Accueil > Edification > Méditations > L’inquiétude

L’inquiétude

L’inquiétude
Par le Pasteur Mathy EDJAM

Texte de base : Philippiens 4v6

Ne vous mettez en souci pour rien, mais, en toute chose, exposez vos besoins à Dieu.
Adressez-lui vos prières et vos requêtes, en lui disant aussi votre reconnaissance.

Arrêtez de vous faire du souci !

Une société de sondage qui a enquêté sur l’inquiétude à découvert que :

- 40% de nos soucis ne se matérialisent jamais, c’est à dire qu’ils ne se réalisent pas

- 30% de nos soucis appartiennent au passé

- 12% de nos soucis concernent les situations qui échappent à notre contrôle

- 8% de nos soucis concernent notre santé, on pourrait ajouter « aggravent notre santé »
Donc si nous analysons bien la situation, nous nous rendons compte que 92% de nos soucis sont utopiques, et qu’il nous resterait seulement 8% de soucis qui sont bien réels.

Le mot souci vient d’un mot grec qui signifie, diviser l’esprit.
Donc, quelqu’un qui vit dans la crainte, c’est une personne qui n’a pas la paix et son esprit est constamment divisé.
Quand on anticipe de mauvaises nouvelles, ou des situations qui pourraient être désagréables, on n’obtient qu’un cœur divisé, car la crainte nous partage en deux et nous vole notre efficacité.
Nous pouvons trouver un exemple dans Esaie chapitre 7

L’apôtre Paul nous exhorte de ne pas nous faire de souci, et de nous décharger sur Dieu.
Frères et sœurs, voulez-vous vous faire moins de soucis ?
La réponse est dans philippiens 4v6, parce que plus nous allons nous décharger sur Dieu, moins nous nous ferons de soucis.
Le Seigneur aime recevoir nos requêtes, suivies de remerciements et d’actions de grâces.
Mais ce n’est pas tout, car en nous confiant à Dieu, nous recevons en retour sa paix. Pilippiens 4v7

Frères et sœurs, l’inquiétude, que nous voulions l’admettre ou pas est comme une activité, car quand nous nous inquiétons, nous n’avons pas l’esprit en paix, car le temps qu’on prendrait pour faire des choses constructibles et efficaces, nous le prenons à analyser, à faire des plans, à nous projeter dans le futur, et comme nous ne pouvons rien contrôler, cela devient du temps perdu.

Si nous voulons être efficaces et être un sujet d’épanouissement pour les autres, pour notre famille, pour nos frères et sœurs ;

arrêtons de nous faire du souci !

Que le Dieu de paix calme nos cœurs soucieux, et que nous laissons Dieu prendre le contrôle de notre barque, car c’est Lui seul, qui peut nous mener jusqu’au port.



^^ Revenir en haut ^^