Accueil > Edification > Méditations > Dieu sépara la lumière d’avec les (...)

Dieu sépara la lumière d’avec les ténèbres

Dieu vit que la lumière était bonne ; et Dieu sépara la lumière d’avec les ténèbres. Ge 1:4

La lumière doit être vraiment bonne depuis qu’elle a jailli de ce décret de bonté, Que la lumière soit. Nous qui l’aimons devrions être encore plus reconnaissants que nous le sommes, et entrevoir davantage les aspects de Dieu en elle et par elle. La lumière physique mentionnée par Salomon est douce, mais celle citée dans l’Evangile est infiniment plus précieuse, car elle révèle des choses éternelles, pour notre ministère, à nos natures immortelles.

Quand le Saint-Esprit nous donne la lumière spirituelle, et ouvre nos yeux pour contempler la gloire de Dieu, par le visage de Jésus-Christ, nous apercevons alors le péché sous son véritable aspect, et par cette même occasion, nous-mêmes, dans notre situation réelle ; nous voyons Dieu de son coté le plus Sacré, comme il révèle lui-même, son plan de pitié comme il nous le propose, et le monde à venir comme la Parole le décrit. La lumière spirituelle a beaucoup de rayons et de couleurs prismatiques, mais s’ils représentent la connaissance, la joie, la sainteté, ou la vie, tous sont divins. Si la lumière reçue est si bonne, quelle place essentielle elle doit prendre, et combien l’endroit où Il se révèle lui-même doit être vraiment radieux. Ô Seigneur, depuis que la lumière est si bonne, veuille nous en donner davantage, et plus de toi-même, car tu es la vraie lumière.

Dès qu’une bonne chose est apparue dans le monde, une division s’est avérée nécessaire. La lumière et l’obscurité n’ont aucune communion mutuelle ; Dieu les a divisées, ne les confondons pas. Les fils de la lumière ne doivent pas fraterniser avec des actions, doctrines, ou supercheries qui touchent à l’obscurité. Les enfants du jour doivent être sobres, honnêtes, et généreux dans le travail du Seigneur, laissant tous les travaux de l’obscurité à ceux qui y demeureront à jamais.

Nos Eglises doivent, par la discipline, séparer la lumière de l’obscurité, et nous devons par notre séparation distincte du monde faire de même. Dans le jugement, dans l’action, dans l’écoute, pendant l’enseignement, lorsque nous sommes réunis, nous devons discerner le précieux du vil, et maintenir la grande séparation que le Seigneur a établie le premier jour lors de la création du monde. Ô Seigneur Jésus, sois notre lumière pour la totalité de ce jour, car ta lumière est la lumière des hommes.



^^ Revenir en haut ^^