Accueil > Edification > Méditations > Et même je regarde toutes choses (...)

Et même je regarde toutes choses comme une perte, à cause de l’excellence de la connaissance de Jésus Christ mon Seigneur

Et même je regarde toutes choses comme une perte, à cause de l’excellence de la connaissance de Jésus Christ mon Seigneur

La connaissance spirituelle de Christ sera une connaissance personnelle. Je ne peux pas connaître Jésus au travers de la connaissance d’une autre personne. Non, je dois le connaître moi-même ; je dois le connaître pour mon compte personnel. Ce sera une connaissance intelligente, je dois le connaître, non pas comme venant d’une vision ou de rêves de lui, mais comme la Parole le révèle. Je dois connaître sa nature divine et humaine. Je dois connaître ses fonctions, ses attributs, ses šuvres, l’ignominie qu’il a subie, sa gloire. Je dois méditer sur lui jusqu’à ce que je comprenne avec tous les Saints qu’elle est la largeur, la longueur, et la profondeur, et la hauteur, de l’amour de Christ qui surpasse toute connaissance.

Ce sera une connaissance affective de lui ; bien sûr, si je le connais bien, je dois l’aimer. Deux sous de connaissance du cœur valent mieux qu’une tonne de savante étude de la tête. Notre connaissance de lui sera une connaissance satisfaisante. Quand je connaîtrai mon Sauveur mon esprit sera plein jusqu’au ras bord. J’aurai le sentiment que j’ai celui après qui mon esprit aspire. Voici le pain dont celui qui mange n’aura jamais faim. En même temps, ce sera une connaissance édifiante ; plus je connais mon bien aimé, plus je veux le connaître, plus haut je grimpe, plus hauts seront les sommets qui attirent la ferveur de mes pas. Je désirerai le plus comme j’obtiens le plus. Comme le trésor de la misère, mon or me fera aspirer à en posséder davantage.

Pour conclure : cette connaissance de Jésus Christ sera une plus heureuse position ; en fait, si édifiante, que parfois elle m’élèvera au-dessus de toutes les épreuves, et doutes et afflictions ; et, tandis que je m’en réjouis, elle fera de moi quelque chose de plus qu’un homme qui est né de la femme, qui est de peu de jours, et rempli de trouble ; car cette connaissance fera voler autour de moi l’éclat de l’immortalité du Sauveur éternellement vivant, et me ceindra de la ceinture d’or de sa joie éternelle. Viens mon âme, assieds-toi aux pieds de Jésus et laisse-toi enseigner par lui aujourd’hui.

Mr 4:1-5:43



^^ Revenir en haut ^^