Accueil > Edification > Méditations > L’attitude du chrétien, face à la (...)

L’attitude du chrétien, face à la détresse des autres

L’attitude du chrétien, face à la détresse des autres

Par le Pasteur Mathy EDJAM

Jonas 1v3
Actes 18v17
Mathieu 14v14

A travers ces trois textes, nous allons voir trois attitudes que nous pouvons avoir face à la détresse des autres.

La fuite :( Jonas 1v3)
Jonas se mit en route pour s’enfuir à Tarsis, loin de la présence de l’Eternel.

Un sort terrible attendait les ninivites, des centaines de milliers d’habitants qui, s’ils ne se repentaient pas, tomberaient sous le Jugement de Dieu.
Et, au lieu de remplir la mission que le Seigneur lui avait donné, Jonas choisit la fuite.
Nous savons, nous aussi, le sort terrible qu’attend des milliers de contemporains, des personnes que nous côtoyons régulièrement qui, s’ils ne se repentent pas et ne viennent pas à Jésus-Christ, tomberont également sous le jugement de Dieu.
L’exhortation que nous devons tirer de ce premier point, c’est que nous ne devons pas fuir nos responsabilités envers ceux qui nous entourent. Il faut les inviter à la repentance, les avertir du jugement à venir, les inviter à la foi en Jésus-Christ.
Il y a aussi plusieurs manières de fuir, on peut être par exemple en face d’une personne, et pourtant fuir, en ne faisant pas ce que le Seigneur attend de nous.

L’indifférence :(Actes 18v17)
Alors que la foule s’en prit à Sosthène, le chef de la synagogue, et le roua de coups devant le tribunal, sans que Galion s’en mette en peine.

La deuxième attitude que nous pouvons avoir, c’est l’indifférence.
Le texte nous dit, que Sosthène, un chef de la synagogue fut saisit, et battu devant le tribunal et Galion qui était un proconsul romain, qui avait le pouvoir politique, qui disposait de l’autorité pour faire régner la paix et la justice en ce temps là, resta indifférent, il ne fut pas en peine pour le serviteur du Seigneur battu injustement, pourtant il avait la possibilité de le secourir.
Le monde est remplit d’injustice, nous ne pouvons prétendre l’ éliminer, mais nous pouvons intervenir pour soulager les conséquences, celles causées par la pauvreté spirituelle et matérielle.

- Pouvons-nous rester indifférents face à ces misères qui sont à nos portes ?
- Pouvons-nous rester indifférents face à l’injustice que nous voyons devant nous ? ou, pouvons- nous influer sur le cours des choses ? ne serait-ce qu’en priant.

La compassion(Matthieu 14v14)
Aussi, quand Jésus descendit de la barque, il vit une foule nombreuse. Alors il fut pris de pitié pour elle et guérit les malades.

La troisième attitude, c’est la bonne, le texte nous dit que Jésus-Christ fut ému de compassion.
Jésus-Christ est plein d’entrain , plein d’amour, plein d’élan, Il partage la souffrance de cette foule, qui cherche un réconfort spirituel, mais aussi physique, la guérison de leurs malades par exemple, de leurs infirmes.
Jésus-Christ ne se contente pas de compatir, mais Il s’engage
personnellement, Il apporte à la foule, les paroles de la vie éternelle, Il guérit leurs malades et leurs infirmes.

Pour conclure :

Non pas la fuite comme Jonas, non pas l’indifférence comme Galion , mais la compassion comme Jésus-Christ, telle est la devise du chrétien.
Jésus-christ doit être notre vrai modèle, comme lui, restons sensibles à la misère spirituelle qui nous entoure. En apportant une solution à cette misère spirituelle, nous apportons une solution éternelle. Une solution à la misère matérielle est aussi une bonne initiative, cependant elle demeure éphémère.
Quand Adam, le premier homme a chuté spirituellement, il ressentit aussi, la misère matérielle.
Quand il était en communion avec Dieu, il n’avait pas à travailler avec peine, mais quand il a désobéit, il a été confronté à la souffrance du labeur.
Nous pouvons dire que la misère matérielle est liée à la misère spirituelle.
Soyons donc plein de zèle, pour être les imitateurs de notre Seigneur Jésus-Christ, des fidèles disciples de notre maître pour pouvoir compatir et agir face à la détresse des autres.
Que nous soyons sensibles à la situation de nos contemporains, ne serait-ce que par la prière.



^^ Revenir en haut ^^