Accueil > Edification > Méditations > Il en sera ainsi été et hiver

Il en sera ainsi été et hiver

Il en sera ainsi été et hiver. Za 14:8

Les fleuves d’eau vive qui coulent de Jérusalem ne sont pas à sec à cause des chaleurs sèches de la mi-été suffocante et ne seront pas davantage gelés par les vents froids de l’hiver rude. Réjouis-toi, Ô mon âme, de ce que tu es mise à part pour témoigner de la fidélité du Seigneur. Les saisons changent, toi tu changes, mais le Seigneur demeure toujours le même, et les fleuves de son Amour sont aussi profonds, aussi larges, et aussi pleins qu’ils l’ont toujours été. Les chaleurs ardentes causées par les soucis de mes affaires et mes épreuves brûlantes font que j’ai besoin d’un rafraîchissement par les influences de la rivière de sa grâce.

Je peux y aller tout de suite et y boire pleinement à cette fontaine inépuisable, car en été et en hiver, elle déverse son flot. Les sources supérieures ne sont jamais taries, et béni soit le nom du Seigneur. Les sources inférieures ne peuvent défaillir non plus. Élie trouva le torrent de Kerith desséché, mais l’Éternel était resté le même dans sa providence. Job dit que ses frères étaient des consolateurs fâcheux, des ruisseaux de séduction, mais il trouva en son Dieu un fleuve débordant de consolation. Le Nil est le grand objet de la confiance de l’Égypte, mais ses flots sont variables. Notre Seigneur est toujours le même.

En changeant le cours de l’Euphrate, Cyrus prit la ville de Babylone, mais aucune puissance humaine ou infernale ne peut détourner le courant de la grâce divine. Les traces d’anciennes rivières ont été trouvées, toutes à sec et désolées, mais les torrents qui prennent leur source sur la montagne de la souveraineté divine et l’amour infini, seront toujours pleins à ras bord. Les générations se dissipent et disparaissent, mais le cours de la grâce est inaltérable. La rivière de Dieu peut chanter avec une plus grande vérité que le ruisseau dans le poème :

Les hommes peuvent venir, Et les hommes peuvent s’en aller, Mais Moi je demeure pour toujours. Que tu es heureuse mon âme, d’être conduite près de telles eaux paisibles ! Ne vagabonde jamais vers d’autres fleuves, de peur que tu entendes la réprimande du Seigneur : Qu’as-tu à faire d’aller sur le chemin de l’Égypte pour boire l’eau de la rivière boueuse ?



^^ Revenir en haut ^^