Accueil > Edification > Méditations > Et vous faire paraître devant sa (...)

Et vous faire paraître devant sa gloire irrépréhensibles et dans l’allégresse,

Et vous faire paraître devant sa gloire irrépréhensibles et dans l’allégresse,

Repassez dans votre esprit cette parole merveilleuse : irrépréhensibles ! Nous en sommes loin maintenant ; mais comme notre Seigneur n’est jamais à cour de perfection dans son šuvre d’amour, nous l’atteindrons un jour. Le Sauveur qui gardera son peuple jusqu’à la fin, le présentera aussi à la fin à lui-même, comme une Église glorieuse, sans tache, ni rides ni rien de semblable, mais sainte et irréprochable. Tous les joyaux dans la couronne du Sauveur sont de la plus belle eau et sans un seul défaut.

Toutes les demoiselles d’honneur qui suivent l’épouse de l’Agneau sont des vierges pures sans tâche ni souillure. Mais comment Jésus nous rendra-t-il « sans faute » ? Il nous lavera de nos péchés dans son propre sang jusqu’à ce que nous soyons blancs et beaux, aussi purs que le plus pur des anges de Dieu : et nous serons revêtus de sa justice, cette justice qui fait du Saint qui la porte positivement « sans faute » ; oui parfait au regard de Dieu. Nous serons irréprochables, et irrépréhensibles même à ses yeux. Sa foi, non seulement n’aura rien contre nous, mais elle sera magnifiée en nous. De plus l’šuvre du Saint-Esprit en nous sera entièrement accomplie. Il nous rendra si parfaitement saint, que nous ne nous attarderons pas à la tendance à pécher.

Le jugement, la mémoire, la volonté, chaque puissance et passion seront émancipées de l’esclavage du diable. Nous serons saints comme Dieu est Saint, et dans sa présence nous demeurerons pour toujours. Les saints ne seront pas en dehors du ciel, leur beauté sera aussi grande que la place qui a été préparée pour eux. Oh ! l’enlèvement de cette heure quand les portes s’ouvriront, et que nous étant levés pour prendre possession de l’héritage, nous demeurerons avec les saints dans la lumière.

Le péché parti, Satan exclu, la tentation passée pour toujours, et nous-mêmes « sans faute » devant Dieu, ceci sera le ciel bien sûr ! Réjouissons-nous maintenant comme nous répétons le chant de la louange éternelle pour bientôt, de concert avec tous les esprits lavés dans le sang : n’être qu’un. Prenons modèle sur les exaltations de David devant l’arche comme un prélude à nos saints transports devant le trône.

Mt 23:1-24:51



^^ Revenir en haut ^^