Accueil > Edification > Prédications > Pasteur Mathy EDJAM > Jéricho ou la victoire de la foi

Jéricho ou la victoire de la foi

Jéricho ou la victoire de la foi

Par le Pasteur Mathy EDJAM

Texte de base : Josué 5v13-15
Un jour ou Josué se trouvait près de Jéricho, il vit soudain un homme qui se tenait debout devant lui, avec son épée dégainée à la main. Josué s’avança vers lui et lui demanda :

- Es-tu des nôtres ou de nos ennemis ?

- Non, répondit l’homme. Je suis le chef de l’armée de l’Eternel et je viens maintenant.
Alors Josué se prosterna, le visage contre terre, et lui dit :
Seigneur, je suis ton serviteur, quels sont tes ordres ?
Le chef de l’armée de l’Eternel lui répondit :

- Ote tes sandales de tes pieds, car l’endroit où tu te tiens est un lieu saint.
Et Josué obéit.

Le symbole de Jéricho c’était la muraille. Une muraille impressionnante et impénétrable.
Dans notre vie, nous avons aussi notre Jéricho, des murailles qui ont l’air indestructibles.
Nous allons traiter la prise de Jéricho en plusieurs points :

-  pour pouvoir détruire ces murailles et prendre la possession de cette ville, il nous faut parfois rencontrer un ange.

-  Pendant qu’on est avec cet ange, il faut faire tomber les forteresses
-  Le Seigneur nous bénit et il nous demande de détruire dans nos vie les interdits

-  La victoire de Dieu

Avez-vous déjà rencontré un ange ?

Quand on parle d’ange, on pense qu’un ange, c’est un être céleste que le Seigneur nous envoie, mais la première personne que Dieu envoie à notre secours, c’est l’ange de Dieu ; l’envoyé du Seigneur.
Quand nous prions le Seigneur, bien des fois il a déjà la solution pour nous, mais nous nous attendons à l’extraordinaire.
Nous voulons que le Seigneur nous réponde comme nous le voulons. Dieu répond à sa manière.
Le peuple d’Israël est entré dans le pays de Canaan, et Israël est rentré par un miracle en traversant le Jourdain à pieds secs, ils sont passés dans la mer et leurs chaussures ne se sont pas mouillées, ni leurs vêtements. Tout comme Israël était sortit d’Egypte par un miracle, Israël était entré en Canaan par un miracle aussi.

C’est sur que le moment où Israël est sortit d’Egypte et le moment où il est entré en Canaan, il y a eu un décalage de quarante ans.
Et le pourquoi de ce décalage, c’est l’incrédulité du peuple d’Israël.
Souvent frères et sœurs nous ne sommes pas bénis parce que nous n’avons pas la foi. Nous ne croyons pas que Dieu pourrait faire quelque chose.

Est-ce que nous ne prions pas pour prier ?

Quand nous prions, il faut que nous ayons la conviction que le seigneur va agir. Et Dieu agit, quand nous lisons l’histoire d’Israël et la prise de Jéricho, le seigneur nous a donné ces exemples pour notre instruction.
D’ailleurs ce que l’apôtre Paul a écrit d’avance est écrit pour notre instruction afin que par la patience et la consolation nous possédions le ciel.

Nous allons faire un parallèle entre la sortie d’Egypte et notre conversion.
La sortie d’Egypte représente notre conversion, nous sommes sortis du monde et cette sortie d’Egypte devrait être suivie de près par l’entrée en Canaan, et l’entrée en Canaan représente la jouissance de la vie de résurrection spirituelle en Jésus-Christ, et nous devons effectivement jouir de cette bénédiction pleinement en Jésus-Christ. Nous devons saisir le salut par la foi et nous devons vivre la vie de sanctification et de victoire par la même foi, aussi par le Saint-Esprit que nous avons reçu au moment de notre conversion. Ces deux aspects ne devaient pas être marqués par un décalage de quarante ans. Il ne faudrait pas que suite à notre conversion que nous mettions du temps pour bénéficier des bénédictions que Dieu a en réserve pour nous.
La conversion doit être nécessairement suivie de bénédiction.

