Accueil > Edification > Méditations > Et nous ne sommes pas sauvés !

Et nous ne sommes pas sauvés !

La moisson est passée, l’été est fini, Et nous ne sommes pas sauvés ! Jer 8:20

Pas sauvé ! Lecteur, est-ce là votre triste situation ? Vous êtes averti du jugement à venir, vous avez été invité à sauver votre vie, et pourtant en ce moment vous n’êtes pas sauvé ! Vous connaissez le chemin du salut, vous l’avez lu dans la Bible, vous l’entendez peut-être depuis la chaire, il vous a été expliqué par des amis, et cependant vous le négligez, et donc vous n’êtes pas sauvé. Vous serez sans excuse au moment où le Seigneur vous jugera. Le Saint-Esprit a apporté des bénédictions sur la parole qui vous a été prêchée, et la présence divine vous a apporté des moments de rafraîchissement, et cependant vous ne possédez pas Christ. Toutes ces périodes d’espoir sont venues, puis elles sont reparties, votre été et votre moisson sont passés, et cependant vous n’êtes pas sauvé.

Les années se suivent dans l’éternité, et peut-être que votre dernière année sera bientôt là : votre jeunesse s’est enfuie, votre vieillesse viendra, et vous n’êtes pas sauvé. Permettez-moi de vous demander : serez-vous un jour sauvé ? Y a-t-il une probabilité à cela ? De nombreuses saisons propices ont passé, sans que vous ne soyez sauvé, quelles sont les conditions qui pourraient modifier votre position ? Jusqu’à présent les meilleurs arguments n’ont pu vous convaincre, y compris ceux qui vous ont été présentés avec la plus grande affection.

Que peut-on faire encore pour vous ? La détresse ou la prospérité ne vous ont pas plus impressionné l’une que l’autre ; les larmes, les prières et les sermons ont été gaspillés sur votre coeur stérile. N’y a-t-il plus aucune probabilité que vous soyez un jour sauvé ? Laisserez-vous la mort fermer la porte à l’espérance ? Il est pourtant raisonnable de dire que celui qui ne se sera pas lavé dans beaucoup d’eau sera en toute probabilité sale lorsque sa fin viendra. Si le temps propice n’est encore jamais venu, pourquoi viendrait-il un jour ?

Mais, comme Paul discourait sur la justice, sur la tempérance, et sur le jugement à venir, Félix, effrayé, dit : Pour le moment retire-toi ; quand j’en trouverai l’occasion, je te rappellerai. Ac 24:25

Il serait assez logique de craindre que ce moment ne viendra jamais, et que, comme Félix, vous ne trouviez pas de moment propice avant d’être en enfer. Oh ! réfléchissez sur ce qu’est cet enfer, et de la terrible probabilité que vous avez d’y être jeté ! Lecteur, si vous devez mourir non sauvé, nuls mots ne peuvent décrire ce malheur. Ce sera le moment de la terreur dans les larmes et le sang, des gémissements et des grincements de dents : vous serez puni de la destruction éternelle, et privé à jamais de la gloire du Seigneur, et de la gloire de son pouvoir.

C’est avec sérieux que la voix d’un frère veut vous faire sursauter. Oh ! soyez sage, soyez sage dans le temps, et au moment où une autre année va commencer, croyez en Jésus, qui est seul capable de vous sauver. Consacrez ces dernières heures à une pensée solitaire, et si un repentir profond s’élève en vous, ce sera bien ; et s’il vous amène à une foi humble en Jésus, ce sera encore mieux. Oh ! regardez à Christ, pour que cette année ne se termine pas sans que vous ne soyez pardonné. Ne permettez pas au carillon de minuit d’égrener ses coups sur un esprit sans joie ! Maintenant, MAINTENANT, croit MAINTENANT, et vit.

SAUVE TA VIE ;
NE REGARDE PAS DERRIERE TOI,
NE SEJOURNE PAS DANS LA PLAINE
ECHAPPE TOI VERS LA MONTAGNE,
DE PEUR QUE TU NE SOIS CONSUME.



^^ Revenir en haut ^^