Accueil > Edification > Prédications > Pasteur Jean-Elie MOULIN > L’épanouissement spirituel 1

L’épanouissement spirituel 1

L’EPANOUISSEMENT SPIRITUEL DE L’HOMME

Proverbes 4.20-27
Le livre des Proverbes est un livre de la sagesse, c’est à dire comment vivre de manière prudente, belle et tranquille. Ce livre recueille des conseils pratique de personnes ayant réfléchi sur la vie courante et donnant le résultat de ces réflexions. Il était destiné à l’origine à tous les hommes appelés à remplir des tâches importantes ou à ceux qui voulaient s’instruire... Donc ce livre parle aux hommes d’abord.

EXEGESE :
V 20 "Mon fils"
Dans Genèse 2.7 : Dieu fait une créature inconnue jusqu’alors : l’homme. Il est différent car il fait bien partie du monde physique : Il est créé à partir de "poussière" du sol et est donc en ce sens semblable aux autres animaux terrestres qui surgissent du sol (Gen 2.19) mais il leur est infiniment supérieur car il reçoit un esprit, un "souffle" de Dieu lui-même qui l’anime et le fait vivre. C’est le Créateur qui donne à l’homme ses fonctions vitales, sa force, son intelligence, bref tout ce qui fait de lui une créature vivante en ce bas-monde.

Dans Gen 1.28 Dieu nous dit que l’homme est aussi créé à son image. Adam était séparé du reste du monde animal et du monde entier en fait (c’est l’idée jointe à celle de la solitude). Il avait un rôle, une fonction : s’occuper de la terre, la soumettre, l’arranger, la moduler afin qu’elle soit encore plus agréable à vivre. L’homme est le roi du monde, c’est lui qui devait au nom de Dieu dominer le monde créé.
Un homme ne peut donc être limité à ses fonctions biologiques. Il n’est pas un animal, il est spécial. Ill : K. Franklin et son passé

Pourquoi nous marier ?
Nos épouses sont premièrement des personnes qui vont nous aider à glorifier Dieu ! C’est le but premier du mariage et cela doit le rester.
Etre un homme est un honneur car les responsabilités qui lui sont dévouées par Dieu sont significatives et même énorme.

I POUR S’EPANOUIR SPIRITUELLEMENT EN TANT QU’HOMME, IL FAUT UN PERE SPIRITUEL HUMAIN

Prov 4.20 commence par « mon fils. » Peut-être Salomon a-t-il écrit ces recommandations pour Réhoboam, quoi qu’il en soit elles ont été reprises et ont sans doute été utilisées pour instruire d’autres fils, ceux qui étaient appelés à diriger le pays, les finances etc.
L’importance du père de nos jours n’est plus à démontrer. Un père est la base, le pilier d’un foyer. Sa manière d’être va influencer sa maisonnée jusqu’à des degrés qu’il ne soupçonne pas. Il n’est pas possible d’avoir un père ou un mari parfait mais celui qui essaye de plaire à Dieu de son mieux aura un impact incroyable sur la génération future. Dieu ne place pas le mari simplement au niveau du donneur de leçon ou de punition. Son rôle est infiniment plus noble et vaste que cela.
Dans la culture juive, le père enseignait à ses fils leur futur métier : Joseph a enseigné à Jésus le métier de maçon.
Il avait une bénédiction à donner : Abraham, Isaac et Jacob ont tous hérité et transmis à leur fils une grâce spéciale.
Les pères ont encore le même rôle d’apprentissage et de transmission.
Mais surtout, un jeune homme va devenir un homme mûr et confiant le plus souvent lorsqu’on lui aura montré Jésus d’une manière concrète et biblique.
Un jeune homme a besoin d’un père spirituel humain à côté de lui qui saura lui montrer le chemin, qui pourra prier avec lui, lui donner des conseils : Paul et Timothée sont un exemple.
Paul a su encourager Timothée mais le rappeler à l’ordre.
Il a su lui donner de bons conseils sans rien faire à sa place.
Il lui a appris à prendre de l’autorité, à devenir un homme spirituel épanoui.