Frères et sœurs, si vous êtes découragés, je voudrais vous inviter à relever la tête parce que nous sommes avec celui qui est plus que vainqueur.
L’apôtre Paul parle de patience, de consolation, d’espérance et de Dieu veut nous faire découvrir que nous pouvons entrer en possession du pays de la promesse, et des bénédictions.
Le cheminement d’Israël est sous la conduite de Jésus.

Josué et Jésus c’est pratiquement le même prénom. Josué et Jésus veulent dire sauveur.
Nous avons des choses à apprendre par rapport à cette histoire parce que c’est similaire à notre vie.
Dieu est vivant, et pourtant les Israélites ont vécu pendant quarante ans comme si Dieu était mort. Quarante années de tourment dans le désert .Dieu leur rappelle dans Josué3v8, qu’il est vivant.
Souvent nous avons l’impression que Dieu est mort alors qu’il est vivant.

Avez-vous vécu comme si Dieu était mort ?
Avez-vous vécu sans compter sur l’intervention de Dieu dans votre vie ?

Si nous faisons abstraction de lui, c’est comme si il était mort dans notre vie.
Le seigneur nous dit : tout pouvoir m’a été donné dans le ciel et sur la terre.
Frères et sœurs, nous devons croire à la parole de Dieu. Tout pouvoir appartient à Jésus-christ. Il n’y a pas de limite pour Dieu, rien n’est impossible à Jésus-christ.
Ce qui signifie que ce qui est impossible pour les hommes est possible à Dieu. Le Seigneur nous mène pas à pas sur le chemin de la vie
victorieuse, et il nous fera passer par des chemins que nous ne sommes pas encore passés. Josué 3v4 nous dit :…Ainsi vous saurez quel chemin emprunter, car vous n’avez encore jamais fait ce trajet…
Si nous évitons de passer par le chemin de Dieu, nous ne pourrons pas faire descendre la muraille de Jéricho. Quand on est dans la volonté de Dieu, là où on met ses pieds nous appartient. Qui se confie en Dieu, aura la joie de voir la bénédiction se réaliser dans sa vie. Quand Josué lève les yeux, il ne voit pas la muraille mais il voit l’ange que l’Eternel lui a
envoyé. Quand on regarde avec les yeux de la foi, on ne voit pas les difficultés, car le Seigneur détruit les difficultés, il détruit les murailles et il s’empare des villes pour ses enfants.
Josué regardait avec les yeux de la foi. Si nous demandons à Dieu d’intervenir dans votre vie avec cette même foi, Dieu enverra un ange, et il vous bénira. Dieu agit encore aujourd’hui.
Si nous agissons avec amour par la foi, Dieu béni.
Il y beaucoup de personne qui aime recevoir du Seigneur, mais qui ne donne rien à personne.
Dieu prend nos problèmes, nos forteresses en charge, et il ne nous demande pas de « coups de main ». Josué se trouve en face de l’ange de l’Eternel et il va se prosterner devant cet ange, car c’était l’Eternel lui-même.

