Accueil > Edification > Méditations > Il entendit au dedans de lui et il (...)

Il entendit au dedans de lui et il craignit.

Il entendit au dedans de lui et il craignit. Hé 5:7

Cette crainte s’éleva-t-elle de la suggestion infernale pour faire entendre « qu’il était définitivement abandonné » ? Peut-être qu’il y a des épreuves plus sévères que celle-ci, mais cela en est sûrement une des pires que d’être irrémédiablement abandonné. « Regarde », dit Satan, « tu n’as plus d’amis nulle part ! Ton Père a fermé les entrailles de la compassion contre toi. Aucun ange de sa cour n’étendra sa main pour te secourir.

Tout le ciel est fermé pour toi ; tu es laissé seul. Vois tes disciples avec qui tu t’entretenais intimement, de quelle valeur sont-ils ? Fils de Marie, vois là ton frère Jacques, regarde là ton disciple bien aimé Jean et ton apôtre plein de hardiesse Pierre, comment ces lâches dorment quand tu es dans tes souffrances ! Vois, il ne te reste plus d’ami ni dans le ciel ni sur la terre. Tout l’enfer est contre toi. J’ai attisé ma tanière infernale. J’ai envoyé mes lettres dans toutes les régions pour convoquer chaque prince des ténèbres pour t’assaillir cette nuit.

Nous n’épargnerons pas nos flèches, nous utiliserons toute notre puissance infernale pour te vaincre et que feras-tu, toi le solitaire ? Il se peut que ce fut la tentation. Nous pensons ainsi parce qu’un ange apparut pour le fortifier et chasser cette crainte. Il entendit au dedans de lui et il craignit. Il n’était plus tout seul, mais le ciel était avec lui. Il se peut que ce fut pour cette raison qu’il vint trois fois vers ses disciples. En prière et pendant trois fois il courut comme s’il cherchait quelque secours dans l’homme. Il aurait regardé à lui même si vraiment tous les hommes l’avaient réellement abandonné.

Il les trouva tous endormis mais peut-être avait-il gagné quelque fausse consolation à la pensée qu’ils dormaient, non pas de trahison, mais de tristesse. L’esprit était bien sûr bien disposé, mais la chair était faible. Quoi que nous estimions, il entendit au dedans de lui et il craignit. Jésus entendit dans son être intérieur, dans son plus profond malheur, mon âme, tu entendras de cet entendement toi aussi. »



^^ Revenir en haut ^^