Accueil > Edification > Méditations > Mon ami, monte plus haut

Mon ami, monte plus haut

Mon ami, monte plus haut. Lu 14:10

Lorsque à ses débuts la vie de la grâce pénètre dans l’âme, nous sommes en effet attirés près de Dieu, mais c’est avec grande crainte et tremblement. L’âme consciente de sa culpabilité, et humiliée de ce fait, est intimidée par la solennité de sa situation ; Elle est jetée à terre par un sens de la splendeur de l’Eternel, en présence duquel elle se trouve. Avec une modestie sincère elle prend la place la plus basse.

Mais, plus tard dans sa vie, alors que le chrétien grandit en grâce, il n’oubliera jamais la solennité de sa position, et ne perdra jamais la crainte si sacrée qui doit entourer un homme revêtu de la grâce lorsqu’il est dans la présence du Dieu qui peut créer ou peut détruire ; il garde sa crainte, mais toute sa terreur sort de lui ; elle devient une vénération sacrée, mais n’est plus une appréhension envahissante. Cette âme est appelée à monter plus haut, vers un plus grand accès à Dieu dans le Christ Jésus.

Alors l’homme de Dieu, marchant parmi les splendeurs de la Divinité, et voilant son visage comme les chérubins glorieux, avec ces deux ailes que sont le sang et la droiture de Jésus-Christ, pourra, avec respect, et prosterné en esprit, approcher le trône ; et voyant là un Dieu d’amour, de bonté, et de miséricorde, il prendra conscience que c’est l’alliance qui est la marque distinctive de Dieu plutôt que sa Divinité absolue. Il verra en Dieu plutôt sa bonté que sa grandeur, et plus son amour que sa majesté.

Alors l’âme, prosternée aussi humblement que par le passé, pourra jouir d’une liberté plus sacrée d’intercession ; car tandis que l’homme est prosterné devant la gloire du Dieu Infini, il sera soutenu par la conscience apaisante d’être dans la présence d’une miséricorde sans bornes et d’un amour infini, et par la prise de conscience d’être accepté "dans le Bien-aimé."

Et donc le croyant est invité à venir toujours plus haut, et il lui est permis d’avoir le privilège de se réjouir en Dieu, et de se tenir près de lui dans une sainte confiance, disant : "Abba, Père." Ainsi nous pouvons aller de force en force, Et quotidiennement grandir en grâce, jusqu’à enfin atteindre Ton image, et enfin Te voir face à face.



^^ Revenir en haut ^^