Accueil > Edification > Méditations > Il n’y ait qu’un seul chemin de (...)

Il n’y ait qu’un seul chemin de pardon.

Sans effusion de sang il n’y a pas de pardon. Heb 9:22

C’est ici la voie de l’inaltérable vérité. En aucune des cérémonies juives ne se trouvait de péché, même typiquement, enlevé sans effusion de sang. En aucun cas, par aucun moyen le péché ne peut être pardonné sans expiation. C’est clair, alors il n’y a pas d’espoir pour moi en dehors de Christ ; car il n’y a pas d’autre effusion de sang qui ait de la valeur en égard à l’expiation du péché. Est-ce que je crois alors en Lui ? Son sang expiatoire est-il réellement appliqué à mon âme ? Tous les hommes ont péché et ont besoin de Lui. Quand nous serions la meilleure morale, la plus grande générosité, de l’amabilité, du patriotisme, la loi ne sera pas changée pour faire exception pour nous. Le péché ne cédera à rien de moins puissant que le Sang de Celui que Dieu a établi comme victime propitiatoire.

Quelle Bénédiction qu’il n’y ait qu’un seul chemin de pardon.

Pourquoi en chercherions-nous un autre ?

Les gens qui ne font que pratiquer les rites d’une religion ne peuvent pas comprendre comment nous pouvons nous réjouir parce que nos péchés nous sont pardonnés à cause du nom de Christ. Leurs oeuvres, prières, et cérémonies, leur donnent peu d’assurance. Ils sont même mal à l’aise, car ils négligent le Grand Salut, s’efforçant d’obtenir ainsi la rémission sans le sang. Mon âme, retourne à ton repos, et contemple la Justice de Dieu comme une limite au péché. Regarde le châtiment de nous tous tomber sur le Seigneur Jésus, et soit dans une humble joie, et baise les chers pieds de Celui dont le Sang a fait pour toi l’expiation. C’est en vain que ta conscience s’excite pour s’envoler vers des sentiments et évidences de confort immédiat.

Cela, c’est une habitude que nous avons apprise en Egypte sous le joug de la loi. La seule voie de restauration d’une conscience coupable est un regard sur Jésus souffrant sur la Croix. "Le sang est la vie" dit le livre du Lévitique, et demeurons assurés que c’est la vie de la foi, de la joie et de chacune des autres Saintes Grâces.

Oh ! Qu’il est doux de contempler de mon Sauveur le précieux Sang ; avec une divine assurance sachant qu’Il a fait ma paix avec Dieu.



^^ Revenir en haut ^^