Accueil > Prédications > POUR SE LEVER ET BÂTIR

POUR SE LEVER ET BÂTIR

...


Néhémie CH 2

1.Au mois de Nisan, la vingtième année du roi Artaxerxès, comme le vin était devant lui, je pris le vin et je l’offris au roi. Jamais je n’avais paru triste en sa présence.
2.Le roi me dit : Pourquoi as-tu mauvais visage ? Tu n’es pourtant pas malade ; ce ne peut être qu’un chagrin de cœur. Je fus saisi d’une grande crainte,
3 et je répondis au roi : Que le roi vive éternellement ! Comment n’aurais-je pas mauvais visage, lorsque la ville où sont les sépulcres de mes pères est détruite et que ses portes sont consumées par le feu ?
4 Et le roi me dit : Que demandes-tu ? Je priai le Dieu des cieux,
5 et je répondis au roi : Si le roi le trouve bon, et si ton serviteur lui est agréable, envoie-moi en Juda, vers la ville des sépulcres de mes pères pour que je la rebâtisse. 6 Le roi, auprès duquel la reine était assise, me dit alors : Combien ton voyage durera-t-il, et quand seras-tu de retour ? Il plut au roi de me laisser partir, et je lui fixai un temps.
7. Puis je dis au roi : Si le roi le trouve bon, qu’on me donne des lettres pour les gouverneurs de l’autre côté du fleuve, afin qu’ils me laissent passer et entrer en Juda, 8 et une lettre pour Asaph, garde de la forêt du roi, afin qu’il me fournisse du bois de charpente pour les portes de la citadelle près de la maison, pour la muraille de la ville, et pour la maison que j’occuperai. Le roi me donna ces lettres, car la bonne main de mon Dieu était sur moi.
9. Je me rendis auprès des gouverneurs de l’autre côté du fleuve, et je leur remis les lettres du roi, qui m’avait fait accompagner par des chefs de l’armée et par des cavaliers.
10 Sanballat, le Horonite, et Tobija, le serviteur ammonite, l’ayant appris, eurent un grand déplaisir de ce qu’il venait un homme pour chercher le bien des enfants d’Israël.
11 J’arrivai à Jérusalem, et j’y passai trois jours.
12 Après quoi, je me levai pendant la nuit avec quelques hommes, sans avoir dit à personne ce que mon Dieu m’avais mis au cœur de faire pour Jérusalem. Il n’y avait avec moi d’autre bête de somme que ma propre monture.
13 Je sortis de nuit par la porte de la vallée, et je me dirigeai vers la source du dragon et vers la porte du fumier, considérant les murailles en ruine de Jérusalem et réfléchissant à ses portes consumées par le feu.
14 Je passai près de la porte de la source et de l’étang du roi, et il n’y avait point de place par où puisse passer la bête qui était sous moi.
15 Je montai de nuit par le torrent, et je considérai encore la muraille. Puis je rentrai par la porte de la vallée, et je fus ainsi de retour.
16 Les magistrats ignoraient où j’étais allé, et ce que je faisais. Jusqu’à ce moment, je n’avais rien dit aux Juifs, ni aux sacrificateurs, ni aux grands, ni aux magistrats, ni à aucun de ceux qui s’occupaient des affaires.
17 Je leur dis alors : Vous voyez le malheureux état où nous sommes ! Jérusalem est détruite, et ses portes sont consumées par le feu ! Venez, rebâtissons la muraille de Jérusalem, et nous ne serons plus dans l’opprobre.
18 Et je leur racontai comment la bonne main de mon Dieu avait été sur moi, et quelles paroles le roi m’avaient adressées. Ils dirent : Levons-nous et bâtissons ! Et ils se fortifièrent dans cette bonne résolution.
19 Sanballat le Horonite, Tobija, le serviteur ammonite, et Guéschem, l’Arabe, en ayant été informés, se moquèrent de nous et nous méprisèrent. Ils dirent : Que faites-vous là ? Vous révoltez-vous contre le roi ?
20 Et je leur fis cette réponse : Le Dieu des cieux nous donnera le succès. Nous, ses serviteurs, nous nous lèverons et nous bâtirons ; mais vous, vous n’avez ni part, ni droit, ni souvenir dans Jérusalem.

