Accueil > Prédications > DISCERNER LA VOLONTE DE DIEU

DISCERNER LA VOLONTE DE DIEU

DISCERNER LA VOLONTE DE DIEU

...

L’être humain est menacé par l’ordinaire. Les habitudes sont bonnes dans un certain sens car si l’on ne faisait pas certaines choses par habitude nous serions morts, mais en même temps les habitudes peuvent être dangereuses parce-qu’elles nous ôtent le sens du merveilleux, du sacré, et lorsque l’on est dans un monde qui n’aime pas le sacré, qui n’aime pas le merveilleux, on a tendance à négliger les petites choses,les belles choses, les choses simples comme chanter, aller au temple, parler avec ceux qui partagent notre foi.
Nous allons entrer dans une période de liesse intense avec le carnaval, nous ne souhaitons pas condamner tous ceux qui vont s’y livrer, mais nous souhaitons agir dans le bon sens et l’une de nos premières actions c’est bien de nous trouver là autour de la parole de Dieu, car la prédication, le fait de se retrouver dans un culte est l’une des premières armes pour ne pas se retrouver à la dérive, car le Seigneur se met en communion avec nous par sa parole et cela est vital pour les croyants.
C’est simple, ordinaire pour un croyant mais c’est ce qui le soutient.
Dans 1 corinthiens ch 10 v 23, passage bien connu des chrétiens, c’est Paul qui l’a écrit, Paul est un apôtre, un juif qui a rencontré Jésus-Christ et que cette rencontre a changé, explique ceci :

« Tout est permis, mais tout n’est pas utile ; tout est permis, mais tout n’édifie pas. Que personne ne cherche son propre intérêt, mais celui d’autrui. Mangez de tout ce qui se vend au marché, sans vous poser aucune question par motif de conscience car la terre est au Seigneur, et tout ce qu’elle renferme. Si un non-croyant vous invite et que vous vouliez y aller, mangez de tout ce qu’on vous présentera, sans vous poser aucune question par motif de conscience.
Mais si quelqu’un vous dit : Ceci a été offert en sacrifice ! n’en mangez pas, à cause de celui qui vous a prévenus, et à cause de la conscience. Je parle ici, non de votre conscience, mais de celle de l’autre. Pourquoi en effet, ma liberté serait-elle jugée par une conscience étrangère ? Si je prends part avec action de grâces, pourquoi serais-je calomnié pour ce dont je rends grâces ? Soit donc que vous mangiez, soit que vous buviez, et quoi que vous fassiez, faites tout pour la gloire de Dieu.
Ne soyez une pierre d’achoppement ni pour les Grecs, ni pour les Juifs,ni pour l’Eglise de Dieu, comme moi aussi je me rends agréable en tout et à tous, cherchant non mon avantage, mais celui du plus grand nombre, afin qu’ils soient sauvés. Soyez mes imitateurs, comme je le suis moi-même de Christ. »


Il y a quelques temps de cela, un message s’est imposé à mon esprit, concernant la volonté de Dieu, c’est un sujet large et difficile, il sera juste abordé quelques principes qui vont nous aider à discerner la volonté de Dieu.
Certaines personnes se demandent : est- ce que Dieu veut que je débute telle entreprise ? Est-ce que Dieu veut que je me marie avec telle personne ? Est-ce que Dieu veut que je ne me marie pas.
Certaines personnes se demandent : est-ce que je peux aller au cinéma, est-ce que je peux fumer ? Ce sont des questions honnêtes, il ne faut pas blâmer une personne qui se pose ces questions.
Est-ce que dans notre esprit, cette idée de faire la volonté de Dieu est une donnée tellement essentielle et habituelle qu’on ne se pose plus la question et qu’on l’a fait, ou bien est-ce que c’est une donnée tellement inhabituelle qu’on n’y prend pas goût non plus. On a jamais pensé finalement : Qu’est-ce que Dieu veut que je fasse de ma vie ? Est-ce que Dieu a le droit de m’imposer quelque chose concernant ma vie de toute façon ? Est-ce que Dieu veut que j’aille voir le carnaval car c’est un évènement tellement culturel ? Est-ce que Dieu veut que j’aie telle fréquentation, est- ce que cela me traverse l’esprit de me poser la question ?
Il est important pour les croyants, de discerner la volonté de Dieu, c’est urgent. Dieu exprime dans l’écriture, certaines volontés nous concernant :
-  Il veut que nous soyons sanctifiés ;
-  Il veut que les hommes soient sauvés ;
-  Il veut que ses enfants souffrent, c’est la volonté du Seigneur que nous souffrions, que nous soyons dans l’épreuve, pour que le fruit de cette épreuve produise : patience, foi, etc …
Dieu veut que nous souffrions pour un but précis, si nous ôtons la souffrance de notre existence, du schéma divin, il faut relire la bible, car si Dieu n’a pas épargné à son fils la souffrance je ne sais pas comment vous pourriez considérer que vous êtes supérieurs à Jésus-Christ.
Cependant, Dieu n’est pas un tortionnaire, la souffrance a un but, la souffrance il l’a permet pour une raison et cela doit être présent dans l’esprit du croyant. Dieu a une certaine volonté concernant chaque domaine de la vie du croyant. Bon domaine, mauvais domaine, il veut quelque chose, il l’a exprimé dans sa parole.

