Accueil > Edification > Méditations > Dieu dit à Jonas : Fais-tu bien de (...)

Dieu dit à Jonas : Fais-tu bien de t’irriter

Dieu dit à Jonas : Fais-tu bien de t’irriter. Jean 4:9

La colère n’est pas toujours nécessairement coupable, mais elle a une telle tendance à s’émanciper, à prendre des libertés qu’â chaque fois qu’elle se manifeste elle-même, nous devrions être prompts à identifier son caractère, sa nature, en faisant cette investigation interrogative : « Fais-tu bien de te mettre en colère » ? Il se peut que nous puissions répondre « oui ». Très fréquemment la colère est le tison de cette même colère, mais quelquefois c’est le feu d’Élie descendant du ciel.

Nous faisons bien quand nous sommes en colère à propos du péché, à cause du mal qu’il commet contre notre Dieu bon et gracieux ; ou avec nous-mêmes parce que nous restons si étourdis après tant d’instruction divine ; ou avec les autres quand l’unique cause de colère est le mal qu’ils peuvent faire. Celui qui ne se met pas en colère face à la transgression en devient un partenaire. Le péché est une chose répugnante et haïssable, et un cœur non renouvelé peut facilement, patiemment, le supporter.

Dieu lui-même est en colère avec le méchant chaque jour, et il est écrit dans sa Parole, « vous qui aimez le Seigneur haïssez le mal ». Bien plus fréquemment il est à craindre que notre colère ne soit ni louable, ni même justifiable, et alors nous devons répondre « NON ». Pourquoi serions-nous irritables avec les enfants, emportés avec les serviteurs, et coléreux avec nos compagnons, ou compagnes ? Une telle colère est-elle à l’honneur de notre profession chrétienne, ou glorifie-t-elle Dieu ? N’est-ce pas le vieux cœur mauvais cherchant à dominer, et ne devrions-nous pas lui résister avec toute la force de notre nouvelle nature ?

Plusieurs professeurs donnent libre cours à leur humeur comme si elle était inutile pour essayer la résistance ; mais que le croyant se souvienne qu’il doit être vainqueur en tout point, sinon il ne sera pas couronné. Si nous ne pouvons maîtriser nos humeurs, qu’est-ce que la grâce a fait en nous ? Quelqu’un a dit : « la grâce est souvent greffée sur un tronc, mais le fruit ne sera pas un tronc... » Nous ne devons pas faire de notre infirmité naturelle une excuse pour le péché, mais nous devons courir à la croix et prier le Seigneur de crucifier nos mauvais caractères, et nous renouveler dans la douceur et dans l’humilité d’après sa propre image.

Ps 106:1-107:43 Lecture Quotidienne de la Bible



^^ Revenir en haut ^^