Accueil > Edification > Etude de la Semaine > Les limites ou comment dire simplement

Les limites ou comment dire simplement NON !

Nous vivons dans une île merveilleuse… mais la nature même de notre département
nous enseigne, sur un des principes de la pédagogie divine, à savoir que
L’Eternel est seul à ne pouvoir vivre et exister dans sa plénitude sans aucune limite
…mais ce Dieu sans limite, se doit, ne serait-ce que depuis la chute, de fixer à l’humanité pour son bien des limites…
Job 38 « 1-2) L’ETERNEL REPONDIT A JOB DU MILIEU DE LA TEMPETE ET DIT : QUI EST CELUI QUI OBSCURCIT MES DESSEINS PAR DES DISCOURS SANS INTELLIGENCE ? 8) QUI A FERME LA MER AVEC DES PORTES, QUAND ELLE S’ELANÇA DU SEIN MATERNEL… (10-11) QUAND JE LUI IMPOSAI MA LOI, ET QUE JE LUI MIS DES BARRIERES ET DES PORTES ; QUAND JE DIS : TU VIENDRAS JUSQU’ICI, TU N’IRAS PAS AU DELA ; ICI S’ARRETERA L’ORGUEIL DE TES FLOTS ? »
Dieu a fixé des limites à la nature, et il en a fixé, nous le savons, aussi à l’homme, surtout à ceux qui lui sont proches… Exode 19:12 « Tu fixeras au peuple des limites tout à l’entour, et tu diras : Gardez-vous de monter sur la montagne, ou d’en toucher le bord. Quiconque touchera la montagne sera puni de mort. »
Nous nous souvenons que lors de l’entrée dans le pays promis… (même si c’était un lieu où coulait le lait et le miel) , c’était un lieu où existait, bien plus qui exigeait des limites Josué 13:23 Le Jourdain servait de limite au territoire des fils de Ruben. Voilà l’héritage des fils de Ruben selon leurs familles ; les villes et leurs villages. Idem pour toutes les tribus la limite selon Dieu n’est donc jamais ni une forme de « non amour », ni une atteinte à nos libertés castratrice d’épanouissement ; Les limites que Dieu nous place correspondent, au contraire, au cadre propice et sécurisé de notre épanouissement en lui !
Le NT souligne aussi (si besoin était encore) que le respect des limites est une preuve de maturité et de spiritualité. 2 Corinthiens 10:13-14 « Pour nous, nous ne voulons pas nous glorifier hors de toute mesure ; nous prendrons, au contraire, pour mesure les limites du partage que Dieu nous a assigné, de manière à nous faire venir aussi jusqu’à vous. Nus ne dépassons point nos limites, comme si nous n’étions pas venus jusqu’à vous ; car c’est bien jusqu’à vous que nous sommes arrivés avec l’Evangile de Christ. »
Apprenons donc dès que possibles à gérer nos limites ! et celles des autres !
En ce dimanche matin, nous réfléchirons
sur le bienfait des limites et sur leur importance dans nos vies.
Nous considérerons A PARTIR D’UN TEXTE DE 1 ROI 21 ce qu’elles sont, et ce qu’elles ne sont pas, puis nous étudierons les symptômes qu’elles désignent chez ceux qui ont un Pb pour les respecter… et enfin nous terminerons en évoquant très rapidement les conséquences auxquelles s’exposent ceux qui refusent de les respecter…
1 ROI 21 : 1 3
« APRES CES CHOSES, VOICI CE QUI ARRIVA. NABOTH, DE JIZREEL, AVAIT UNE VIGNE A JIZREEL, A COTE DU PALAIS D’ACHAB, ROI DE SAMARIE.ET ACHAB PARLA AINSI A NABOTH : CEDE-MOI TA VIGNE, POUR QUE J’EN FASSE UN JARDIN POTAGER : CAR ELLE EST TOUT PRES DE MA MAISON. JE TE DONNERAI A LA PLACE UNE VIGNE MEILLEURE ; OU, SI CELA TE CONVIENT, JE TE PAIERAI LA VALEUR EN ARGENT.
MAIS NABOTH REPONDIT A ACHAB : QUE L’ETERNEL ME GARDE DE TE DONNER L’HERITAGE DE MES PERES !
Comment pouvons-nous qualifier le refus le NABOTH ?
Ce refus d’un serviteur à son roi est-il une désobéissance ?
