Accueil > Edification > Méditations > Je suis un débiteur de la grâce de (...)

Je suis un débiteur de la grâce de Dieu

Ainsi donc, frères, nous ne sommes point redevables à la chair, pour vivre selon la chair. Ro 8:12

Comme créatures de Dieu, nous lui sommes tous redevables ; pour lui obéir avec tout notre corps et notre âme, et de toute notre force. Ayant transgressé ses commandements, ainsi que tous nous l’avons fait, nous lui sommes redevables pour Sa Justice, et nous lui devons une énorme somme que nous ne pouvons pas payer. Mais du chrétien on peut dire qu’il ne doit rien à la Justice de Dieu, car Christ a payé la dette que son peuple devait ; pour cette raison le croyant doit l’aimer d’autant plus.

Je suis un débiteur de la grâce de Dieu, de la miséricorde du pardon ; mais je ne suis pas redevable à Sa Justice. Car il ne m’accusera jamais d’une dette déjà payée.

Christ dit : "Tout est accompli" et par cela il veut dire, que quel que soit ce que son peuple devait, cela a été effacé pour toujours du registre du souvenir. Christ jusqu’à l’extrême, a satisfait la Justice Divine ; la somme a été réglée ; l’acte a été cloué à la Croix ; le reçu est délivré ; et nous ne sommes plus redevables à la Justice de Dieu. Mais alors parce que nous ne sommes plus redevables dans ce sens, nous devenons dix fois plus débiteurs de Dieu que nous aurions pu l’être autrement.

Chrétien arrête-toi et réfléchis un instant. Quel débiteur tu es à la Souveraineté de Dieu ! Combien tu dois pour Son Amour désintéressé, car il a donné Son propre Fils afin qu’il puisse mourir pour toi. Considère combien tu dois pour son pardon, sa grâce, car après dix mille affronts il t’a aimé à l’infini, de toute éternité. Considère ce que tu dois à Sa puissance, comment il t’a ressuscité de la mort du péché, comment il a préservé ta vie spirituelle, comment il t’a gardé de la chute, et comment malgré tous les ennemis qui avaient entouré ton chemin, tu as été capable de tenir la route. Considère ce que tu dois à son immutabilité. Bien que tu aies changé un millier de fois, lui n’a pas changé une fois. Autant Dieu a d’attributs autant tu as de dettes. A Dieu tu te dois toi-même, ainsi que tout ce que tu possèdes.

Offre-lui ta vie comme un vivant sacrifice, ce sera de ta part un culte raisonnable.



^^ Revenir en haut ^^