Accueil > Edification > Méditations > Et séparez-vous,

Et séparez-vous,

Et séparez-vous,

Si le chrétien vit dans le monde, il n’est pas du monde. Il doit en être distingué dans toute sa manière de vivre. Pour lui « vivre, » cela doit être « Christ ». Quoi qu’il mange, ou qu’il boive, ou qu’il fasse, il doit faire tout à la gloire de Dieu. Vous pouvez accumuler un trésor ; mais mettez-le dans le ciel, là où ni les mites ni la rouille ne peuvent corrompre, et où les voleurs ne peuvent entrer pour vous dépouiller.

Vous pouvez lutter pour devenir riche ; mais votre ambition doit être de devenir « riche dans la foi », et en šuvres bonnes. Vous pouvez avoir du plaisir ; mais quand vous êtes joyeux, chantez des psaumes et que vos cœurs soient remplis de mélodie pour le Seigneur. Dans votre esprit aussi bien que dans votre but, vous devez être différent du monde. En vous attendant humblement à Dieu, toujours conscient de sa présence, en prenant plaisir dans la communion avec lui, et en cherchant à connaître sa volonté, vous prouverez que vous êtes de la race céleste. Et vous devez être séparés du monde dans vos actions.

Si une chose est juste, même si vous perdez en la faisant, cela doit être fait ; si la chose est fausse, même si vous aviez un gain en la faisant, vous devez mépriser le péché pour l’égard de votre Maître. Vous ne devez pas avoir de communion avec les šuvres stériles des ténèbres, mais plutôt les réprouver. Marchez d’une manière digne de votre haute vocation. Souviens-toi, Ô chrétien, que tu es un fils du Roi des rois. Donc, garde toi non souillé par le monde.

Ne souille pas les doigts qui vont bientôt jouer sur les harpes célestes ; ne laisse pas ces yeux devenir les fenêtres de la luxure, eux qui vont bientôt voir le Roi dans sa beauté ; ne permet pas à ces pieds de se souiller dans des lieux bourbeux, eux qui vont bientôt marcher dans les rues pavées d’or ; ne laisse pas ces cœurs se remplir de fierté et d’amertume, eux qui avant longtemps seront remplis avec le ciel, et déborderont d’une joie extatique.

Alors élève-toi mon âme !
Et monte bien haut, au-dessus de la foule insouciante ;
Au-dessus des plaisirs des joyeuses compagnies,

Et des splendeurs de l’orgueilleux ;
Monte là où fleurissent les beautés éternelles,
Et où tous les plaisirs sont divins ;
Où se trouve la richesse, que tu ne pourras jamais épuiser,
Et là où brillent des gloires sans fin.

Ez 37:1-39:29



^^ Revenir en haut ^^