Non ! Il pose simplement une limite… il pose une limite à plus puissante que lui… il pose une limite à celui qui théoriquement à autorité sur lui… sujet délicat ! ( disons tout de suite que la limite est posée entre deux adultes… le Pb des limites se posent différemment dès lors qu’à la différence de puissance s’ajoute un devoir d’éducation / les enfants n’allez pas dire à vos parents je te pose une limite… sauf bien sûr s’il transgressait un interdit (déf) ce qui met en danger votre construction oui là il faut poser à l’aide d’un autre adulte une limite)
Si Naboth avait été vassal d’une société féodale occidentale du XIVs, ou pire s’il avait été un simple serf ( sorte d’esclave agriculteur) cette limite aurait été un grave manquement au devoir… car dans un système féodal ou esclavagiste on ne peut pas dire non ! Soulignons en cela une réalité signalée par des psychologues antillais dans notre société post-esclavagiste /// à savoir la difficulté de dire ‘‘NON’’… non pas même un nom agressif, méchant, mais même, un nom poli et courtois /// Cette difficulté illustre un reste de cette fausse conception d’autrefois de ce que représente une relation saine…
Rappelons pour mémoire que l’article 14 du code noir définissait l’esclave – non comme un être humain - mais comme un bien meuble
Ce corps peut alors être vendu, il est chosifié, exhibé, agressé… le corps de l’autre n’est pas un limite à la violence… au contraire il est un support à la violence. Avec un tel héritage, nous comprendrons aisément qu’il devient ensuite parfois difficile de dire…
… ‘‘TU VOUDRAS BIEN M’EN EXCUSER MAIS JE SUIS OBLIGE DE TE DIRE ‘NON’ POUR TELLE OU TELLE RAISON’’…
Comme on ne peut pas dire non, sous peine de froisser, de blesser, voir d’insulter l’autre on dit toujours ‘oui’ ou plutôt on ne dit jamais ‘non’… sauf que nous savons tous que c’est la suite des événements qui signalent si le ‘oui’ était un oui, ou si le ‘oui’ était un non poli…
Poser une limite, qui plus est, /à celui dont on dépend / sera encore par conséquent forcement encore plus difficile… comment dire ‘non’ à son patron comment dire ( une fois adulte) facilement ‘non’ à sa ‘mère’ aux Antilles ( mis à part quand on a 4/5 ans, ou que l’on est ‘ados’ ou quand on est par ‘nature’ mal éduqué…) les mamans savent répéter parfois cette injonction terrible remontant à une époque où le sort de l’enfant était lié au sort (non du père mais de la mère)… « ou pé ni 10 madam’, ou ni an sel maman »… sous entendu tu n’as pas le droit moral de me dire ‘non’ car tu dépends de moi !
Cette incapacité a poser une juste limite (devant Dieu) à l’autre est la source de bien des souffrances et d’abus dans notre monde…
… cela va du droit de cuissage au travail ( je te donne du travail, tu dépends de moi pour ta survie… donc tu n’as pas le droit de me dire non !)… en passant par les abus de toutes sortes ( verbaux & gestuels,(en voiture) sonores ,(dans les quartiers) environnementaux ( l’autre envahissant  conquérant sans limites aucunes… votre espace… votre temps… votre lieu de vie …) ces abus, enfin, peuvent malheureusement encore être physiques… (= le drame de l’inceste …où le pervers nie à sa victime le droit de dire ‘non’ …C’est aussi le drame des coups que les plus grands s’arrogent le droit de donner (sans aucun légitimité de correction) aux plus jeunes… D’UNE MANIERE GENERALE ….poser une juste limite… à l’autre… patron, mère, parfois au père, où au frère à la sœur , comme à tout autre personne qui abuse ( parfois les amis ou les voisins)… pose en général un Pb ; Le fait de refuser, non seulement, entraîne ( nous le pensons) un risque mais suscite également une culpabilité chez celui qui a le sentiment de n’avoir pas le droit de refuser…
Comment nous sentons-nous quand :

