Accueil > Edification > Méditations > Le Seigneur a détruit tes oeuvres

Le Seigneur a détruit tes oeuvres

Josaphat construisit des navires de Tarsis pour aller à Ophir chercher de l’or ; mais il n’y alla point, parc e que les navires se brisèrent à Etsjon-Guéber. 1Roi 22:48

Les bateaux de Salomon étaient revenus en sécurité, mais les vaisseaux de Josaphat n’ont jamais atteint le pays de l’or. La providence fait prospérer les uns, et frustre les désirs des autres, pour une même affaire ou une même tache, cependant le Grand Souverain est là, bon et sage, pour les bons et les mauvais jours.

Puissions-nous avoir la grâce, de par ce texte, de bénir le Seigneur pour les bateaux détruits à Etsjon-Guéber, ainsi que pour ceux qu’il a affrétés avec des bénédictions temporelles ; n’envions pas celui qui prospère, ne murmurons pas à propos de nos pertes comme si nous étions singulièrement et spécialement éprouvés. Comme Josaphat, nous pouvons être précieux à la vue du Seigneur, bien que nos buts ne correspondent pour Lui qu’à des déceptions. La cause du secret de la perte de Josaphat est bien digne de remarque, car il est la source de beaucoup de souffrance des personnes dans le Seigneur ; il était allié avec une famille coupable, camarade avec des pécheurs.

Dans 2Ch 20:37, nous voyons que le Seigneur a envoyé un prophète pour déclarer, Parce que tu t’es associé avec Achazia, l’Eternel détruit ton oeuvre. C’était un châtiment paternel, qui semble être une bénédiction ; car dans le verset qui accompagne notre texte de ce matin nous voyons le Seigneur refuser la permission à ses serviteurs de naviguer dans les mêmes vaisseaux que ceux du "mauvais roi." Plaise à Dieu que l’expérience de Josaphat puisse être un avertissement au peuple du Seigneur, afin de lui éviter d’être placé au même rang que les incrédules ! Une vie misérable est généralement le lot de ceux qui sont unis dans le mariage, ou sont dans tout autre chemin de leur propre choix, avec les hommes du monde. Ô pour le merveilleux amour de Jésus, puissions-nous, comme lui, être saints, pacifiques, purs, et séparés des pécheurs ; car s’il n’est pas ainsi, nous pouvons nous attendre à ce qu’on nous dise, "Le Seigneur a détruit tes oeuvres."



^^ Revenir en haut ^^