Notre thème de cette année est : Levons-nous et bâtissons. Nous voulons nous lever et bâtir une Eglise qui soit belle, saine dont la communion fraternelle est harmonieuse. C’est l’Eglise qui bâtit, d’ailleurs Néhémie a proposé des choses mais il ne pouvait lui seul, rebâtir les murailles.
Il y a quelques éléments indispensables pour cela :

- 1 : il faut la bonne main du Seigneur, si le Seigneur ne bâtit la maison nous dit les Psaumes, ceux qui bâtissent, bâtissent en vain ; quelques soient les projets que nous avons fomentés dans nos vies, si Dieu n’en est pas à l’origine, s’il n’est pas l’architecte, nous sommes voués à l’échec, tant dans nos familles, notre travail, quelque soit l’activité. Et la bonne main du Seigneur n’est possible qu’en priant, en jeûnant, persévérant dans ses prières même si le Seigneur ne réponds pas encore. Parfois nous pouvons prier pour certaines choses pendant très longtemps, Néhémie a prié pendant quatre mois n’obtenant pas de réponse. Dieu répond en son temps.
La bonne main du Seigneur était là et ouvrait les portes.
Proverbes 21 V 1 : Le cœur du roi est un courant d’eau dans la main de l’Eternel ; il l’incline partout où il veut. Si Dieu manipule le cœur et les désirs d’un roi, il peut le faire également pour des personnes qui voudraient nous barrer la route. La main de l’Eternel agit et change les circonstances. Le Seigneur Jésus a expérimenté la bonne main de Dieu, par sa grâce il a fait des miracles, il a été soutenu, encouragé, béni, il a été dans la barque sur l’eau en furie avec ses disciples, ils ne sont pas morts.

- 2 : Il faut des leaders courageux, tout le monde n’est pas appelé à être un leader, à occuper un poste de direction dans l’église mais tout le monde est appelé à avoir un caractère de leader, Néhémie essayait de trouver des actions pour aider le peuple de Dieu, il avait soin du peuple de Dieu. Un leader c’est quelqu’un qui est là pour le bien des autres. Recherchons les besoins à combler et pas des postes à occuper. Nous sommes appelés à porter les fardeaux les uns les autres. Il faut témoigner également de la bonté du Seigneur avec les frères et sœurs.

- 3 : Il faut s’attendre à de l’adversité : Lorsque le Seigneur a répondu à Néhémie et qu’il a voulu partir il y a trois personnes qui n’aimaient pas Néhémie et voulaient contrecarrer ses plans.
Lorsque nous décidons de nous lever il y a Satan qui voit et lorsque nous décidons d’agir il va faire ce qu’il faut pour nous décourager.
Proverbes CH 16 V 4 : l ‘Eternel a tout fait pour un but, même le méchant pour le jour du malheur.
Ecclésiaste 7 V 9 : Ne te hâte pas en ton esprit de t’irriter, car l’irritation repose dans le sein de l’insensé. 10 Ne dis pas : d’où vient que les jours passés étaient meilleurs que ceux-ci ? Car ce n’est point par sagesse que tu demandes cela. 13 Regarde l’œuvre de Dieu : qui pourra redresser ce qu’il a courbé ? 14 Au jour du bonheur soit heureux, et au jour du malheur, réfléchis : Dieu a fait l’un comme l’autre, afin que l’homme ne découvre en rien ce qui sera après lui.
Dieu permet à Satan de nous remarquer, comme il a dit à Satan : Regarde mon serviteur Job. Et même si nous ne comprenons pas pourquoi l’adversité parfois, mais Dieu la permet pour une raison. Si on veut se lever et bâtir il faut s’attendre à l’adversité, elle viendra. Si on n’a pas le courage de prier, d’être un leader qui va se sacrifier pour les autres,
Si l’on ne s’attend pas à l’adversité, alors nous céderons et abandonnerons le Seigneur.
Pour conclure, une citation de l’exemple d’un homme qui était chrétien, qui a décidé pendant toute sa vie de vouloir abolir l’esclavage, il s’est battu pendant 26 ans et c’est lorsqu’il était sur son lit de mort qu’on lui a annoncé que la loi avait été votée, il a entendu cela et il est mort mais il s’est battu pendant tout ce temps.
Certains dans l’église ont lâché depuis longtemps le combat, ils ne veulent plus se lever et bâtir l’Eglise du Seigneur car trop de fatigue, de douleurs, trop d’inconvénients, mais priez, persévérez, soyez des gens qui encouragez, attendez-vous aussi à l’adversité pour nous rappeler que Dieu est encore Dieu et qu’il nous délivrera de tout mal.
Amen !

Pasteur Jean-Elie MOULIN



^^ Revenir en haut ^^