- Soit en cas ‘‘d’impossibilité émotionnelle’’ nous avons dit « oui » alors que nous aurions eu tant envi de dire « non »

- Ou soit / que / nous avons refusé /mais qu’ensuite nous avons alors le sentiment douloureux d’avoir transgressé ce fameux tabous social du ‘oui’ obligatoire
Dépi moun ta la ka rentré kai-li, … y pa ka babillé, …y ka tempété en lé moun ta-la ki ka osé mandé’y, tel ou tel service ! Pouchi sé à mouew, y ka mandé sa, y ni 90 000 moun à Fo’d Fance sé mouew ki ka vin woué !
Cependant l’Ecriture nous enseigne ici, au travers du simple exemple de Naboth, la valeur d’un simple ‘non’…
Savoir dire ‘non’, c’est savoir poser des limites à l’autre… donc c’est affirmer que l’on existe aussi face à l’autre en tant qu’individu ayant un existence indépendante de lui… je ne t’appartiens pas

- Je peux très refuser d’accéder à une demande sans être fâché avec la personne …

- Je peux également refuser en vu d’un bien meilleur pour la personne « si mon oui ‘soutire’ dans son aveuglement, dans son péché, ou son vice … mieux vaut pour moi lui dire… je ne peux pas répondre à votre demande sous la forme où vous me la présentez »
Dans ce sens, les limites sont même particulièrement positive à certains ages de la vie car elles sont structurantes… par exemple pour le petit enfant… car il sait qu’il a de l’importance aux yeux de ses parents qui veulent pour lui ‘cela’ et non telle ‘autre chose’ qu’ils estiment mauvaise…
Si vous ne lui posez pas de limite… il va vous pousser à bout pour les ressentir …
Il est important de savoir poser des limites, elles signalent aux autres que nous affirmons avec Dieu, que nous avons une valeur reconnue par lui et par nous, et qu’il est donc légitime que nous puissions l’affirmer !
Si vous n’arrivez pas à poser des limites aux autres, vous n’êtes pas forcement plein d’amour… il est fort probable que vous soyez en souffrance avec une partie de vous même…
et cet incapacité à dire ‘non’… vous le payerez autrement… vous serez un aimant à personnes à Pb… cela vous donnera de la valeur à vos yeux mais vous le payerai peut-être en dépressions à répétition…vous vous sentirez constamment fatigué car votre corps fera sentir à votre tête qu’elle exagère…

