Accueil > Edification > Méditations > Éphraïm est un gâteau qui n’a pas été (...)

Éphraïm est un gâteau qui n’a pas été retourné.

Éphraïm est un gâteau qui n’a pas été retourné. Os 7:8

Un gâteau non retourné n’est pas cuit d’un côté. Ainsi était Éphraïm, à plusieurs égards, non touché par la grâce divine : Quoiqu’il ait eu une forme partielle d’obéissance, il y restait beaucoup de rébellion. Mon ami, je t’exhorte, vois si c’est ton cas. Es-tu droit dans les choses de Dieu ? La grâce a-t-elle fait son chemin jusque dans le centre même de ton être, au point d’y être sensible dans ses actions divines dans toutes tes capacités, tes actions, tes mots, et tes pensées ?

Pour être sanctifié esprit, âme et corps, tels devraient être ton but et ta prière et quoique la sanctification puisse n’être pas parfaite en toi, quelque part, à un certain point, pourtant elle doit être totale dans son action. Il ne doit pas y avoir d’un côté apparence de sainteté et de l’autre un endroit où le péché règne, sinon toi aussi tu seras un gâteau non retourné.

Un gâteau non retourné est bientôt brûlé sur le côté le plus près du feu, et bien qu’aucun homme ne puisse avoir trop de religion, il y en a quelques uns qui semblent bien brûlés, avec un zèle fanatique pour cette partie de vérité qu’ils ont reçue, ou sont carbonisés jusqu’à la cendre avec une vaine gloire pharisaïque, un apparat des performances religieuses qui convient à leur humeur. Une mine d’apparence de sainteté supérieure accompagne fréquemment une absence de piété véritable. Le saint en public est un diable en privé ! Il côtoie la farine le jour et la suie la nuit. Le gâteau qui est brûlé sur un côté, est encore pâteux sur l’autre.

S’il en est ainsi de moi, Ô Seigneur, retourne moi ! Tourne ma nature non sanctifiée vers le feu de ton amour et qu’elle soit éprouvée sur la braise sacrée, et que mon côté brûlé soit refroidi tandis que j’apprends ma propre faiblesse et désire la chaleur quand je serai enlevé par ta céleste flamme. Que je ne sois pas trouvé à deux faces comme l’hypocrite, mais UN sous la puissante influence de la grâce souveraine ; car évidemment je sais que si je suis laissé comme un gâteau non retourné, et que je ne suis pas sur les deux faces l’objet de ta grâce, alors je devrai être consumé pour toujours au milieu des flammes éternelles.



^^ Revenir en haut ^^