Accueil > Edification > Prédications > Pasteur Eric FAU > Les 3 pics de l’ancre de la foi

Les 3 pics de l’ancre de la foi

ill/ l’ année où j’ai commencé à travailler, je me suis liée d’amitié avec un métreur, qui nous emmena le fils de mon patron et moi même faire une sortie en montagne, durant un hivers neigeux.
 Notre but était d’escalader un couloir de neige et de glace
 le danger se fit jour au moment où nous escaladions ce couloir
 notre guide du moment fit deux choses,

o une volontaire :
il commença en homme d’expérience qu’il était, par nous assurer en plaçant une broche à glace= une sorte ‘‘d’ancre à glace’’, un genre de grosse vis que l’on enfonce de la glace destinée à recevoir une corde. Son but : éviter que lui-même, ou que nous qui le suivions, nous soyons conduit à « dévisser » comme on dit en montagne,et ce à cause de grosses congères qui nous menaçaient en surplomb

o une involontaire :
il nous avait assuré nous d’abords, mais n’avait pas encore pris le temps de assurer lui-même occupé à nous expliquer les dangers de la montagne ; soudain, une première congère, nous atteignit de plein fouet en passant par dessus la tête de notre guide, mais heureusement la corde qu’il avait solidement fixée à notre attention tint bon, , mais une seconde se détacha, peut de temps après, mais l’atteignant cette fois en plein dos… il fut précipité en contrebas, projeté grâce à Dieu juste entre deux gros rocher…… je peux vous assurer que nous n’avons pas demandé notre rester et, par prudence nous avons alors renoncé à notre expédition …

les croyants que nous sommes avons également entrepris l’escalade d’une montagne autrement plus belle à gravir ; vous vous êtes mis en route pour la cité céleste,pour la montagne de Dieu selon qu’il est écrit dans le Psaumes 24:3
« Qui pourra monter à la montagne de l’Eternel ? Qui s’élèvera jusqu’à son lieu saint ? »

Nous laisserons-nous décourager ? Nous qui sommes déjà parti au bas de la montagne depuis des années, nous qui sommes regardés par ceux qui commencent l’ascension, abandonnerons-nous notre assurance, prendrons nous le risque de dévisser et d’entraîner dans notre chute les jeunes âmes qui viennent juste d’échapper aux griffes du main ?

Non, je pense que quelques soit notre lieu actuel, nous aurons fixé sagement une ancre sûre… au delà du voile des apparences selon qu’il est écrit
« Cette espérance, nous la possédons comme une ancre de l’âme, sûre et solide ;
elle pénètre au delà du voile, » Hébreux 6:19

Quelques soit donc l’endroit où vous vous trouvez en ce matin, je voudrais vous inviter à lancer un ancrage…l’ancre éprouvée de la foi !

Le texte de la Parole que nous méditerons en ce matin, se trouve en HABAKUK 2.4
« Voici, son âme s’est enflée, elle n’est pas droite en lui ;
Mais le juste vivra par sa foi.. »
le juste vivra par sa foi..
le juste vivra par sa foi..

L’espérance de la foi est douce et belle ; cette démonstration des choses qu’on ne voit pas, comme la nomme l’Ecriture, comme elle fut chère à Luther en son temps !
Elle lui permit, à lui d’abords ! puis à des millions de croyants après lui, d’oser affronter les orages de la vie…elle vous permettra à vous serez demain au prise avec une mer difficile, ou confronté aux congère qui se décroche au dessus de vos tête de triompher de la même manière !

« Cette espérance, nous la possédons comme une ancre de l’âme, sûre et solide » nous a affirmé Heb 6
La solidité d’une ancre, et donc par là même, l’assurance qu’elle procure au pécheur provient de ses pics ;
une ancre de marine en général est composé de deux bras– terminé par ce qu’on appelle la PATE partie évasée puis du BEC -, mais les quelques fois où je suis allé en mer, on m’a appris que la plupart du temps, sur nos bateaux cotiers ici, on faisait des ancres possèdant au moins trois branches afin d’en améliorer l’adhérence… Quand le fond est sablonneux et mou les 3 pics d’enfoncent mieux

En ce matin, l’ancre solide qui retiendra notre attention, nous empêchant ainsi de nous briser, ou de s’échouer aura aussi 3 bras.

Ces trois bras, nous le verrons plongerons dans 3 vérités bibliques essentielles :
1. . Romains 1:17 parce qu’en lui est révélée la justice de Dieu par la foi et pour la foi, selon qu’il est écrit : Le juste vivra par la foi.