En l’occurrence, dans notre texte, en posant cette limite Naboth affirmait haut et fort à Achab, sa foi en la promesse de Dieu, et la nécessité de conserver son héritage qui était dès le départ un don de Dieu à chaque famille en Israël. ( POSER UNE LIMITE NE FAISAIT PAS DE LUI UN EGOÏSTE, CE N’ETAIT PAS NON PLUS UN SIGNE DE DESOBEISSANCE, IL NE VOULAIT PAS FAIRE SOUFFRIR SON ROI,ETC…, ) C’ETAIT SIMPLEMENT SA MANIERE D’EXPRIMER SON ATTACHEMENT AUX PROMESSES DE DIEU !
SOYONS CONSCIENT NEANMOINS QUE … SI NOUS SOMMES RESPONSABLE DE POSER DES LIMITES SELON DIEU, AFIN D’ETRE SAGE SELON LA SAGESSE D’EN HAUT… NOUS NE POUVONS PREJUGER DE LA FAÇON DONT L’AUTRE EN FACE REAGIRA… SI LA PERSONNE A UN PB SPIRITUEL, UNE LIMITE POSEE SERA POUR ELLE UN PB ET CE, MEME SI CETTE LIMITE EST TOUT A FAIT JUSTE DEVANT DIEU !
CETTE LIMITE LUI POSERA INEVITABLEMENT UN PB… MAIS CELA DEVIENDRA ALORS SON PB ET NON LE NOTRE !!!)
Considérons maintenant les symptômes qu’elles désignent chez ceux qui ont un Pb pour les respecter.
NOUS NOTERONS POUR CE FAIRE LA REACTION D’ACHAB ET DE JEZABEL
ACHAB RENTRA DANS SA MAISON, TRISTE ET IRRITE, A CAUSE DE CETTE PAROLE QUE LUI AVAIT DITE NABOTH DE JIZREEL : JE NE TE DONNERAI PAS L’HERITAGE DE MES PERES ! ET IL SE COUCHA SUR SON LIT, DETOURNA LE VISAGE, ET NE MANGEA RIEN. (5) JEZABEL, SA FEMME, VINT AUPRES DE LUI, ET LUI DIT : POURQUOI AS-TU L’ESPRIT TRISTE ET NE MANGES-TU POINT ? IL LUI REPONDIT : J’AI PARLE A NABOTH DE JIZREEL, ET JE LUI AI DIT : CEDE-MOI TA VIGNE POUR DE L’ARGENT ; OU, SI TU VEUX, JE TE DONNERAI UNE AUTRE VIGNE A LA PLACE. MAIS IL A DIT : JE NE TE DONNERAI PAS MA VIGNE ! ALORS JEZABEL, SA FEMME, LUI DIT : EST-CE BIEN TOI MAINTENANT QUI EXERCES LA SOUVERAINETE SUR ISRAËL ? LEVE-TOI, PRENDS DE LA NOURRITURE, ET QUE TON COEUR SE REJOUISSE ; MOI, JE TE DONNERAI LA VIGNE DE NABOTH DE JIZREEL.
Achab est l’illustration même du capricieux… Achab à un PB avec les limites mais pas de la même façon que Jézabel… Achab boude, il déprime…
Il n’a pas appris à faire la différence entre le rêve et le possible… peut-être sa position lui a-t-elle permis de tout avoir… tout avoir sauf une éducation qui lui aurait appris à gérer ses émotions… son père, nous le savons, était trop occupé à vivre ses passions destructrices … Achab est resté un grand enfant…( danger quand on se sait pas bien gérer ses limites on a tendance à chercher quelqu’un pour le faire à notre place !)… lui… a épousé en Jézabel, une maman qui lui dit quoi faire et comment faire ! LEVE-TOI, PRENDS DE LA NOURRITURE, ET QUE TON COEUR SE REJOUISSE ; MOI, JE TE DONNERAI LA VIGNE DE NABOTH DE JIZREEL
Achab au fond, n’est pas si mauvais… il saura se repentir dès lors qu’il sera confronté à la réalité de Dieu… ( si Achab avait été entouré d’amour et d’une femme qui l’aurait aidé
1er / à Prendre conscience de son Pb de limite…
2eme l’aider à dégager des priorités dans sa vie de roi… un potager peut-être pas le Pb N°1
3eme à lui apprendre à construire les bonnes limites… sortir de son rôle d’enfant-roi / d’homme-enfant / enfin 4eme / d’établir des relations saines avec les autres ….
Certainement son avenir et l’avenir d’Israël aurait été différent… c’est donc dès l’adolescence qui faut personnellement apprendre à gérer les limites ( enfants=Pb des parents)
Avoir un PB avec les limites = peut-être grave car on se met sous influences des autres qui ont de plus graves ici un Pb pathologique..
Jézabel par contre elle, c’est la femme sans limite par excellence… + une pathologie grave… elle veut le pouvoir… comme son nom l’indique il y a une sorte de vide en elle-même qu’elle cherche à combler !  2 possibilités
JEZABEL, ( לבזיא RACINE לבז habiter – demeurer ou יא Point . = selon cette hypothèse Jésabel, c’est celle qui n’a point de lieu où rester, qui ne sait où va sa vie, elle est en quête perpétuelle de quelque chose qu’elle ignore.)
JEZABEL, ( לבזיא RACINE הזיא adv… où… où est la voie… ? + לב Baal . = plausible aussi si l’on considère que son père était d’Ethbaal prêtre d’Astarté ( et roi des Sidoniens) Il n’est pas impossible que ce prêtre d’Astarté épouse de Baal consacre sa fille à ce Baal.) … SON NOM SIGNIFIERAIT ALORS où est Baal ? (ou encore) où est la voie de Baal ?… Nous nous souvenons de la déconfiture des prêtres de Baal face à Elie et de la colère de Jézabel devant l’extermination de ses 400 prophètes mais aussi à l’affront fait à sa divinité (Melqart, le Baal de la région de Tyr)
D’un façon comme une autre, Jézabel est le type de la femme, perdue… à la recherche de … ? Elle-même, ne sait pas même de quoi au juste…alors elle commence par cette quête de pouvoir absolu, comme tout ceux qui ont peur et qui veulent maîtriser leur environnement pour se rassurer !… les violents sont la plupart du temps des personnes qui ont peur… En général, ceux qui refusent les limites essaient toujours d’occuper les positions d’autorités… Jézabel, elle, épousa Achab, roi d’Israël.
Douée d’un caractère masculin, elle fait de son mari ce qu’elle veux et comme tout pervers  c’est une manipulatrice. (Dans 2 Roi 9, elle va mettre fard et bijoux, tout’ kalté parure pour séduire à la fenêtre celui qui vient pour la tuer… elle ne doute de rien)
( attention ce n’est pas tout ceux qui ont peur et qui veulent maîtriser leurs environnement qui sont de la même nature… le simple fait d’en prendre conscience et de vouloir changer vous élimine de cette pathologie)

