Accueil > Edification > Méditations > L’Éternel notre justice

L’Éternel notre justice

L’Éternel notre justice. Jér 23:6

Cela produit toujours chez le chrétien le plus grand calme, la tranquillité, le bien-être et la paix, que de penser à la justice parfaite de Christ. Que de fois les saints de Dieu sont abattus et tristes ! Je ne pense pas qu’il devrait en être ainsi chez eux. Je ne pense pas qu’ils le seraient s’ils pouvaient toujours voir leur perfection en Christ. Certains sont toujours à parler de la corruption et de la perversité du cœur, et de la méchanceté innée de l’âme. C’est tout à fait vrai, mais pourquoi ne pas aller un peu plus loin, et se souvenir que nous sommes parfaits en Jésus-Christ.

Ce n’est pas étonnant que ceux qui demeurent sur la vision de leur propre corruption soient en train d’afficher un tel spectacle d’abattement. Mais si nous nous rappelons que Christ est fait pour nous justice, nous serons de bonne humeur. Qu’importe que la détresse m’afflige, ou que Satan m’assaille, qu’importe qu’il y ait encore bien des choses à expérimenter avant d’être au Ciel, toutes ont été faites pour moi dans l’alliance de la grâce divine. Rien ne manque dans mon Seigneur.

Christ a tout fait. Sur la croix il a dit : Tout est accompli ! Et si tout est accompli, alors je suis parfait en lui, et je peux me réjouir d’une joie ineffable et glorieuse ! Non avec ma justice, celle qui vient de la loi, mais avec celle qui s’obtient par la foi en Christ, la justice qui vient de Dieu par la foi. Vous ne trouverez pas de ce côté du ciel un peuple plus saint que celui dont les membres ont reçu dans leurs cœurs la doctrine de la justification par la foi en Christ.

Quand le croyant déclare : Je vis par Christ lui seul, je me repose uniquement sur lui par le salut, et je crois que, malgré mon indignité je suis pourtant sauvé en Jésus, alors s’élève de mon cœur un motif de gratitude, cette pensée qui me pousse à dire : Ne vivrais-je pas pour Christ ? Ne l’aimerais-je pas, et ne le servirais-je pas sachant que je suis sauvé par ses mérites ? L’amour de Christ nous contraint, afin que ceux qui vivent ne devraient par conséquent plus vivre pour eux-mêmes mais pour celui qui est mort pour eux. Si donc sauvés parce que la justice nous est imputée, nous évaluerons ou considérerons largement ce que la justice nous enseigne.



^^ Revenir en haut ^^