Accueil > Edification > Méditations > Fils des hommes, jusques à quand... (...)

Fils des hommes, jusques à quand... ma Gloire sera-t-elle outragée ?

Fils des hommes, jusques à quand... ma Gloire sera-t-elle outragée ? Ps 4:3

Un écrivain savant a dressé une liste bien triste des honneurs par lesquels le peuple aveugle d’Israël a récompensé son Roi depuis longtemps attendu. Ils lui offrirent une procession d’honneurs, dans laquelle les légions romaines, les sacrificateurs, les Juifs, hommes et femmes prirent part, avec lui-même portant sa croix. Ceci est le triomphe réservé par le monde à celui qui vient renverser le plus affreux ennemi de l’homme. Dérisoires les cris de leurs acclamations, cruelles insultes au lieu de louanges.

Ils lui présentèrent le vin d’honneur. Au lieu d’une coupe en or d’un vin généreux, ils lui offrirent la stupéfiante potion de mort des criminels, qu’il refusa parce qu’il ne voulait pas souiller son palais par cet affreux goût de mort ; et après quoi, lorsqu’il a crié : j’ai soif, ils lui donnèrent à boire du vinaigre mêlé de fiel, qu’ils approchèrent de sa bouche sur une éponge. Oh ! misérable, détestable manque d’hospitalité pour le fils du Roi.

Il était pourvu d’une garde d’honneur, qui lui montra son estime pour lui en jouant son vêtement qu’ils saisirent ensuite comme leur butin. Tel était le garde du corps de celui qui est adoré au Ciel ; un quarteron de joueurs brutaux. Un trône d’honneur était trouvé pour lui sur le bois ensanglanté. Les hommes rebelles ne pouvaient trouver pire lieu de repos pour leur Seigneur dévoué. La croix était en fait, la pleine expression des sentiments du monde à son égard.

Là ils semblaient dire : Fils de Dieu, voici la manière selon laquelle Dieu lui-même devrait être traité, puissions-nous l’atteindre. Le titre d’honneur était nominalement : Roi des juifs, mais cela la nation aveugle l’a distinctement répudié, et l’a bruyamment appelé Roi des voleurs, en préférant Barabbas, et en plaçant Jésus à la plus honteuse position entre deux voleurs. Sa Gloire était ainsi en toute chose tournée en dérision par les fils des hommes, mais elle était une réjouissance pour les yeux des Saints et des Anges du monde sans fin.



^^ Revenir en haut ^^