Certaines personnes sont dans une quête de la volonté de Dieu, ils savent déjà ce que Dieu veut ou ce que Dieu ne veut pas mais ils se demandent ou demandent à certaines personnes. Ils ne veulent pas obtenir un autre avis que ce qu’ils ont déjà eu (tu es sûr que telle personne n’est pas recommandable, tu es sûr que telle entreprise n’est pas bonne, tu es sûr…) et Dieu a déjà dit « NON » mais certains se disent : Peut-être que ?
Il y a un exemple dans la bible dans l’ancien testament dans Nombres ch 22 v 15 il y a une histoire qui s’est réellement produite, d’un homme qui a entendu Dieu lui parler, mais il a décidé de faire exactement le contraire alors rapidement résumé : Israël est un peuple qui vient de sortir de l’Egypte et qui se dirige vers Canaan, le pays d’Israël actuel, et il y a un roi qui n’aime pas cette situation, ce roi s’appelle Balaq et celui-ci a décidé de recourir à des sorciers. Le roi a déjà envoyé des émissaires avec de l’argent et va dire à Balaam de faire un travail pour lui , c’est-à-dire de jeter une malédiction sur tel peuple et donc Balaam à fait ses incantations habituelles et là Dieu lui-même s’est présenté et lui a dit « Si tu ouvres ta bouche pour faire n’importe quoi, tu verras ce qui vas t’arriver » et Balaam terrifié a dit à Balaq : « Tiens ton argent, fais tes affaires, mais Balaq insista car il avait très peur et envoya de nouveau des chefs, des princes en plus grand nombre et plus considérés que les précédents, autrement dit c’était des gens qui avaient la bourse pleine.

Ils arrivèrent près de Balaam et lui dirent : « Ainsi parle Balaq, fils de Tsippor, que l’on ne t’empêche pas de venir vers moi, car je te rendrai beaucoup plus d’honneurs, je ferai tout ce que tu me diras, viens je te prie , voues-moi ce peuple à la malédiction ». Balaam répondit aux serviteurs de Balaq : » Quand Balaq me donnerait plein sa maison d’argent et d’or, je ne pourrais rien faire de petit ni de grand contre l’ordre de l’Eternel mon Dieu », parce qu’il a compris que ses enchantements habituels ça à dérangé quelqu’un, donc il a préféré dire : c’est mon Dieu, pourtant verset 19 : Maintenant je vous prie, vous aussi restez ici cette nuit et je saurai ce que l’Eternel me dira encore.
Verset 20 : Dieu vient à Balaam pendant la nuit et lui dit : « Puisque ces hommes sont venus pour t’appeler, lèves-toi, vas avec eux et tu exécutera la parole que je te dirai ».
Celui-ci tout content, se frotte les mains, les plans ont changé, il se leva de bon matin, il scella son anêsse, il partit avec les chefs de Moab et verset 22 : la colère de Dieu s’enflamma parce qu’il était parti.
Alors certains vont dire : Dieu ne sait pas ce qu’il veut, Dieu lui dit de ne pas aller et la 2ème fois il lui dit d’aller et Dieu est fâché parce qu’il y est allé.

