Accueil > Edification > Méditations > Mais ceux du peuple qui connaîtront (...)

Mais ceux du peuple qui connaîtront leur Dieu agiront avec fermeté

Mais ceux du peuple qui connaîtront leur Dieu agiront avec fermeté, Da 11:32

Chaque croyant comprend que de connaître Dieu est la plus haute et la meilleure forme de la connaissance ; et cette connaissance spirituelle est une source de vigueur pour le chrétien. Il fortifie ainsi sa foi. Dans l’Écriture, il est constamment parlé des croyants comme des personnes qui sont éclairées et enseignées par le Seigneur ; il est dit qu’ils ont reçu « une onction du Saint », et la fonction particulière du Saint-Esprit est de les conduire dans toute la vérité, pour l’intensification et l’encouragement de leur foi. La connaissance fortifie l’amour, aussi bien que la foi.

Cette connaissance ouvre la porte, et c’est alors derrière cette porte que nous voyons notre Sauveur. Ou alors, pour utiliser une autre comparaison, la connaissance peint le portrait de Jésus, et lorsque nous voyons ce portrait, c’est alors que nous l’aimons, car nous ne pouvons pas aimer un Christ que nous ne connaîtrions pas, tout au moins, à un certain degré. Si nous connaissons, même très imparfaitement, l’excellence de Jésus, ce qu’il a fait pour nous, et ce qu’il fait encore maintenant, nous ne pouvons pas l’aimer plus ; mais le plus nous en savons sur lui, le plus nous l’aimerons.

La connaissance fortifie aussi l’espoir. Comment pouvons-nous espérer une chose si nous ne savons pas qu’elle existe ? L’espoir peut être le télescope, mais jusqu’à ce que nous recevions l’instruction, notre ignorance se place devant l’objectif de ce télescope, et nous ne pouvons voir quoi que ce soit ; la connaissance supprime l’obstacle qui s’interpose, et lorsque nous regardons à travers le miroir optique nous discernons alors la gloire qui nous est révélée, et nous l’anticipons avec une joyeuse confiance.

La connaissance nous fournit des motifs pour la patience. Comment posséderions-nous de la patience tant que nous ne savons rien de la sympathie de Christ, et comment comprendrions-nous le bien qui nous vient par la correction que notre Père céleste nous envoie ? Avec l’aide de Dieu, toute grâce d’un chrétien est encouragée, apportée à la perfection par la connaissance sacrée. Comme il est important alors, que nous puissions grandir non seulement dans la grâce, mais aussi dans la « connaissance » de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ.

Esa 15:1-21:17 Lecture Quotidienne de la Bible



^^ Revenir en haut ^^