2. Hébreux 10:38 Et mon juste vivra par la foi ; mais, s’il se retire, mon âme ne prend pas plaisir en lui.

3. Galates 3:11 Et que nul ne soit justifié devant Dieu par la loi, cela est évident, puisqu’il est dit : Le juste vivra par la foi.

… je ne sais, si votre savoir des choses maritimes est grand, - le mien est bien faible - , mais j’ai remarqué en prenant mon dictionnaire que l’endroit où se rejoignent les bras se nomme le diamant !
Et nous aurons en découvrant cette ancre, nous aussi notre diamant d’ancrage.

Commençons par lui si vous le voulez bien. En effet, les auditeurs attentifs que vous êtes n’aurons pas manqué de remarquer un détail, une différence minime entre la première citation d’habakuk et les 3 autres du nouveau testament…

Habakuk dit « Mais le juste vivra par SA foi. » ! tandis que les 3 citations du NT reprennent toute « le juste vivra par LA foi. »

Dans le contexte du livre d’Habakuk, nous constatons le trouble de prophète.
La cause en est la grande perversité de Juda. Mais à la différence de son contemporain Jérémie, il est plus inquiet de ne pas voir Dieu exercer son jugement, que du manque de repentance de son peuple.
La destruction, la violence, et la violation de la loi de Dieu abondent, sans être jugées « Pourquoi me fais-tu voir l’iniquité, Et contemples-tu l’injustice ? Pourquoi l’oppression et la violence sont-elles devant moi ? Il y a des querelles, et la discorde s’élève. Aussi la loi n’a point de vie, La justice n’a point de force ; Car le méchant triomphe du juste, Et l’on rend des jugements iniques. »
La réponse de Dieu est terrible, Il va se servir des Chaldéens (cad : les Babylonniens) peuple cruel et terrible pour châtier Juda.
Qu’en sera-t-il alors de celui qui veut servir Dieu, car selon toute vraisemblance, ce peuple barbare ne fera pas le trie entre les fidèles et les méchants, peut être même que les méchants habitués à magouiller s’en sortiront même mieux que le juste.
Voici la réponse de Dieu… ne t’inquiète pas « le juste vivra par SA foi. » …

les babyloniens ont depuis longtemps déferlés sur Juda… mais ce texte à l’évidence à une dimension prophétique.
Celle du jugement qui vient pour punir la terre – n’en déplaise à tous les prédicateurs du BON-DIEU, toujours compatissant, toujours pardonnant -…

ce jugement est annoncé en Actes 17:31 , lors de la prédication de Paul aux Athéniens
« parce qu’il a fixé un jour où il jugera le monde selon la justice, par l’homme qu’il a désigné, ce dont il a donné à tous une preuve certaine en le ressuscitant des morts... »
ce jugement est encore annoncé en 2 Thess 1 v.7-8 ,
« de vous donner, à vous qui êtes affligés, du repos avec nous, lorsque le Seigneur Jésus apparaîtra du ciel avec les anges de sa puissance, au milieu d’une flamme de feu, pour punir ceux qui ne connaissent pas Dieu et ceux qui n’obéissent pas à l’Evangile de notre Seigneur Jésus. »
Parfois Dieu vient pour avertir… mais à un moment il viendra simplement … POUR punir !

ce jugement est enfin annoncé en Apocalypse 3:10 ,
« Parce que tu as gardé la parole de la persévérance en moi, je te garderai aussi à l’heure de la tentation qui va venir sur le monde entier, pour éprouver les habitants de la terre. » … mais au lieu de se laisser avertir et reprendre, en lieu et place d’une juste repentance, les hommes raidiront le cou et la punition de Dieu sera alors terrible !

Loin de nous gargariser dans une assurance légère faite d’inconscience, à la vue des douleurs promises, et de prétendre montrer du doigt ceux qui n’obéissent pas à l’Evangile, cette prophétie doit nous conduire à redoubler de sollicitude pour ce monde en perdition, … car notre bonheur dépend aussi de celui de la ville où nous habitons ! … mais aussi et surtout , cette prophétie nous rappelle que le jugement commencera par la maison de Dieu = 1 Pierre 4 v.17-18
« Car c’est le moment où le jugement va commencer par la maison de Dieu. Or, si c’est par nous qu’il commence, quelle sera la fin de ceux qui n’obéissent pas à l’Evangile de Dieu ? Et si le juste se sauve avec peine, que deviendront l’impie et le pécheur ?. »

Si le juste se sauve avec peine… curieuse expression… notre salut pourrait-il être mis en doute ? dépendrait-il d’une part d’œuvres à accomplir pour gagner notre salut ?

