Jonathan

Jonathan

(S.) ; Yonathan (F.) ; Yehonâtan (J., T.) : l’Eternel a donné.

- 1. Lévite, fils ou descendant plus éloigné de Guerchom, fils de Moïse #Jud 18.30

Ce fut sans doute ce Lévite-là qui séjourna à Bethléhem de Juda, puis quitta cette ville pour chercher une autre résidence. A la montagne d’Ephraïm, il consentit à servir de prêtre à gages dans la maison de Mika ; contrairement à la Loi, le jeune homme officiait devant une image taillée, représentant la divinité (17.7-13 ; cf. Lv. 26.1). Des hommes de la tribu de Dan qui cherchaient un lieu où s’établir le long du haut Jourdain, s’emparèrent de l’idole de Mika et persuadèrent le prêtre mercenaire de les suivre ; ils dirent à Jonathan qu’il ne serait pas le prêtre d’une maisonnée seulement, mais de toute une tribu. Le jeune homme devint donc le 1er d’une lignée de prêtres qui officièrent devant l’autel consacré à cette idole dérobée. Ce faux culte dura tout le temps que le tabernacle fut à Silo, et jusqu’au moment où le peuple fut emmené en captivité (18.3-6, 14-31). Jonathan, descendant de Moïse, avait déshonoré sa mémoire, c’est pourquoi la lettre hébr. noune (n) fut insérée dans le nom hébr. de Moïse pour le transformer en celui de Manassé dans Jug. 18.30. La lettre ne fut pas incorporée au texte, mais placée au-dessus de la ligne.

- 2. Fils aîné du roi Saül. #1Sa 14.49 (cf. 20.30)

Ce dernier rassembla une armée de 3000 hommes et en plaça 1000 à Guibea sous le commandement de Jonathan. Sans attendre, celui-ci battit la garnison (ou la délégation) des Philistins, à Guéba, ce qui provoqua la guerre (13.3). Au cours de celle-ci, Jonathan, accompagné seulement de son porteur d’armes, gravit le côté abrupt de la gorge de Mikmach, jusqu’à un avant-poste des Philistins placé sur son bord septentrional. Il eut l’audace de se jeter sur eux et en tua 20. Le tumulte de l’avant-poste déclencha la panique dans le camp et lorsque Saül arriva, les Philistins s’entre-tuaient. La déroute s’ensuivit. Saül prononça l’anathème sur quiconque mangerait pendant la poursuite. Jonathan n’avait pas entendu ce serment. Avisant du miel sauvage, il en mangea un peu. Saül voulut livrer son fils à la mort, mais le peuple l’en empêcha. (1S. 14)

Plus tard, lorsque Goliath défia Israël, Jonathan vit la grandeur d’âme de David. Il devint dès lors son ami et le resta, même quand Saül l’eut averti que David monterait sur le trône à sa place. Jonathan tenait David au courant des humeurs et des intentions de son père. Furieux de l’attitude de son fils, Saül voulut le transpercer de sa lance, qu’il avait plus d’une fois dirigée contre David (ch. 18 à 20). Jonathan chercha alors à découvrir si la réconciliation de Saül et de David était chose possible et se ménagea un entretien décisif avec David (ch. 18-20). Les 2 amis se rencontrèrent ensuite encore une fois, dans la forêt de Ziph. #1Sa 23.16-18

Jonathan fut tué dans la bataille de Guilboa, avec Saül et 2 de ses frères ; leurs cadavres mutilés restèrent attachés aux remparts de Beth-Cheân jusqu’à l’arrivée des hommes de Yabéch en Galaad, qui les enlevèrent et ensevelirent leurs os. #1Sa 31.1, 11-13 ; 1Ch 10.2, 8-12

David pleura leurs morts et composa un cantique funèbre. #2Sa 1.17-27

Jonathan laissa un seul fils, appelé Mephibocheth ou aussi Mérib-Baal ; ce jeune prince était estropié #2Sa 4.4

David lui témoigna de la bienveillance en souvenir de Jonathan. La mention de nomb. descendants de Mephibocheth indique que tout danger d’extinction de cette lignée avait disparu #2Sa 9.1 ; 1Ch 8.33-40 ; 9.39-44

- 3. Oncle de David, conseiller intelligent et scribe. #1Ch 27.32

Cert. commentateurs pensent que le mot hébr. signif. "oncle" est employé ici au s. gén. de "parent" ; ils identif. ce conseiller avec Jonathan, neveu de David. V. No 5.

- 4. Fils du souv. sacrificateur Abiatar ; il fut l’un des 2 jeunes hommes qui se cachèrent à Eyn-Roguel, près de Jérusalem, lors de la révolte d’Absalom, et firent savoir à David tout ce qui se passait dans la ville (2S. 15.36 ; 17.15-22). Lorsqu’Adoniya essaya d’usurper le trône et célébra une fête, Jonathan apporta la nouvelle que Salomon avait été proclamé roi ; cette démarche intelligente amena la dissolution de l’assemblée. #1Ki 1.41-49

- 5. Neveu de David, fils de son frère Chimea ; il se distingua par son courage, et tua l’un des géants de Gath. #2Sa 21.20-21

- 6. L’un des vaillants hommes de David ; fils de Chagué, ou plutôt de Chamma, d’Harar. #1Ch 11.34 ; 2Sa 23.11

Le texte de 2S. 23.32-33, doit être corrigé, par comparaison avec les Chroniques.

- 7. Fils d’Ozias ; fonctionnaire nommé par David préposé à l’intendance de biens que le roi possédait en divers lieux, hors de Jérusalem #1Ch 27.25

- 8. L’un des Lévites que Josaphat envoya enseigner la Loi aux villes de Juda. #2Ch 17.8

- 9. Fils de Qaréah. Après que Neboukadnetsar se fut emparé de Jérusalem, Jonathan se mit sous la protection de Guédalia. #Jer 40.8

- 10. Secrétaire dans la maison duquel on emprisonna Jérémie #Jer 37.15, 20

- 11. Fils de Yada. #1Ch 2.32

- 12. Descendant d’Adin. #Ezr 8.6

- 13. Adversaire d’Esdras, lors de la discussion à propos du renvoi des femmes étrangères. #Ezr 10.15

- 14. Lévite de la lignée d’Asaph. #Ne 12.35 (cf. 11.15, 17)

- 15. Sacrificateur, chef de la maison patriarcale de Melouki, à l’époque du souv. sacrificateur Yehoyaqim. #Ne 12.14

- 16. Souv. sacrificateur, fils de Yoyada. #Ne 12.11

V. Yohanân 11.

- 17. Sacrificateur ; chef de la maison patriarcale de Chemaeya, à l’époque de Yehoyaqim. #Ne 12.18



^^ Revenir en haut ^^