APPLICATION : Nous parlons d’épanouissement spirituel, ce qui implique que nous supposons une vie spirituelle, suscitée par Dieu.
Pas d’épanouissement spirituel pour les inconvertis car pas de vie spirituelle : ils sont morts !
Un incroyant ne peut adorer Dieu, ni entrer en contact avec son Créateur à moins que celui-ci se révèle à lui

II POUR S’EPANOUIR SPIRITUELLEMENT EN TANT QU’HOMME IL FAUT ETRE FERME

Un homme, un vrai est un homme qui a des principes et qui s’y tient, il n’est pas une chiffe molle ou une girouette qui suit le vent. Il est quelqu’un de ferme, sans être obtus. Il sait être intransigeant quand il le faut !

A- Un homme écoute l’Ecriture
V 20 "sois attentif à mes paroles..." Ecoute, dans la seconde phrase : "élargis tes oreilles ou oriente-les vers mes mots"
Ecouter est vital ! C’est un appel à être sage, c’est un rappel que celui qui veut devenir sage ou réussir dans la vie doit premièrement écouter.
Ill : pour être un bon musicien, il faut écouter de bons musiciens. En fait, on fait rarement de la musique à moins de l’avoir déjà entendue quelque part !
Souvent les hommes sont têtus, ils ne veulent pas écouter, ils ont leurs propres idées, leurs propres méthodes et n’aiment pas en changer. Mais pour s’épanouir spirituellement, il faut s’ouvrir à d’autres perspectives, d’autres opinions. Et Dieu place à nos côtés des épouses qui ont souvent du sens qui peuvent nous orienter, nous faire gagner du temps, nous rapprocher du Seigneur.

B- Un homme lit l’Ecriture et lit tout court
V21 "Qu’ils ne quittent pas tes yeux"
Une confirmation que la parole écrite en particulier est visée. Dieu a voulu que ses paroles audibles soient enregistrées pour nous. Le fait de lire augmente la capacité de raisonnement, nous aide à organiser les arguments dans notre esprit.
Incidemment, de nos jours beaucoup n’aiment pas et refusent la lecture en général et surtout chez nos jeunes de l’Ecriture. Le moins on lit, le plus on est ignorant, le plus facilement on est manipulé ! Rappelons nous que l’homme du péché vient avec ses miracles, ses beaux discours pour nous détourner de la vérité. Comment y échapperons-nous ? En lisant et en connaissant l’Ecriture !!!
Le Seigneur demande que la Bible soit dans notre coeur, litéralement au "milieu" de notre cœur. C’est la place que Dieu doit occuper ! Adorons-nous la Bible comme le 4 e membre de la Trinité ? Certainement pas, mais on ne peut avoir une idée exacte de Dieu en dehors de l’Ecriture. Des rêves ou des visions ne peuvent supplanter l’Ecriture. Elle est la révélation suprême de Christ : 2 Pi 1.16-21(particulièrement v 19) !

V22 Pourquoi être aussi obsédé par la Bible ? Car son contenu donne la vie !
La vie est difficilement définissable. Les animaux sont en vie, les humains aussi et considérée sous cet angle, c’est un fait merveilleux mais les humains ne vivent pas comme les animaux. Ils ont, comme nous l’avons vu, des objectifs, des désirs qu’un animal n’a jamais eu ni n’aura jamais.
Mais la vie est bien plus que cela dans l’Ecriture elle est souvent synonyme de félicité terrestre couplée à une bénédiction spirituelle. Ex : Deut 30.19, Ps 133.3 "c’est comme c’est comme la rosée de l’Hermon qui descend sur les montagnes de Sion, car le Seigneur a commandé là la bénédiction, la vie éternelle."
La vie n’est pas perçu dans l’AT comme un principe abstrait détaché du corps mais elle englobe le corporel et le spirituel.
Le verbe "haya," "vivre," implique la capacité de vivre quelque part sur l’échelle entre la meilleure appréciation de toute les forces de l’être de qq, avec la santé et la prospérité d’un côté et la descente dans le trouble, la maladie et la mort d’un côté." (Harris, R. Laird ; Harris, Robert Laird ; Archer, Gleason Leonard ; Waltke, Bruce K. : Theological Wordbook of the Old Testament. electronic ed. Chicago : Moody Press, 1999, c1980, S. 279)

