Accueil > Edification > Méditations > Les plus grandes et les plus précieuses

Les plus grandes et les plus précieuses promesses, 2P 1:4

Les plus grandes et les plus précieuses promesses, 2P 1:4

Si vous voulez connaître par expérience le prix précieux des promesses, et en faire la joie de votre cœur, réfléchissez et méditez sur elles. Il y a des promesses qui sont semblables aux grappes de raisin dans le pressoir ; si vous les foulez, le jus en coulera. De penser aux paroles sanctifiées sera souvent le prélude à leur accomplissement.

Pendant que vous méditez sur ces paroles, l’aubaine que vous recherchez viendra insensiblement à vous. De nombreux chrétiens qui ont eu soif pour la promesse ont trouvé la faveur de la voir se distiller doucement dans leur âme au moment où ils méditaient les phrases divines ; et ils s’en sont réjouis au point de poser la promesse au plus près de leur cœur. Tu dois méditer encore plus sur les promesses, chercher dans ton âme à les recevoir comme étant exactement les paroles de Dieu. Parle ainsi à ton âme : « Si je faisais commerce selon la promesse d’un homme, je considérerais avec soin le talent et le caractère de l’homme qui a fait une convention avec moi.

Je dois également le faire avec la promesse de Dieu ; mon œil ne doit pas être autant fixé sur la grandeur de la miséricorde — cela peut me faire chanceler, que sur la grandeur de celui qui a promis — cela me réjouira. Mon âme, il est Dieu, et même ton Dieu, un Dieu qui ne peut pas mentir, et qui te parle, à toi. Cette parole que tu es maintenant en train de considérer est aussi vraie que sa propre existence. Il est un Dieu qui ne change pas. Il n’a pas altéré les choses qui sont sorties de sa bouche, ni n’a rappelé une seule de ses phrases consolatrices.

Ni il n’a perdu aucun pouvoir ; c’est le Dieu qui a fait les cieux et la terre qui a parlé ainsi. Il ne peut non plus faillir dans sa sagesse quant au moment où il donnera les faveurs, parce qu’il sait quand c’est le mieux pour donner et le meilleur pour retenir. Donc, sachant que c’est la parole d’un Dieu si vrai, si immuable, si puissant, si sage, je veux et je dois croire la promesse. Si nous méditons ainsi sur les promesses, et considérons Celui qui promet, nous pourrons expérimenter leur douceur, et obtenir leur accomplissement. »

Pr 27:1-31:31 Lecture Quotidienne de la Bible



^^ Revenir en haut ^^