Accueil > Edification > Méditations > Je leur donnerai la vie éternelle...ils

Je leur donnerai la vie éternelle...ils ne périront jamais.

Et je leur donnerai la vie éternelle, et ils ne périront jamais. Jn 10:28

Le chrétien ne devrait jamais penser ou parler légèrement de l’incrédulité. Pour un enfant de Dieu, manquer de confiance dans son amour, dans sa vérité, dans sa fidélité, doit grandement lui déplaire. Comment pouvons-nous l’offenser en doutant de sa grâce qui nous supporte ? Chrétien ! C’est contraire à chacune des promesses de la précieuse parole de Dieu que tu puisses être jamais oublié ou abandonné à périr. S’il pouvait en être ainsi comment pourrait-il être vrai celui qui a déclaré : Une mère abandonnerait-elle son fils qu’elle allaite ; elle n’aurait pas compassion du fils de ses entrailles ?

Oui, elle l’oublierait ; moi je ne vous oublierai jamais. Quelle était la valeur de cette promesse : « Quand les montagnes s’éloigneraient, et que les collines chancelleraient, mon amour ne s’éloignera pas de toi, ni mon alliance de paix ne chancellera pas » dit le Seigneur qui a compassion de toi. Où étaient les paroles de vérité de Christ ? « Je donnerai à mes brebis la vie éternelle et elles ne périront pas, et personne ne les ravira de ma main. Mon Père qui me les a données est plus grand que tous, et personne ne peut les ravir de la main de mon Père. »

Où seraient les doctrines de sa grâce ? Elles seraient toutes anéanties si un seul enfant de Dieu venait à périr. Où serait la véracité de Dieu, son honneur, sa puissance, sa grâce, son alliance, son serment, si une quelconque de ses brebis pour qui Christ est mort, et qui a placé en lui sa confiance, venait à déchoir et était transportée loin de lui ? Bannis ces craintes d’incrédulité qui ainsi déshonorent Dieu. Lève-toi, secoue-toi de la poussière, et revêts-toi d’habits de fête. Souviens-toi que c’est un grave péché de douter de sa parole par laquelle il t’a promis que tu ne périras jamais. Puisse la vie éternelle imprimer en toi son caractère dans une réjouissante communion.

L’Évangile tient mon esprit en éveil
Un Dieu fidèle et non changeant pose
Le fondement de mon espérance
par des serments, des promesses, et le Sang.



^^ Revenir en haut ^^