Frères et sœurs, l’Eternel combattra pour nous, et ce n’est pas à nous de faire les plans ; arrêtez vos plans et laissez Dieu diriger votre vie. C’est l’Eternel qui mène le combat.
Josué avait comprit que Dieu se chargeait du problème car il a dit : parle, je t’écoute.
Ecouter Dieu ne suffit pas, Josué se prosterne en guise de soumission, nous aussi, nous avons besoin de nous soumettre à la parole de Dieu.
Josué connaît le récit du buisson ardent, mais il a oublié que Moïse avait ôté ses souliers, Josué a oublié d’ôter ses sandales, et il y a une leçon dans cela : Dieu est présent, c’est lui qui nous dit où aller, et nos pieds doivent suivre le chemin que le Seigneur nous indiquera, et nos pieds doivent être dans les traces de pieds de notre Seigneur.
Exode 14v14 nous dit : l’Eternel combattra pour vous, et vous, tenez-vous tranquilles.
Jéricho représente la forteresse de satan dans le pays à posséder dans la vie du chrétien hébreux 11v30 nous dit : par la foi, les murailles de Jéricho se sont écroulées quand le peuple en eut fait le tour pendant sept jours.
Le seigneur nous appel à faire tomber la forteresse, quel est l’obstacle qui empêche la vie de Christ de s’épanouir en nous ?
Quelquefois on s’attend à voir la forteresse s’écrouler, mais elle ne tombe pas, tout simplement parce que comme le dit Hébreux 11 (par la foi les murs de Jéricho tombèrent après qu’on ait fait le tour pendant sept jours).
Le mur n’est pas tombé le premier jour, et quelque fois frères et sœurs, il nous faut persévérer dans la prière, et louer Dieu. Dieu a fait trembler la terre et le mur de Jéricho est tombé.
Dieu ferra tomber le mur dans votre vie aussi.
Quand aux trompettes, c’était une proclamation de guerre à satan. Il est évident que si nous faisons confiance à Dieu, il saura faire tomber les forteresses dans nos vies.
Il n’y a pas de limite à la puissance de Dieu dans notre vie.
Il est dit que la ville sera vouée à l’Eternel par interdit, elle et tout ceux qui s’y trouvent, c’est-à-dire que hommes, femmes, enfants, animaux maisons, plantations, tout doit être détruit.
Après que la muraille s’écroule le Seigneur a demandé de brûler la ville ainsi que tout ceux qui s’y trouvent. Deuteronome13v16, il est dit : vous ferrai périr par l’épée tous les habitants de cette ville. Vous la détruirez avec tout ce qu’elle contient pour la vouer à l’Eternel.
C’est le sort des communautés qui pratique l’idolâtrie, et Israël ne devait pas être contaminé par l’idolâtrie, c’est la raison pour laquelle Dieu demande de détruire totalement la ville.
Dieu est saint et il ne peut tolérer l’idolâtrie et la conduite immorale qui accompagne l’idolâtrie ;
Frères et sœurs si nous voulons voir les forteresses tomber dans nos vies, nous devons vouer par interdit tout ce qui ne glorifie pas Dieu dans nos vies.
Dieu ne peut pas se faire glorifier par ce qui ne lui appartient pas, Dieu n’utilise pas ce qui ne lui appartient pas pour se faire glorifier.

Frères et sœurs quand Dieu a détruit quelque chose dans votre vie, ne rebâtissez pas la chose, parce que vous allez à la malédiction. Dieu avait demandé » de ne pas rebâtir Jéricho
Josué 6v26 nous dit qu’il y avait une malédiction donnée pour quiconque qui rebâtirait Jéricho. …Maudit soit devant l’Eternel celui qui tentera de rebâtir cette cité, de reconstruire Jéricho. C’est au prix de son fils aîné qu’il posera ses fondations.
Et au prix de fils cadet qu’il fixera ses portes…
Pourtant Jéricho a été rebâtit 700 ans plus tard, 1 roi 16v34 : la parole s’est accomplit 700ans après. Il y a des choses que nous oublions, mais Dieu n’oublie pas. Et Dieu reste sur ce qu’il a dit.
Frères et sœurs pour conclure, la victoire de Dieu est notre victoire.
2Corinthiens 2v14 ; 2Corinthiens 13v5 ; Galates 2v20 ; 1Corinthiens 1v27
Nous sommes vainqueurs en Jésus-Christ, et la parole de Dieu nous dit dans Apocalypse2v7 : Que celui qui a des oreilles écoute ce que l’esprit dit aux églises. Au vainqueur, je donnerai à manger du fruit de l’arbre de la vie qui est dans le paradis de Dieu.
Et quelque soit, la hauteur, l’épaisseur de la muraille, croyiez que Dieu est tout puissant, et que Dieu peut détruire toute muraille. Ce qui est impossible aux hommes est possible à Dieu.



^^ Revenir en haut ^^