Accueil > Edification > Méditations > Moi en eux, Jn 17:23

Moi en eux, Jn 17:23

Moi en eux, Jn 17:23

Si une telle union subsiste entre nos âmes et la personne de notre Seigneur, combien est profond et large le canal de notre communion ! Celui-ci n’est pas un passage étroit à travers lequel seul un minuscule ruisseau peut trouver son chemin, c’est un canal dont la largeur et la profondeur sont étonnantes, et dont la longueur glorieuse peut transporter un volume énorme d’eau vive.

Voici qu’il a mis devant nous une porte ouverte, ne tardons pas à y entrer. Cette ville de communion a de nombreuses portes en pierres précieuses, chaque porte est un bijou, et chacune est ouverte en grand, pour que nous puissions entrer et être assuré d’être le bienvenu.

S’il n’y avait qu’une petite ouverture à travers laquelle nous puissions parler avec Jésus, ce serait un grand privilège que de pouvoir dire un mot d’amitié à travers la porte étroite ; alors combien nous sommes bénis d’avoir une si grande entrée ! Si le Seigneur Jésus était bien loin de nous, avec de nombreux océans entre lui et nous, nous devrions avoir recours à un messager pour lui manifester notre amour, et nous rapporter des nouvelles de la maison de son Père ; mais voyons sa gentillesse, il a construit sa maison à côté de la nôtre, non, plus encore, il loge avec nous, et il campe dans nos pauvres et humbles cœurs, pour qu’il puisse avoir des relations permanentes avec nous.

Ô combien nous sommes insensés, si nous ne vivons pas dans une communion constante avec lui. Quand la route est longue, et dangereuse, et difficile, nous ne trouvons pas étonnant que des amis se rencontrent rarement, mais s’ils vivent ensemble, est-ce que Jonathan oubliera son David ? Une épouse dont le mari est en voyage peut supporter de nombreuses journées sans avoir de conversation avec lui, mais elle ne supporterait pas d’être séparée de lui si elle savait qu’il est dans une des chambres de sa propre maison.

Pourquoi, croyant, ne viens-tu pas t’asseoir à ses agapes ? Cherche ton Seigneur, car il est proche ; embrasse-le, car il est ton Frère. Retiens-le fermement, car il est ton Mari ; et presse-le sur ton cœur, car il est ta propre chair.

Ca 1:1-8:14 Lecture Quotidienne de la Bible



^^ Revenir en haut ^^