Accueil > Edification > Méditations > Je me confie dans la bonté de Dieu

Je me confie dans la bonté de Dieu

Je me confie dans la bonté de Dieu, Ps 52:8

Méditez un instant sur cette miséricorde du Seigneur. C’est une tendre miséricorde. Avec un doux et affectueux toucher, il guérit celui qui a le cœur brisé, et cicatrise ses blessures. Il est aussi gracieux dans la manière de sa miséricorde que dans la matière de celle-ci. C’est une grande miséricorde. Il n’y a rien de petit en Dieu ; sa miséricorde est comme lui-même : elle est infinie.

Vous ne pouvez pas la mesurer ; sa miséricorde est si grande qu’il pardonne de grands péchés à de grands pécheurs, après de grandes longueurs de temps, et il donne alors de grandes faveurs et de grands privilèges, et il nous élève jusqu’aux grandes joies dans le grand ciel du grand Dieu. C’est une miséricorde imméritée, comme en effet toute vraie miséricorde doit l’être, car une miséricorde méritée est un non-sens pour la justice. Il n’y avait aucun droit pour le pécheur à la tendre considération du Très-Haut ; si le rebelle était immédiatement condamné au feu éternel, il aurait tout-à-fait mérité la ruine, et s’il est délivré du courroux, seul l’amour souverain y a trouvé une cause, car il n’y en avait aucune dans le pécheur lui-même.

C’est une riche miséricorde. Certaines choses sont grandes, mais ont peu d’efficacité en elles, or cette miséricorde est un cordial pour nos esprits abattus ; un onguent d’or pour nos blessures qui saignent ; un céleste bandage pour nos os brisés ; un char royal pour nos pieds fatigués ; une poitrine d’amour pour notre cœur tremblant. C’est une miséricorde multiple. Toutes les fleurs dans le jardin de Dieu sont doubles. Il n’y a pas qu’une simple miséricorde. Vous pouvez penser que vous n’avez qu’une miséricorde, mais vous la trouverez comme faisant partie de tout un ensemble d’autres bontés.

C’est une abondante miséricorde. Des millions l’ont déjà reçue, et cependant elle est loin d’être épuisée ; elle est aussi fraîche, aussi entière, et aussi gratuite que jamais. C’est une miséricorde inépuisable. Elle ne t’abandonnera jamais. Si la miséricorde est ton amie, cette miséricorde sera avec toi pour te garder de céder à la tentation ; avec toi dans le trouble pour t’empêcher d’avoir la mort dans l’âme ; avec toi dans ta vie pour être la lumière et la vie de ton visage ; et avec toi au moment de ta mort pour être la joie de ton âme quand toute consolation terrestre est inutile.

Jér 11:1-14:22 * Lecture Quotidienne de la Bible



^^ Revenir en haut ^^