Accueil > Edification > Méditations > Je t’ai éprouvé dans la fournaise de (...)

Je t’ai éprouvé dans la fournaise de l’adversité.

Je t’ai éprouvé dans la fournaise de l’adversité. Esa 48:10

Console-toi, croyant éprouvé, avec cette pensée : Dieu dit : Je t’ai éprouvé dans la fournaise de l’adversité. La parole n’est-elle pas comme une douce ondée, adoucissant la furie de la flamme ? Oui, n’est-elle pas une protection contre laquelle la chaleur n’a pas de pouvoir ? Vienne l’affliction. Dieu m’a choisi. Pauvreté tu peux enjamber le pas de ma porte, mais Dieu est déjà dans ma maison et il m’a choisi.

Quoiqu’il puisse m’arriver dans la vallée des pleurs, je sais qu’Il m’a choisi. Si toi, croyant, tu réclames encore une plus grande consolation, souviens-toi que tu as le fils de l’homme dans la fournaise. Dans cette chambre du silence qui est la tienne, il y a près de toi, à tes côtés, Un que tu n’as point vu mais de qui tu es aimé, et alors que tu ne le sais pas, il adoucit ton lit d’afflictions avec un oreiller moelleux.

Tu es dans la pauvreté, mais dans cette douce maison qui est la tienne, le Seigneur de Vie et de Gloire est un fréquent visiteur. Il aime à venir dans ces lieux où il peut te visiter. Ton Ami est tout près de toi. Tu ne peux pourtant pas le voir mais tu ressens la pression de ses mains. N’entends-tu pas sa voix ? Même dans la vallée de l’ombre de la mort il te dit : Ne crains pas, je suis avec toi, ne t’épouvante pas, car je suis ton Dieu. Ne crains pas, chrétien ; Jésus est avec toi.

Dans toutes tes épreuves amères, Sa présence est ta consolation et ta sécurité. Il n’abandonne jamais celui qu’Il a fait sien. Ne crains pas car Je suis avec toi est Sa Parole et Sa Promesse pour celui qu’Il s’est choisi du milieu de la fournaise d’affliction. Ne veux-tu pas alors tenir ferme en Christ et dire : A travers les flots et la flamme, Si Jésus conduit, je le suivrai où qu’il aille ?



^^ Revenir en haut ^^