La deuxième partie du v21 nous parle de de santé, de guérison. Le fait de connaître, de s’attacher à l’Ecriture a des effets sur la vie physique de l’individu : le texte parle bien de la "chair" de celui-ci.
Le terme contient les notions de paix, de calme, de gentillesse, de santé, de restauration : Prov 16.24.
Ici encore nous pouvons voir la jonction entre la partie spirituelle et physique de l’homme.
Le fait de connaître l’Ecriture nous protège la santé !!! Pas d’une manière magique mais parce que nos cœurs, disposés à obéir reçoivent de Dieu la vie et la guérison de maux anciens.
Par exemple : Beaucoup ont été brimés par leurs parents ou leurs amis. Le fait de connaître l’Ecriture leur donne l’avis de Dieu sur eux : Dieu nous appelle par notre nom, il nous connaît par cœur et voit notre chagrin. Certains nous appelle "idiot" Dieu nous appelle ses fils et ses filles. Il nous dit que même les cheveux de notre tête sont comptés !
Dieu nous préserve également de bien des maux bien réels. En effet, celui qui lui obéit n’a pas à craindre :
- qu’il soit atteint d’une MST : prov 5.8-14
- les affres de l’angoisse d’un enfant à élever en plus de son foyer ou qui va compliquer sa vie s’il est célibataire
- la honte de voir la police débarquer chez lui avec des motifs valables.

C- un homme est intransigeant face au mal
Il surveille son être intérieur, ses paroles, ses yeux et ses actions :
V 23 Garde ton cœur par dessus tout
le verbe "garder" a une saveur toute militaire : il s’agit d’une préparation afin d’empêcher l’avance ou l’attaque soudaine d’un ennemi. L’idée était aussi commune à l’agriculture puisque les fermiers se construisaient (avant que les épouvantails soient nés) des cabanes pour veiller sur les récoltes : Job 27.18.
Le terme contient aussi l’idée de préservation et c’est bien le sens qu’il a ici, il s’agissait de protéger afin de maintenir en vie et en bonne santé. Ici Dieu est souvent l’acteur : Ps 25.20, Deut. 32.10.
L’impératif ajoute la notion d’urgence, d’immédiateté. L’ordre de Dieu ne doit pas être remis à "quand je serai plus vieux."
Cette commande est d’autant plus urgente que c’est une commande suprême : "par dessus tout," lit. "Au dessus de toute garde." S’il y a qqch à surveiller c’est bien l’accès à son cœur d’éléments extérieurs.
Ces éléments sont forcément nocifs. Nous avons à trier et à évaluer ce qui nourrit notre cœur. Un garde laisse passer les amis mais interdit l’entrée aux ennemis. Et par la grâce de Dieu nous avons un rôle de gardien envers nous-mêmes !
Car Salomon parle ici du cœur, pas de l’organe mais du centre même de notre être. De nos jours nous parlons du cœur comme le siège de toutes les émotions : amour, nausées, dégoût.
Mais pour les Hébreux il est premièrement le centre de la volonté, de la réflexion, le cœur c’est l’esprit, ce qui nous fait raisonner et agir. C’est notre centre vital !

APPLICATION : Son avertissement vise donc à nous demander de quoi nourrissons-nous notre cœur ?
Nous pouvons si facilement accepter l’inacceptable devant notre poste de télé ou à la radio. Des blagues que nous n’admettrions pas nous font rire lorsqu’elles sont faites via les médias.
Des situations qui nous mettraient mal à l’aise ou pire, nous dégoûtent, sont facilement ingérées lorsque le héros du film les pratique.
Chers frères ! Levons-nous et refusons de capituler et de faire des compromis !
Quelle serait donc notre motivation pour nous épanouir spirituellement de cette manière ? v 23b "du cœur coulent les sources de la vie".
Le terme désigne normalement les frontières d’un pays (Jos. 18.19), les sorties d’une ville (Ez. 48.30) ou une délivrance (PS 68.21). L’idée ici est sans doute que la vie s’échappe de l’être intérieur, comme une source d’où la traduction actuelle.
Ce n’est pas que nous ayons la puissance de nous faire vivre spirituellement. Le texte fait sans doute allusion au fait qu’une vie nouvelle passe par un cœur renouvelé et non simplement par des changements externes.

