Accueil > Edification > Méditations > LA GLOIRE DU SEIGNEUR

LA GLOIRE DU SEIGNEUR

LA GLOIRE DU SEIGNEUR !

Par le Pasteur MATHY EDJAM

QU’EST-CE QUE C’EST POUR MOI ?
Texte de base : Psaumes 26v8
O Eternel, j’aime le lieu où tu habites et où ta gloire a sa demeure

Il semble que le psaume 26 ait été composé par David lorsqu’il fuyait devant son fils Absalom qui cherchait à s’emparer du trône. Les ordres qu’il donne pour le retour de l’arche à Jérusalem paraissent le suggérer (2 Samuel 15v 25- 29). De toute façon, on voit dans ce psaume l’objet des affections de David : “l’habitation de la maison” et le lieu de la demeure de la gloire de l’éternel. Or, au moment où David prononce ces mots, qu’étaient cette maison et cette gloire ? Rien qu’une tente faite de tapis et, à l’intérieur, l’arche de L’Éternel (2 Samuel 7v 2).
Pour Dieu, qu’il s’agisse du tabernacle dressé dans le désert, de la tente du temps de David ou de la magnificence du temple de Salomon, ce qui abrite l’arche n’est utile que pour enseigner à l’homme les gloires de son Fils. Pour Dieu, ce qui importe c’est la présence de sa gloire, symbolisée par l’arche (1 Samuel 4v22).
Non seulement David avait compris la pensée de Dieu, mais encore ses affections s’étaient attachées à cette présence : “J’ai aimé’, parole qu’il pouvait dire en toute sincérité.

Et nous ? Qu’aimons-nous dans le rassemblement des chrétiens pour le culte d’adoration auquel fait penser le verset 7 de ce psaume ?
L’élévation des pensées exprimées dans les prières ?
L’à-propos des cantiques ?
La solennité du repas dominical ?

Loin de nous de diminuer l’importance de ces éléments du culte, ils sont extrêmement précieux. Mais que seraient-ils s’ils ne procédaient pas du sentiment profond de la présence du Seigneur parmi nous, s’ils n’avaient pour but d’exalter ses gloires infiniment diverses, et surtout s’ils ne
provenaient de cœurs remplis d’amour pour lui ?
Eh bien, Dieu, en nous rachetant, nous a acquis cette faveur : son amour est versé dans nos cœurs par l’Esprit Saint qui nous a été donné (Romain 5v5) de sorte que nous pouvons aimer celui qui est l’objet même de l’amour du Père et le resplendissement de la gloire de Dieu (Hébreux1v3). Aimer le Seigneur nous incite à découvrir dans la Parole les gloires de sa personne pour adorer.



^^ Revenir en haut ^^