Eglise

Eglise

(gr. Ekklêsia, du verbe ek kaleô, appeler hors de).

- Usage du mot. Dans les Etats grecs, on appelait ainsi l’assemblée des citoyens, convoquée par le héraut pour la discussion et la décision des affaires publiques (cf. l’assemblée tumultueuse d’Ephèse, Act. 19.32, 41). Les LXX trad. par ekklêsia le mot hébr. qahal désignant l’assemblée ou la congrégation d’Israël. C’est dans ce s. aussi qu’Etienne parle de "l’assemblée" (ekklêsia) qui était avec Moïse au désert. #Ac 7.38

Jésus emploie pour la première fois dans Mt. 16.18 le mot église qui va devenir d’un usage si courant dans le N. T. Remarquons cep. que ce terme ne désigne jamais un bâtiment ni un lieu de culte, comme c’est le cas aujourd’hui.

- Définition. Dans son essence, l’Eglise est la communauté de tous les croyants de la Nouvelle Alliance que le lien de la foi et l’action régénératrice du St-Esprit unissent d’une façon vitale à Jésus-Christ. Cette Eglise spirituelle est le corps mystique du Seigneur, dont on devient membre par le baptême de l’Esprit, et dans ce s. elle n’est discernée que par les yeux de la foi #1Co 12.13 elle est universelle parce que les enfants de Dieu de tous les pays et de tous les milieux en font partie #Ac 2.47 ; 9.31 et qu’elle comprend également tous les rachetés déjà recueillis auprès du Seigneur #Heb 12.22-23 si elle est en un s. invisible, elle est en même temps visible, car elle est incarnée sur la terre en des membres vivants et agissants, dont le monde doit constater l’amour fraternel, remarquer les bonnes oeuvres, et entendre le fidèle témoignage #Joh 17.21 ; 1Pe 2.12 ; Php 2.15-16 elle est enfin aussi locale, car dans le N. T. la communauté chrét. de chaque localité était considérée comme une Eglise, ce qui permet d’employer également le terme pl. d’Eglises #Ac 8.1 ; 11.26 ; 13.1 ; 14.23, 27 ; 15.41 ; Ro 16.4-5 ; 1Co 7.17 ; 1Th 2.14

- Le rapport entre Christ et l’Eglise est magnifiquement illustré par le N. T. Christ est la Tête, le Chef du Corps de l’Eglise #1Co 12.12-13, 27 ; Eph 5.23, 30 il en est le Fiancé, l’Epoux céleste, qui s’unit si intimement à elle que tous ne sont plus qu’une seule chair #2Co 11.2 ; Eph 5.31-32

Il est la pierre angulaire du temple du Seigneur, dont les pierres vivantes sont les croyants individuels édifiés sur le fondement des apôtres et des prophètes #Eph 2.19-22 ; 1Pe 2.4-5 c’est ainsi qu’il convient d’interpréter Mt. 16.18, Pierre ayant été le premier à confesser clairement le nom du Sauveur, donc la 1re pierre individuelle ajoutée au divin fondement ; (cf. Act. 4.11-12). Christ est le Souverain sacrificateur placé à la tête du sacerdoce royal constitué par tous les membres de l’Eglise. #1Pe 2.5, 9-10 ; Heb 9.11, 14 ; Re 1.6

- L’unité de l’Eglise est un don de Dieu et un miracle opéré par l’oeuvre de la Croix et de la Pentecôte qui réunit en un seul corps les enfants de Dieu dispersés. #Joh 11.52 ; Eph 2.13-16 ; 1Co 12.13

Ainsi est exaucée la prière du Christ demandant pour les siens une parfaite unité de nature, semblable à celle du Père et du Fils. #Joh 17.11, 20-23

La septuple base d’une telle unité est indiquée dans Eph. 4.4-6 ; cette dernière existe entre ceux qui adorent et servent les 3 personnes de la Trinité, étant devenus membres du corps de l’Eglise par le baptême de l’Esprit, ayant la seule foi qui sauve et l’espérance vivante du retour de Christ. En dehors de cette base, toute recherche d’unité est illusoire ; d’ailleurs, nous ne devons pas faire, ni organiser par nos efforts l’unité, qui est spirituelle, mais la conserver par le lien de la paix (v. 1-3). Ceci demande un effort constant à des hommes tels que nous, et nous devons confesser que nous avons tous gravement péché dans ce domaine. Prenons garde au sévère avertissement de 1 Cor. 3.16-17 !

- Dons et ministères au sein de l’Eglise. Dans le Corps de Christ, chaque membre reçoit un don de l’Esprit, qui lui permet d’exercer sa fonction pour le bien de l’ensemble. Une énumération de dons et de ministères possibles est donnée dans #1Co 12.7-11, 28-30 ; Ro 12.4-8 ; Eph 4.11

Puisque les membres du Corps de Christ sont tous ainsi doués et appelés au sacerdoce, il n’y a pas de hiérarchie dans l’Eglise, ni de division entre laïcs et clergé. Ce qui existe par contre, c’est une harmonieuse répartition des dons et des ministères, exercés dans l’amour et la soumission mutuelle. #1Pe 4.10-11

Dans l’Eglise type du N. T., les apôtres ont rempli une tâche qui était, en un s., unique #Ac 1.21-22 ; Eph 2.20 les évêques (en gr. surveillants) appelés aussi anciens #Ac 14.23 ; 15.22 ; 20.17, 28 étaient chargés de veiller sur le troupeau et d’assurer la prédication et l’enseignement #1Ti 3.1-7 ; 5.17 les diacres avaient un ministère de dévouement et de service #1Ti 3.8-13 ; Ac 6.2-6 (cf. Rom. 16.1-2 : Phoebé, diaconesse de l’Eglise de Cenchrées). Il y avait enfin des prophètes, des évangélistes, des pasteurs et des docteurs #Eph 4.11 ; Ac 13.1-3 c.-à-d. un ministère vraiment plural, et non réduit à un seul homme comme c’est souvent le cas aujourd’hui. Le travail et l’autorité étaient ainsi répartis de sorte qu’au synode de Jérusalem les décisions sont prises au nom des apôtres, des anciens, des frères et, finalement, de toute l’Eglise, sous la direction du St-Esprit. #Ac 15.22-23, 28

- La destinée éternelle de l’Eglise. Ici-bas l’Eglise est encore imparfaite, incomplète et méprisée ; elle n’est pas du monde et marche comme son Maître sur le chemin de la croix #Lu 12.32 ; Joh 15.18-20 ; 17.14-18

Sa tâche est de rendre témoignage à Jésus-Christ et de lui gagner des âmes. #1Pe 2.9-10 ; Php 2.15-16

Elle doit s’augmenter sans cesse et grandir dans la sainteté #Eph 4.12-16 bientôt, le nombre des élus que Dieu connaît sera atteint #Ro 11.25 et le Christ fera paraître devant lui son épouse parfaite, glorieuse et irrépréhensible #Eph 5.27

Pour cela, cette épouse aura été enlevée dans les cieux à la rencontre de son Seigneur #1Th 4.14-17 ; Mt 25.1-13 purifiée et unie à lui par les noces de l’Agneau. #Re 19.7-9

Assise avec Christ sur son trône, elle règnera avec lui aux siècles des siècles (3.21 ; 22.3-5). Heureux ceux qui, sauvés par la foi de l’Evangile, font partie d’une telle Eglise #Ac 2.47

V. Anciens.



^^ Revenir en haut ^^