Le problème justement c’est que lorsque Dieu dit NON une fois, il sait pourquoi il dit NON, et c’est dans ce livre que Balaam dit que Dieu n’est pas un homme pour mentir ni un fils de l’homme pour se repentir, lorsque Dieu parle il n’y a aucune parole qui sort de sa bouche pour rien, lorsque Dieu dit NON c’est NON et si on insiste, Dieu n’est pas un sauvage, il va vous laisser aller, mais vous allez récolter ce que vous avez semé.
Or, si votre quête de la volonté de Dieu est déjà entachée d’une réponse et que Dieu vous a déjà dit soit OUI soit NON et que vous êtes en train de cogiter et vous dire : ah non, je ne veux surtout pas faire cela, Seigneur tu es sûr ? et vous continuez à chercher, à pousser, à pousser et bien peut être que Dieu va vous dire tout l’inverse de ce qu’il vous avait dit au départ et vous souffrirez.
Il ne faut pas agir ainsi, si Dieu vous a déjà parlé dans un domaine en particulier, s’il a mit des éléments devant vous pour vous dire, ne va pas à tel endroit, ne suis pas telle route, ne t’engage pas dans telle entreprise, cette chose là n’est pas saine, ne poussez pas, ne dites pas oui mais…
Ce message n’est pas une panacée pour les paresseux, les gens qui sont là, assis et qui se disent : quelle est la volonté de Dieu pour moi, et au lieu de se mettre au travail, de faire ce qui va suivre, ils se lèvent et se disent : je vais voir le pasteur, ou tel frère, telle sœur, et puis je vais lui demander, cette personne n’a même pas pensé une seconde à ce qu’elle devrait faire ultimement mais est paresseuse, alors on va voir les pasteurs, ils ont réponse à tout de toute façon, ils vont me dire ce que je dois faire et si cela ne marche pas, ce sera de leur faute.

Si vous êtes paresseux, si vous ne voulez pas faire les efforts qu’il faut pour vous demander : est-ce que Dieu veut quelque chose pour moi, et le faire , ce n’est pas la peine de chercher la volonté de Dieu, vous resterez dans votre état naturel. Dieu a des projets pour vous, de beaux projets, alors entrons dans le vif du sujet, il faut discerner la volonté de Dieu et dans notre texte dans 1 corinthiens 10, ce n’est pas directement un texte qui parle de ce que Dieu pourrait vouloir pour nous dans tel domaine, dans notre vie professionnelle, notre vie sentimentale etc… mais il pose un principe qui est important à retenir.
Dieu commence par dire, si vous êtes un croyant, tu es libre d’agir comme tu l’entends, tu as telle idée, tel projet, eh bien commence par dire que tu peux le faire, ne commence pas par te dire que Dieu ne voudras pas que je fasse cela. Paul explique aux corinthiens que tout est permis, c’est vrai, il le leur concède c’est pour cela qu’ils allaient dans certaines extrêmes. Paul leur dit : Vous êtes chrétiens et tout pour vous s’oriente autour de cette idée de soutien et d’appui que Dieu vous donne, car Dieu est derrière vous, il est votre Père, donc commencez par vous dire, je suis croyant, je peux faire des choses. Vous êtes un homme, une femme, vous êtes jeune, moins jeune, Dieu vous dit : tu as des capacités, vas avec la force que tu as, c’est tout, lances toi, commences par faire quelque chose, ne t’assieds pas là en te disant : comment vais-je faire la volonté de Dieu ? et tu restes sur ton siège. Lances toi, agis ! car il y a en Christ une liberté, une possibilité d’action qui nous appartient, que nous ne devrions jamais lacher. Commences par échafauder des plans, cependant dans le but de vous aider à accomplir tout cela au mieux, Dieu vous donne quelques principes qui vont vous guider dans cette recherche de sa volonté dans votre projet, il va vous donner des éléments qui vont vous construire.

