Accueil > Edification > Méditations > Je louerai l’Éternel de tout mon (...)

Je louerai l’Éternel de tout mon cœur, Je raconterai toutes tes merveilles.

Je louerai l’Éternel de tout mon cœur, Je raconterai toutes tes merveilles.

La louange devrait suivre les réponses à nos prières ; comme la brume de la gratitude de la terre se lève quand le soleil de l’amour du ciel réchauffe cette terre. As-tu reçu la grâce de Dieu ? A-t-il entendu ta voix de supplication ? Alors loue le pour toute ta vie. Remercie pour le fruit mûr tombé sur le sol fertile duquel il reçoit la vie. Ne lui refuse pas un chant, lui qui a répondu à tes prières et qui a répondu au désir de ton cœur.

Garder le silence quand Dieu donne la miséricorde, c’est être coupable d’ingratitude ; c’est la même action ignoble qu’ont commis les neuf lépreux, quand ils ne se sont pas rendus au Seigneur pour lui offrir leurs remerciements après la guérison de la lèpre. Oublier de louer Dieu, c’est se refuser un avantage pour nous-même ; car la louange comme la prière est un des grands moyens de facilité de contribuer à la croissance de la vie spirituelle. Elle aide à écarter nos fardeaux, à stimuler nos espérances, à augmenter notre foi.

C’est un exercice salutaire et fortifiant qui accélère le pouls du croyant. Il le fortifie pour de nouvelles activités dans le service du Seigneur. Quand nous bénissons Dieu pour sa miséricorde, nous faisons du bien à nos frères. « Les humbles entendront et se réjouiront ». Ceux qui se sont trouvés dans des circonstances similaires se réconforteront si nous pouvons dire : « Oh, glorifie le Seigneur avec moi, et exaltons son nom ensemble ; ce pauvre homme a crié et le Seigneur l’a entendu ». Les cœurs faibles seront fortifiés et les saints languissants seront revivifiés en écoutant nos chants de délivrance.

Leurs doutes et leurs craintes seront réprimés alors que nous nous enseignons les uns et les autres par des psaumes, des hymnes et des cantiques spirituels. Eux aussi « chanteront dans les voies du Seigneur » quand ils nous entendront glorifier son saint nom. La louange est le plus céleste des devoirs chrétiens. Les anges ne prient point, mais ils ne cessent de louer jour et nuit ; et les rachetés, vêtus de blanc et de palmes à la main, ne se lassent jamais de chanter un cantique nouveau : « Digne est l’Agneau ».



^^ Revenir en haut ^^