Le sang de Christ à la croix n’aurait-il pas été suffisant ? Nullement sinon Paul serait trouvé menteur lorsqu’il affirme en Eph 2.8-9 que le salut est le fruit de la GRACE de Dieu, par le seul moyen de la foi, que c’est le don de Dieu, sans les œuvres afin que personne ne puissent en tirer gloire !
Tite 3:5 ne déclare-t-il pas que Dieu « nous a sauvés, non à cause des œuvres de justice que nous aurions faites, mais selon sa miséricorde, par le baptême de la régénération et le renouvellement du Saint-Esprit, »

Voici donc le sens du diamant proposé à notre foi en Habakuk 2.4…
Pour en comprendre le sens, nous devons revenir à cette parole d’Hébreux 6.19 qui nous parle de cette ancre solide qui est nôtre… « Cette espérance, nous la possédons comme une ancre de l’âme, sûre et solide ; elle pénètre au delà du voile,. »

Le texte biblique juste avant précise, « NOUS DONT LE SEUL REFUGE A ETE DE SAISIR L’ESPERANCE QUI NOUS ETAIT PROPOSEE. Cette espérance, nous la possédons comme une ancre de l’âme, sûre et solide ; elle pénètre au delà du voile,. »

Le MOT –SEUL- refuge ne peut que nous renvoyer au seul chemin, à la seule porte qui mène à Dieu, au SEUL pain de vie qui nourrit notre âme. En fait, le texte prophétique d’Abakuk, nous renvoie de l’attitude du seul juste parmi ceux qui aspiraient à la justice, du seul qui sous la pression le plus extrême, ne s’est jamais retiré …Jésus-Christ lui même !
Esa 53 « 8 IL A ETE ENLEVE PAR L’ANGOISSE ET LE CHATIMENT ; ET PARMI CEUX DE SA GENERATION, QUI A CRU QU’IL ETAIT RETRANCHE DE LA TERRE DES VIVANTS ET FRAPPE POUR LES PECHES DE MON PEUPLE ? 9 ON A MIS SON SEPULCRE PARMI LES MECHANTS, … IL A PLU A L’ETERNEL DE LE BRISER PAR LA SOUFFRANCE... APRES AVOIR LIVRE SA VIE EN SACRIFICE POUR LE PECHE, IL VERRA UNE POSTERITE … A CAUSE DU TRAVAIL DE SON AME, IL RASSASIERA SES REGARDS ; PAR SA CONNAISSANCE MON SERVITEUR JUSTE JUSTIFIERA BEAUCOUP D’HOMMES, ET IL SE CHARGERA DE LEURS INIQUITES. »

Le seul qui ait sauvé son âme, au sein de la tempête à cause à sa propre justice, a été le Christ !

Dès lors« NOUS DONT LE SEUL REFUGE A ETE DE SAISIR L’ESPERANCE QUI NOUS ETAIT PROPOSEE. nous possédons par la foi en lui, une ancre pour le salut de notre âme… Mais encore faut-il que notre ancre soit solidement attachée par ses pics aux trois vérités qui sauvent :

Découvrons-les
1°/ Romains 1:17 parce qu’en lui est révélée la justice de Dieu par la foi et pour la foi, selon qu’il est écrit : Le juste vivra par la foi.

Ce texte nous parle ici surtout d’une justice de position, et non pas tant d’un jugement moral ( bien que les deux ne s’excluent bien évident pas)

L’accent est mis en Romain sur le sujet de la phrase « LE JUSTE ».

Tout le contexte de l’épître aux romains, en particuliers du chapitre 1v.17 jusqu’au chapitre 5 va décliner, expliquer argumenter ce fait :
NOTRE STATUT DE JUSTE NE DEPEND PAS DE NOS ŒUVRES
MAIS DE NOTRE POSITION EN CHRIST

Les juifs du temps de Jésus et de Paul, commettaient deux erreurs importantes :
1. Ils croyaient être sauvés parce qu’ils avaient la loi et qu’ils s’efforçaient de mettre en pratique les quelques 633 commandements de celles-ci !
Paul affirme en Romain que ‘‘Tous nous péchons’’, il prend au chapitre 2 l’exemple de l’homme qui juge selon la loi mais qui fais les mêmes choses.
Jésus mettra en évidence, l’incohérence des pharisiens, qui prétendaient être sauvé par la loi, qui liaient de lourds fardeaux sur le dos des autres mais qui ne voulaient pas les porter eux-mêmes.

2. Ils croyaient être sauvés parce qu’ils appartenaient au peuple de l’alliance
Paul affirme en Romain que le juif, c’est à dire le fils de l’alliance, ce n’est pas celui qui est circoncis dans la chair, mais celui qui à le cœur circoncis.
Jésus dira de même, que de simples cailloux, Dieu peut susciter des fils d’Abraham.