Pour commencer le Seigneur demande d’examiner nos motifs, c’est bien j’ai tel projet, je veux commencer par exemple une entreprise de recyclage, je veux me marier, c’est très bien mais avons-nous considéré la raison de notre projet et le but de celui-ci, les 2 sont considérés par Dieu.
Quels sont nos motifs ? Voulons-nous faire une entreprise de recyclage parce-que l’on a entendu dire que cela rapportait beaucoup d’argent, voulons-nous nous marier parce que nous sous sentons seul, voulons-nous avoir des amis parce-que nos parents ne nous comprennent pas, est-ce que l’on veut s’asseoir devant la télé parce que tu en a assez d’entendre ta femme ou ton mari parler. POURQUOI ?
Pourquoi j’ai cette envie ? Qu’est-ce qui m’emmène là ? Le Seigneur demande : Tu veux te lancer dans une entreprise, c’est bien, tu en as la force, je vais te donner les capacités, pourquoi tu veux le faire et lorsque ces raisons ont été en accord avec le texte de Paul : Tout est permis, mais tout n’est pas utile, que personne ne cherche son propre intérêt.
Si tu veux te lancer dans ce projet pour te satisfaire, satisfaire ton égo, qu’on entende parler de toi, il te dit de laisser cela tomber, car le vrai et seul motif de tout projet et idée c’est au verset 31 : Soit que vous mangiez, soit que vous buviez, et par conséquent soit que vous vouliez vous marier, monter une entreprise de recyclage, rejoindre vos amis, FAITES TOUT POUR LA GLOIRE DE DIEU . TOUT.

Vous vous levez le matin, vous avalez votre petit déjeuner, cela a des conséquences sur la gloire de Dieu. Vous voulez vous marier avec votre voisine qui ne connait pas l’évangile et ne vous connait pas non plus d’ailleurs, le fait que vous continuiez à y penser, aura un effet sur la gloire de Dieu. TOUT. Que nous le voulions ou pas, si nous sommes croyants, nous sommes impliqués dans la gloire de Dieu. Nous pouvons soit la faire voir un peu plus, soit la faire voir un peu moins, et tout ce qui est fait y est lié, que nous portions une chemise bleue ou verte c’est lié à la gloire de Dieu. Que nous passions du temps avec nos enfants ou pas est lié à la gloire de Dieu. Tout est empreint de cette idée de la gloire de Dieu.
Pourquoi je me lance dans ce projet, ultimement c’est vrai qu’il va me faire du bien, mais en même temps lorsque les gens sauront comment cela s’est fait, Dieu sera glorifié, ça c’est intéressant.
Mon mariage, il est vrai je suis seul, le Seigneur dit qu’il vaut mieux se marier que de brûler et en cherchant quelqu’un qui veut glorifier le Seigneur comme moi, qui a dans le cœur un amour sincère pour Jésus, le Seigneur sera glorifié et ça c’est beau. Tout pour la gloire de Dieu.
Par contre, si nos motifs sont éloignés de cela, si Dieu n’est jamais entré dans l’équation il faut se poser des questions.
Pourquoi je veux le faire et ou cela me mène ?