V 24 des paroles perverses, tordues. L’idée est censée évoquer une femme qui se fait des tresses. Ce sont des mensonges, des paroles qui déforment la vérité. Ce sont tous les mots hypocrites que l’on eut avoir dans une journée.
Ils viennent d’un cœur souillé et souillent d’avantage et ceux qui écoutent et celui qui les profèrent car il s’avilit devant tous.

V25 Voici l’un des versets qui confirment que ce passage s’adresse surtout aux hommes. Les femmes convoitent certains objets avec leurs yeux mais plus rarement les personnes du sexe opposé comme le font les hommes.
Dieu sait déjà que notre point faible réside dans nos yeux. Il nous invite donc à soustraire de nos yeux tout objet de tentation sexuelle. Job était aller loin dans cette optique : Job 31.1ss, David a chuté précisément à cause de ses yeux.
Christ nous donne une solution radicale : "si ton œil est une occasion de chute, arrache-le..." Mat 18.9 c’est à dire "cesse de regarder ! Evite les endroits susceptibles de te tenter" Prends des décisions radicales contre le péché. Si la TV, un ami, internet nous fait pécher et bien mettons des gardes fous : mettons l’ordinateur ailleurs que dans notre chambre.
Demandons à un pasteur ou un ami sûr qui n’a pas le même problème de prier avec nous et de nous donner des conseils. Ne restons pas seuls dans notre combat !

V27 Nous ne serons jamais épanoui si nous sommes impulsifs ! La vie de sanctification que demande le Seigneur requiert de la réflexion, de la préparation. Un chrétien ne peut pas agir bêtement, ou comme bon lui semble. Il doit avant chercher si ses décisions ou ses paroles vont glorifier Dieu et l’engager à l’honorer un peu plus et cela surtout dans le domaine moral quoique les autres soient concernés !

III POUR S’EPANOUIR SPIRITUELLEMENT EN TANT QU’HOMME IL FAUT ETRE UN PERE

Pourquoi tous ces avertissements ?
Pour se préserver soi-même et être un ingrédient du changement autour de soi.
Sartre a déclaré : « L’enfer, c’est les autres ! » ce qui est bien symptomatique de notre attitude de nos jours. On poursuit en justice pour un café trop chaud, on cherche toujours un coupable sans s’examiner soi-même. Si l’on veut avancer, il faut que nous changions premièrement ensuite nous pourrons aider les autres à le faire !

Un homme se préserve pour servir Dieu et pour transmettre ce que Dieu lui enseigne. Il n’a pas besoin d’être pasteur pour cela !
2 Tim 2.2 : Toi donc, mon enfant, sois puissant dans la grâce qui est en Jésus-Christ. Et ce que tu as entendu de moi en présence de beaucoup de témoins, confie-le à des gens dignes de confiance qui seront capables, à leur tour, de l’enseigner à d’autres.

Et les célibataires ?
Les célibataires restent des êtres sociaux et capables de communiquer avec leurs semblables.
Le fait de ne pas être marié ne rend pas un individu moins humain ou ne le diminue pas de "moitié."
L’homme ne doit pas être seul dans le sens où il n’est pas une île, il ne peut se suffire à lui-même pour exister.
De nos jours, Jésus a rendu la réalité du célibat encore plus glorieuse qu’elle ne l’était déjà !
Le royaume de Dieu ne grandit pas par un peuple physique mais par un changement spirituel qui se produit par la proclamation de la croix et cela un célibataire peut l’accomplir ! Il peut devenir père ou mère d’enfants que Dieu va lui donner et qui seront sa gloire dans l’éternité.
Chers jeunes, le but de la vie n’est pas de se marier mais de connaître Christ et le faire connaître, d’entretenir avec lui une relation intime supérieure en qualité à toute autre relation terrestre même celle que vous pourriez entretenir avec une épouse ! Dans le royaume de Dieu, le plus grand est un célibataire !!! Jésus n’a jamais été marié !!!

CONCLUSION :
Souvent les incroyants recommande un changement d’air pour se sentir mieux : il faut changer son lit de place ou son intérieur, il faut même changer de partenaire pour être mieux.
Le Seigneur lui recommande de se changer pour être mieux ! C’est lui qui dit : dans Jean 7.25 : "Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein !"
C’est par la puissance de l’Esprit de Dieu vivant en nous par la conversion que nous aurons la puissance de changer.



^^ Revenir en haut ^^