NOTRE STATUT DE JUSTE NE DEPEND PAS DE NOS ŒUVRES
MAIS DE NOTRE POSITION EN CHRIST

Prenons garde en tant que croyants évangéliques de ne pas reproduire les mêmes erreurs
Ne remplaçons la loi, par un évangile légaliste qui me ferait dire, je suis sauvé car j’accomplis fidèlement la liste des commandements évangéliques, ou je suis sauvé parce que je suis baptisé évangélique. Notre salut n’est pas lié à une dénomination si emprunte de sérieux et d’aspiration à bien faire soit-elle, mais de notre véritable statut de « né de nouveau »

QUAND TU T’ES APPROCHE DE CHRIST, L’AS-TU FAIT POUR TON SALUT, OU POUR UNE AUTRE RAISON ?

l’Ecriture, en actes 8, nous parle d’un dénommé SIMON baptisé comme un disciple mais qui n’était pas réellement né de nouveau … il était venu à la foi pour de mauvaises raisons… il voulait juste disposer d’une puissance afin d’accomplir des miracles

Pierre lui dira
Actes 8:21 Il n’y a pour toi ni part ni lot dans cette affaire,
car ton coeur n’est pas droit devant Dieu.

Ceci nous conduit à l’endroit de la deuxième vérité
où doit être enfoncé profondément notre deuxième pic
2°/ Hébreux 10:38 Et mon juste vivra par la foi ; mais, s’il se retire, mon âme ne prend pas plaisir en lui.

L’accent , selon le contexte d’hébreux, est mis cette fois-ci, non plus sur le sujet mais sur le verbe qui compose notre proposition centrale mon juste vivra par la foi ; et ce verbe est VIVRA

Le résultat de l’erreur de doctrine commise par l’homme de la rue et ce, à cause de l’enseignement des hommes religieux du 1er siècle était de croire qu’à cause de l’appartenance à Moïse et à la loi, il sera d’une manière ou d’une autre sauvé.

Dans le contexte du chapitre 10 du livre aux hébreux, l’auteur s’adresse non pas à des juifs, mais à des hommes et des femmes ayant un jour probablement fait profession de foi….
à ceux qui – selon Héb 6 – ont été une fois éclairés, à ceux qui ont goûté le don céleste, à ceux qui ont eu part à l’action du Saint-Esprit, à ceux qui ont goûté la bonne parole de Dieu et les puissances du siècle à venir,

A quoi les exhortent-ils, au chapitre 10 et par ces mots au v 38. mon juste vivra par la foi ; mais, s’il se retire, mon âme ne prend pas plaisir en lui.
A la persévérance sans le moindre doute !

Celui qui croit , doit persévérer, même au temps de l’épreuve, mais la persévérance est plus qu’une simple présence… même si le fait de ne pas abandonné son assemblée est la première étape… , la persévérance est faite aussi d’un corps de doctrines que l’on retient comme véritable ( 1 Cor 15 1et 2) je vous rappel frère l’Evangile que je vous ai annoncé, que vous reçu et dans lequel vous avez persévérer et par lequel vous êtes sauvés SI VOUS LE RETENEZ dans les termes où je vous l’ai annoncé AUTREMENT vous auriez cru en vain !
PRESENCE Physique , Corps de DOCTRINES , et troisièmement une vie à vivre en accord avec l’évangile.

Tite parlent de ceux (§1 v.16 ) qui « font profession de connaître Dieu, mais ils le renient par leurs œuvres »
Comprenons-nous bien, faire profession de connaître Dieu, n’est pas être exempt de tout péché, quel croyant serait suffisant par ses œuvres ? mais d’être exempt de cet endurcissement qui prive de la grâce.
Jean affirme solennellement« Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché, parce que la semence de Dieu demeure en lui ; et il ne peut pécher, parce qu’il est né de Dieu. C’est par là que se font reconnaître les enfants de Dieu et les enfants du diable. Quiconque ne pratique pas la justice n’est pas de Dieu, non plus que celui qui n’aime pas son frère. » 1 Jean 3:9-10

Nous avons dit en introduction de notre deuxième point que le résultat de l’erreur de doctrine commise par l’homme de la rue à cause de l’enseignement des religieux du temps de Paul était de croire qu’à cause de l’appartenance à Moïse et à la loi, il sera d’une manière ou d’une autre sauvé.
Ne croyons-nous pas que, ce même risque guette celui ou celle qui, se basant sur un simple baptême … fussent-il chrétien, penserait être assuré de son entrée au ciel sans que sa vie ait changée,
Sans que l’Evangile ne l’ai poussé à vivre le pardon des offenses, l’amour du prochain et même l’amour de ceux qui lui ont fait du mal ?

