Accueil > Edification > Méditations > Et ils le chargèrent de la croix, (...)

Et ils le chargèrent de la croix, pour qu’il la portât derrière Jésus.

Et ils le chargèrent de la croix, pour qu’il la portât derrière Jésus. Lu 23:26

Nous voyons en Simon, portant la croix, une image de l’œuvre de l’église à travers toutes les générations ; elle est le porteur de Croix après Jésus. Remarque alors, chrétien que Jésus n’a pas souffert pour t’exclure de la souffrance. Il porte une croix non pour que tu puisses y échapper, mais pour que tu puisses l’endurer. Christ te sépare du péché, mais pas de la douleur, pas de l’affliction. Souviens-toi de ça, et attends-toi à souffrir.

Mais consolons-nous avec cette pensée, que dans notre cas, comme dans celui de Simon, ce n’est pas notre croix, mais la Croix de Christ que nous portons. Quand tu es molesté pour ta piété, quand ta religion t’apporte l’épreuve et que tu es couvert de cruelles moqueries, alors souviens-toi ce n’est pas ta croix, c’est la Croix de Christ ; et combien il est réjouissant de porter la croix de notre Seigneur Jésus ! Tu portes la croix après lui. Tu es en bonne compagnie bénie ; ton chemin est marqué des empreintes des pas de ton Seigneur. La marque de son épaule rouge de sang est sur ce lourd fardeau.

Charge-toi de sa croix, et il marche devant toi comme un berger marche devant sa brebis. Charge-toi de ta croix quotidiennement, et suis-le. N’oublie pas, aussi, que tu portes cette croix en association. Certains ont dit que Simon n’a porté qu’une extrémité de la Croix et non pas la totalité. C’est très possible ; Christ peut avoir porté la plus lourde part, sous la poutre transversale, et Simon avoir porté la plus légère extrémité. Certainement qu’il en est ainsi pour toi ; tu ne portes que le bout léger de la Croix, Christ a porté le bout le plus lourd.

Et souviens-toi, même si Simon n’a porté la Croix qu’un très petit moment, elle lui a donné en retour un honneur durable. De même ainsi la Croix que nous portons c’est seulement pour un peu de temps tout au plus, et alors nous recevrons la couronne, la Croix. Sûrement nous devrions aimer la Croix, et, au lieu de la repousser, la considérer très chère, précieuse, quand elle produit pour nous au-delà de toute mesure un poids éternel de gloire.



^^ Revenir en haut ^^