Accueil > Edification > Méditations > Monte sur la montagne.

Monte sur la montagne.

Monte sur la montagne. Esa 48:9

Notre connaissance de Christ est quelque chose que l’on peut comparer à une de ces montagnes du pays de Galles que l’on gravit. Quand vous êtes à la base vous ne voyez pas grand chose. Même la montagne semble n’avoir que la moitié de sa hauteur réelle. Confiné dans une petite vallée, vous découvrez à peine les ruisseaux murmurants qui descendent dans le torrent au pied de la montagne. Grimpez la première butte qui s’élève et alors, la vallée s’étend et s’élargit sous vos pieds.

Montez plus haut et vous voyez la région jusqu’à une dizaine de kilomètres à la ronde et vous êtes réjouis par le point de vue qui s’étend. Montez encore, et la vision s’élargit de plus en plus jusqu’à ce que vous vous atteignez le sommet et là, à l’est, à l’ouest, au nord et au sud vous voyez presque toute l’Angleterre qui s’étend devant vous. Là-bas c’est une forêt d’un comté à quelque distance, à plus de cent kilomètres. Vous distinguez la mer, une rivière brillante ou encore les cheminées fumantes d’une ville industrielle et un port en activité. Toutes ces choses sont agréables et vous réjouissent.

Vous pensez que vous n’auriez jamais pu imaginer que tant de choses puissent être vues de cette hauteur. Il en est de même dans la vie chrétienne. Quand d’abord nous croyons en Christ nous ne voyons que peu de lui. Plus nous montons et plus nous découvrons ses beautés mais, qui en a jamais atteint le sommet ? Qui a connu la hauteur, la largeur et la profondeur de l’Amour de Christ qui surpasse toute connaissance ?

Paul, dans sa vieillesse, les cheveux blancs, grelottant dans un cachot à Rome, pouvait déclarer avec une plus grande assurance que nous ne le pouvons : Je sais en qui j’ai cru, car chaque expérience a été celle de gravir une colline, chaque épreuve a été celle de l’ascension d’un autre sommet, et sa mort semblait lui faire atteindre le sommet de la montagne d’où il pouvait voir la totalité de la fidélité et de l’amour de celui entre les mains de qui il avait remis son âme. Monte plus haut, cher ami, sur la haute montagne.



^^ Revenir en haut ^^