Hébreux 10:38 peut affirmer « mon juste vivra par la foi ; mais, s’il se retire, mon âme ne prend pas plaisir en lui » car l’évangile annoncé est accompagné de la présence de la puissance de l’Esprit-Saint qui nous rend capable d’amour et de persévérance !

Terminons par le troisième lieu d’ancrage de notre troisième pic … notre dernière référence à cette même expression se trouve en GALATE

3°/Galates 3:11 Et que nul ne soit justifié devant Dieu par la loi, cela est évident, puisqu’il est dit : Le juste vivra par la foi.

Je sais … !!! , j’entends déjà la juste remarque, une ancre ne tient que par , deux de ses bras dans le sable si ce n’est quelque fois pas un seul !
C’est vrai, sauf à imaginer, que le fond de cette mer déchaînée qui veut nous voir nous briser sur les récifs est pleines de récits et de roches ! Ainsi en est-il de la vie… nous le savons , aussi fixons solidement notre troisième ‘‘patte’’ d’ancrage !

Galates 3:11 déclare « Et que nul ne soit justifié devant Dieu par la loi, cela est évident, puisqu’il est dit : Le juste vivra par la foi. »
l’accent est mis ici sur le complément de moyen … par la foi … là encore l’erreur judaïsante consistait à ajouter à la foi, la nécessité des œuvres de la loi ! et c’est contre cela que Paul va se battre contre et avec les Galates !
Non pas que la loi ait été mauvaise, loin de là !
Nous savons bien que Paul, sur les sages conseils des anciens de Jérusalem, va faire un vœu et observer, aux yeux de tous, la loi, pour ne pas être en scandale à ceux qui prétendaient qu’il enseignait au juifs d’entre les païens à abandonner la loi !

Cependant là où Paul s’est montré le plus qu’intransigeant, allant même jusqu’à reprendre Pierre publiquement, aura été au moment de la mise en cause possible de la signification de l’observance de la loi dans l’obtention du salut

Celui, ou celle qui observe la loi en pensant devoir le faire en plus de sa foi Christ, pour y trouver une cause de justification donc de vie, y trouvera une occasion de mort… de mort éternelle.

Je l’ai dit et je le répète – non pas moi mais l’Ecriture – Galates 5:4 « Vous êtes séparés de Christ, vous tous qui cherchez la justification dans la loi ; vous êtes déchus de la grâce. »

Que dire en conclusion : le propre d’un raz de marée , c’est de tout emporter sur son passage et de nous entraîner bien loin, nous blessant, nous meurtrissant à cause des tonnes de mauvaises choses qu’il porte en lui !
Existe-t-il une vague qui nous ait emportée loin du rivage de la foi … …le courant vous a-t-il entrainé loin de la foi, … … vague du doute… ou de manque de maîtrise de soi, vague des colères successives ou d’impureté…vague de médisances et de méchanceté… vagues de rancœurs et des tristesses répétées ;
sans parler avions nous dit de cette lame de fond, lame de fond de l’adultère qui a saisie au cours des siècles biens des baigneurs et baigneuses solides mais imprudent les emportant au loin pour les perdre

Ce matin, nous avons réfléchis ensemble à la signifie profonde de ces mots

Le juste vivra par la foi.

• Etes vous juste du fait de votre position en Christ où ce matin sentez-vous le besoin de venir simplement à lui… si c’est le cas, il est plus que temps de jeter l’ancre avant le désastre éternel… car peut-être n’êtes vous pas encore convertis malgré votre religion

Le juste vivra par la foi.
• Avez-vous besoin de reconsacrer votre vie au Christ, besoin de venir à lui pour mettre en règle en vous… telle ou telle chose sur lesquelles il doit encore exercer sa souveraineté…

Le juste vivra par la foi.
• L’enseignement des fausses doctrines autour de vous a-t-elle brouillée votre foi et troublée votre cœur ? Avez-vous besoin de retrouver le paisible rivage de la foi seule ?

Alors ne dites pas en ce matin, je suis trop loin du rivage, c’est trop tard, je n’ai plus la force de ramer en retour le chemin parcouru du temps de ma désobéissance ! Ne laissez pas l’ennemi vous abuser, et écoutez plutôt ce que dit l’évangile de Jean §6 …. « les disciples voulaient donc le prendre dans la barque, et aussitôt la barque aborda au lieu où ils allaient. »

Prenez Jésus dans votre barque et jetez l’ancre e la foi !



^^ Revenir en haut ^^