Jézabel c’est la femme prédatrice… religieuse, violente, n’éprouvant jamais le moindre sentiment de repentir… ( apocalypse…Eglise de Thyatire « je lui ai laissé du temps pour se repentir…elle ne veut pas » Apo 2.21… c’est un peu le type de la femme consacrée dans l’indouisme à Kalie… déesse très gentille si vous êtes de son coté , terrible si vous vous opposée à elle !)
Notez de plus ce que le texte disait au début de notre lecture « .. VOICI CE QUI ARRIVA. NABOTH, DE JIZREEL, ( CHAQUE MOT A SON IMPORTANCE DANS LA BIBLE) ( Jiizreel Dieu sème . = c’est aussi le Nom d’une ville fortifiée, et celle de la plaine où cette ville est située. on la nomme aussi plaine de Meguiddo La ville de Jizreel est située à l’entrée de la vallée de Jizreel proprement dite… vallée militairement stratégique sera probablement celle à laquelle l’apocalypse fait référence pour de grands combats meurtriers.)… CE SERA LA VALLEE DE TOUS LES EXCES, LE DEPASSEMENT DES LIMITES DU MAL…
NABOTH, ( תוֹבנ RACINE בזנ (ou בינ) fruit . = pour Jézabel… Naboth n’était qu’un fruit, le propre des gens sans limites qui servent volontairement le mal c’est être manipulateur et destructeur (Cf… v8 à 13 = complot qui réunit … des faux témoins, des anciens) Naboth devient sa friandise, ce qu’elle allait pouvoir consommer pour assouvir sa faim de puissance… au seuil d’une vallée de pouvoir, une vallée stratégique… ce lieu c’était le lieu de son pouvoir.) ELIE ETAIT VENU REMETTRE EN CAUSE CE POUVOIR
S’opposer à une Jézabel  Tjs prendre un risque … Et, bien qu’elle fût l’épouse du roi d’Israël, Jézabel va faire tuer le maximum de prophètes de l’Eternel qu’elle pourra ( 1 Roi 18.4-13), et elle se proposera, ensuite, de mettre à mort le prophète Elie ( 1 Roi 19.1-2)… Notons qu’à elle seul elle réussit à faire fuir, le grand Elie le vainqueur de 400 prophètes !
CONSEQUENCES CHEZ CEUX QUI SONT SANS LIMITES… deux types de conséquences possibles… un faut la repentance est offerte aux deux…
TOUJOURS POSSIBLE DE CHANGER !!! Apprenons à gérer nos limites ! car

Achab perdra tout… mais sera l’objet de la patience de Dieu à cause de sa repentance sincère et ce, malgré le désastre de sa vie 25 IL N’Y A EU PERSONNE QUI SE SOIT VENDU COMME ACHAB POUR FAIRE CE QUI EST MAL AUX YEUX DE L’ETERNEL, ET JEZABEL, SA FEMME, L’Y EXCITAIT.
26 IL A AGI DE LA MANIERE LA PLUS ABOMINABLE, EN ALLANT APRES LES IDOLES, COMME LE FAISAIENT LES AMOREENS, QUE L’ETERNEL CHASSA DEVANT LES ENFANTS D’ISRAËL.
27 APRES AVOIR ENTENDU LES PAROLES D’ELIE, ACHAB DECHIRA SES VETEMENTS, IL MIT UN SAC SUR SON CORPS, ET IL JEUNA ; IL COUCHAIT AVEC CE SAC, ET IL MARCHAIT LENTEMENT.
28 ET LA PAROLE DE L’ETERNEL FUT ADRESSEE A ELIE, LE THISCHBITE, EN CES MOTS :
29 AS-TU VU COMMENT ACHAB S’EST HUMILIE DEVANT MOI ? PARCE QU’IL S’EST HUMILIE DEVANT MOI, JE NE FERAI PAS VENIR LE MALHEUR PENDANT SA VIE ; CE SERA PENDANT LA VIE DE SON FILS QUE JE FERAI VENIR LE MALHEUR SUR SA MAISON. »
le jugement de Jézabel par contre sera terrible symbole d’une mort éternelle, mangé par les chien 23 L’ETERNEL PARLE AUSSI SUR JEZABEL, ET IL DIT : LES CHIENS MANGERONT JEZABEL PRES DU REMPART DE JIZREEL. .Le nom de Jézabel. dès les 1ers s., qui corrompent l’enseignement et la vie normale de l’Eglise, cherchant à unir l’Ev. aux cérémonies imitées du paganisme. RESULTAT 2 ROI 9 : 30SS « … JEHU LA FOULA AUX PIEDS ; PUIS IL ENTRA, MANGEA ET BUT, ET IL DIT : ALLEZ VOIR CETTE MAUDITE, ET ENTERREZ-LA, CAR ELLE EST FILLE DE ROI. ILS ALLERENT POUR L’ENTERRER ; MAIS ILS NE TROUVERENT D’ELLE QUE LE CRANE, LES PIEDS ET LES PAUMES DES MAINS. …. » …
Travaillons sur nous même afin d’apprendre chaque jour, à savoir gérer nos limites ! mais aussi à les faire connaître aux autres !… ce sera la santé de notre âme !

Pasteur Éric FAU



^^ Revenir en haut ^^