Accueil > Edification > Méditations > Et votre Père céleste les nourrit.

Et votre Père céleste les nourrit.

Et votre Père céleste les nourrit.

Ceux qui composent le peuple de Dieu sont doublement ses enfants, ils sont ses rejetons par la création, et ils sont ses fils par adoption en Christ. C’est pourquoi ils ont le privilège de l’appeler « Notre Père qui es aux Cieux ». « Père » ! Oh quel mot précieux nous avons là. Voici « l’autorité » « Si je suis un Père, où est mon honneur ? » Si vous êtes fils, où est votre obéissance ? Voici l’affection mêlée à l’autorité ; une autorité qui ne provoque pas la rébellion ; une obéissance demandée et attendue qui est acceptée et rendue de bon cœur, qui ne devrait pas être retenue même si elle semblait avoir de forte raison de l’être.

L’obéissance que les enfants de Dieu lui offrent doit être une obéissance « d’amour ». N’allez pas servir Dieu comme les esclaves sous les ordres d’un chef de corvée veillant sur des forçats, mais courez dans la voie de ses commandements parce que c’est la voie de votre « Père ». Offrez vos corps comme des instruments de justice, parce que la justice est la volonté de votre Père, et « Sa » volonté devrait être la volonté de son enfant. « Père » ! Voici un attribut Royal si tendrement voilé dans l’amour, que la couronne royale est oubliée, invisible à cause de la face du Roi, et son sceptre devient, non une verge de fer, mais un sceptre d’argent, de grâce. Le sceptre bien sûr semble être oublié dans la main tendue de celui qui le manie.

Père voici l’honneur et l’amour. Quel grand amour que l’amour du Père pour ses enfants ! Ce que l’amitié ne peut produire, et qu’une simple bienveillance n’essaiera d’atteindre, ce qu’un cœur de Père et une main doit faire pour ses fils. Ils sont ses rejetons, Il doit les bénir ; ils sont ses enfants, il doit se montrer lui-même puissant dans leur défense. Si un père terrestre veille sur ses enfants avec un incessant amour et beaucoup de soins, combien plus notre Père Céleste ? Abba Père ! Celui qui peut dire ceci, a surpassé ce que la musique des chérubins ou des séraphins peut atteindre. Il y a le ciel contenu dans ce mot : Père ! Il y a tout ce que je peux demander ; pour toutes mes nécessités ; tout ce que mes souhaits peuvent désirer. J’ai tout en toute chose pour toute l’éternité quand je dis « Père ». Amen !



^^ Revenir en haut ^^