’impression qu’il sera acquitté (1.25 ; 2.24). Timothée est avec lui (1.1 ; 2.19, 23).

- Act. 23.33-26.32 nous parle d’une captivité à Césarée, mais l’hypothèse de l’origine césaréenne de notre ép. n’a plus guère de défenseurs. Par contre, l’idée d’une rédaction durant un emprisonnement à Ephèse connaît une cert. faveur (la proximité des deux villes aurait favorisé l’échange de nouvelles et de dons ainsi que les projets de visite de l’apôtre : 2.24). Cep., aucun des arguments avancés en faveur de cette thèse n’est convaincant (voir A. Kuen Les lettres de Paul p. 259-263) et Rome reste le lieu de rédaction le plus probable de notre lettre (le prétoire 1.13 ; la maison de César : 4.22 ; l’éventualité d’une condamnation capitale : 1.20 ; 2.23 ; l’unanimité des exégètes du 2e au 18e siècle parle en faveur de cette localisation).

- Destinataire.

- L’Eglise de Philippes fut fondée par Paul au cours de son deuxième voyage missionnaire. #Ac 16.9-40

La majorité de ses membres étaient d’origine païenne (Lydie, le geôlier romain, Epaphrodite, Evodie, Syntyche, Syzyge : rien que des noms païens ; cf. Rom. 15.26-27). L’Eglise a maintenu des relations étroites avec son fondateur : à plusieurs reprises, elle lui a envoyé des dons (4.15, 16 ; Act. 18.5 ; 2 Cor. 11.9). Au cours du 3e voyage, Paul a repassé à Philippes. #2Co 2.12-13 ; 7.5-6

Il y retourna l’année suivante pour la Pâque. #Ac 20.6

- La ville de Philippes (qui tenait son nom de Philippe II de Macédoine, le père d’Alexandre le Grand) était une colonie romaine prospère, dont les habitants étaient fiers de leur citoyenneté romaine #Ac 16.21 habillés comme des Romains, parlant le latin. Beaucoup d’entre eux étaient des vétérans de l’armée.

- Contenu.

- Cette lettre est l’une des plus personnelles de l’apôtre (plus de 120 fois : je), la plus spontanée et la plus affectueuse (pas de plan rigide, une dizaine de fois : frères, bien-aimés). Les nouvelles alternent constamment avec les exhortations. Son thème a été résumé en deux mots : je me réjouis, réjouissez-vous (joie et se réjouir reviennent 60 fois) : témoignage éloquent du triomphe de la foi sur l’adversité, puisque cette lettre a été écrite par un prisonnier.

- Elle contient cep. un document théologique important sur la christologie de l’église primitive : l’hymne qui parle de la préexistence éternelle, de l’incarnation et le la glorification du Fils de Dieu (2.5-11).

- But.

- L’occasion immédiate de la lettre fut le renvoi d’Epaphrodite auprès des Philippiens qui l’avaient délégué chez l’apôtre avec un don matériel (2.25 ; 4.10-18) pour qu’il le serve durant sa captivité (2.30). Mais, peu après son arrivée, il était tombé malade (2.27). Paul, alors, décide de le renvoyer à Philippes (2.25, 28) et il demande aux Philippiens de lui réserver un bon accueil (29).

- Par la même occasion, il veut remercier l’Eglise pour le don reçu (4.10-18) et lui donner quelques nouvelles de la tournure de son procès (1.20, 25-26) qui lui a permis de proclamer l’Evangile (1.7, 12-13) malgré l’opposition de ses adversaires (1.15, 18). Il annonce aux Philippiens qu’il leur enverra sous peu Timothée (2.19-23) et qu’il espère venir bientôt lui-même (2.24).

- Réagissant aux nouvelles reçues par Epaphrodite, il encourage ses correspondants à tenir ferme dans l’épreuve (1.27-30 ; 4.1) et dans le témoignage (2.15). L’appel répété à l’unité (1.27 ; 2.2-4, 14 ; 3.16) et l’insistance sur le mot tous (1.1-4, 7, 8, 25 ; 2.26 ; 4.21) laissent deviner quelques difficultés sur le plan de la cohésion entre les membres (ch. 4.2-3).

- Les exhortations à la joie, au progrès dans l’estime réciproque (2.3-4) et l’avertissement au sujet des mauvais ouvriers (3.1b-2) concernent deux dangers qui guettaient toutes les Eglises fondées par l’apôtre : celui d’une influence légaliste judaïsante et celui du libertinisme qui se situait à l’extrême opposé (3.19-20).

- Pt-être le passage 3.2-16 répond-il à diverses questions posées à l’apôtre par l’intermédiaire d’Epaphrodite.

- Plan.

Introduction 1.1-11

Salutations-Action de grâces et prière

1. Nouvelles : 1.12-26

- Son emprisonnement a contribué au progrès de l’Evangile 1.12-14

- Malgré les oppositions 1.15-20

- Son avenir reste incertain 1.21-26

2. Exhortations : 1.27-2.18

- à l’unité 1.27-2.4

- à l’humilité comme Jésus-Christ 2.5-11

- à la fidélité 2.12-18

3. Nouvelles : 2.19-30

- de Timothée 2.19-24

- d’Epaphrodite 2.25-30

4. Avertissements et exhortations : 3.1-4.9

- Contre le légalisme judaïsant 3.1-14

- Demeurez unis et fermes 3.15-4.3

- Soyez saints 4.4-9

5. Remerciements pour le don reçu : 4.10-20

Conclusion 4.21-23

Salutations et bénédiction.



^^ Revenir en haut ^^