Accueil > Edification > Méditations > Le jonc croît-il sans marais ? Le (...)

Le jonc croît-il sans marais ? Le roseau croît-il sans humidité ?

Le jonc croît-il sans marais ? Le roseau croît-il sans humidité ?

Le roseau est spongieux et creux, et il en est de même d’un hypocrite ; il n’y a pas de substance ou de stabilité en lui. Il est secoué de ci et de là selon chaque vent tout comme les formalistes cèdent à chaque influence ; pour cette raison le roseau n’est pas brisé par la tempête, comme les hypocrites ne sont pas troublés par la persécution. Je n’accepte pas volontiers être un trompeur ou être trompé ; peut-être que le texte de ce jour peut m’aider à éprouver si je suis ou non un hypocrite.

Le roseau vit par nature dans l’eau, et doit toute son existence au bourbier et à l’humidité dans lesquels il a pris racine ; laissons le bourbier devenir sec, et le roseau dépérit très rapidement. Sa verdure est absolument dépendante des circonstances, une présence abondante d’eau le fait prospérer, et une sécheresse le détruit totalement. Est-ce que c’est mon cas ? Est-ce que je sers Dieu seulement lorsque je suis en bonne compagnie, ou lorsque la religion est avantageuse et respectable ? Est-ce que j’aime le Seigneur seulement lorsque je reçois de ses mains des commodités temporelles ? Si je suis ainsi je suis un vil hypocrite, et comme le roseau qui flétrit, je périrai quand la mort viendra me priver des joies extérieures.

Mais puis-je affirmer honnêtement que lorsque les commodités corporelles ont faibli, et que mon environnement était plutôt hostile à l’exécution de ce qui était utile, que j’ai encore tenu solidement mon intégrité ? Si oui, j’ai alors l’espérance qu’il y a en moi une authentique et vitale piété. Le roseau ne peut pas croître sans bourbier, mais les plantes semées par la main droite du Seigneur peuvent prospérer, et elles le feront, même en année de sécheresse. Un homme pieux grandit souvent mieux quand les circonstances du monde le font décliner. Celui qui suit le Christ pour ce qu’il peut donner est un Judas ; Ceux qui suivent pour les pains et les poissons sont enfants du diable ; mais ceux qui le servent par d’amour de lui-même sont réellement ses bien-aimés. Seigneur, permet-moi de trouver ma vie en toi, et pas dans le bourbier de la faveur de ce monde ou du gain.



^^ Revenir en haut ^^