La bible nous enseigne à considérer dans nos projets, nos envies que tout est permis mais que tout n’est pas utile, tout est permis mais tout n’édifie pas. Quand la bible dit que tout est permis, c’est tout ce que Dieu m’autorise de faire. Dieu nous a donné clairement dans sa Parole des règles, des commandements qui sont bons pour nous.
Dieu nous dit clairement que nous n’avons pas besoin de nous droguer pour savoir comment un drogué vit sa vie pour l’évangéliser, notre corps est le temple du Saint-Esprit, je ne me laisserai pas asservir par quoi que ce soit. Donc il y a des moments ou Dieu nous dit clairement NON.
Un beau jeune homme, une belle jeune fille, elle se tient bien, parle bien elle n’est pas croyante Dieu dit NON . Dieu dit NON donc on ne va pas dire que tout est permis.
Dans certains domaines, la bible parle mais dans d’autres elle ne parle pas. Ais-je le droit d’aller au cinéma ? ce n’est pas dit et cela embête beaucoup de monde car il ya beaucoup de choses qui ne sont pas écrites dans la bible, en tout cas pas texto et le Seigneur nous invite donc à creuser dans sa Parole.
Si l’on prend l’exemple du tabac on ne pourra jamais dire à quelqu’un qu’il ne doit pas fumer, car il n’y a pas de versets qui dise : tu ne fumeras point. Dons nous sommes obligés de faire appel à des principes existants dans l’écriture comme le fait que nous sommes une habitation de Dieu, pas une habitation de fumée, de plus nous savons que fumer provoque des cancers, certains disent que ce n’est pas tout le monde qui a des cancers, mais ce n’est pas tout le monde qui meurt dans un accident d’avion donc dès que nous saurons qu’éventuellement un avion est susceptible de s’écraser, il faut sauter dedans car tout le monde ne meure pas forcément et que vous avez des chances de ne pas mourir, et nous savons que fumer provoque des cancers et que cela va détruire ceux qui vivent avec vous, de plus Paul dit : je ne vais pas me laisser asservir par quoi que ce soit, et lorsqu’on va commencer à fumer on ne pourra pas forcément s’arrêter lorsqu’on l’aura décidé et donc à cause de ces principes il n’est pas bon de fumer.
Le Seigneur ne le dit pas texto mais cela n’est pas bon, cela va continuer à enfreindre d’autres principes qui sont dans l’écriture. Il faut réfléchir et donc lire sa bible.
Si l’on veut connaître la volonté de Dieu sans lire sa Parole ce n’est pas possible car c’est elle qui guide et donne les principes d’action nécessaires pour découvrir la volonté du Seigneur.
Il faut également prier, la volonté de Dieu se discerne en adoptant cette attitude qui consiste à être soumis à Dieu, à attendre et être prêt à recevoir ce qu’il nous donne. La prière n’est pas simplement une demande, mais c’est l’élévation de l’âme vers Dieu, c’est un dialogue, et si l’on est croyant nous sommes normalement toujours en communion avec lui. Il n’est pas besoin de se mettre à genoux, de s’enfermer dans un placard, notre âme s’élève à Dieu à n’importe quel moment et dans cette attitude lui demander de l’aide.

Seigneur, cette personne me demande un conseil, que dois-je lui dire ?
Il faut prier, demander à Dieu de nous éclairer et c’est là que nous verrons la différence entre les croyants qui essaient et ceux qui veulent y arriver car en étant en communion avec le Seigneur, il apportera des réponses de la manière suivante :
Le cœur sera apaisé, Seigneur je ne sais pas ta volonté mais s’il te plaît je voudrais que tu me la révèle dans cette situation, j’ai cherché dans ta parole, j’essaie de connaître les principes, mais je ne vois pas et Dieu dit que la paix qui surpasse toute intelligence gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus.
La paix de Dieu est au-dessus de l’intelligence, cela ne veut pas dire qu’elle est irrationnelle mais lorsqu’on regardera votre situation, une personne normale se serait pris la tête à 2 mains ou se suiciderait alors que vous la paix de Dieu garde vos cœurs. C’est une paix qui tranquilise, qui rassure et cette paix va venir vous toucher concernant le problème même s’il n’est pas résolu.
Le Seigneur répondra par les moyens qui s’appellent les circonstances. Vous prierez, il vous donnera la paix et disposera les circonstances, il donnera les moyens logistiques ou financiers pour votre projet ou fermera les portes et les choses seront bloquées.
Il va vous donner des difficultés qui vont soient tuer votre projet dans l’œuf, ou des difficultés qui vont vous inciter à insister plus, à réfléchir, à contourner, à modifier votre projet initial.


Un exemple personnel, lorsque j’ai rencontré ma future épouse au Canada, je me suis demandé est-ce que c’est la volonté de Dieu, j’ai demandé conseil et les gens m’ont conseillé de prier, de ne pas m’emballer, et j’ai pris le temps. J’ai prié et dans mon cœur il y avait cette conviction là que c’était celle que le Seigneur avait pour moi.
J’ai donc appelé mon futur beau-père et lui ai demandé si je pouvais parler à sa fille, il m’a dit oui, je me suis frotté les mains, j’ai dit : le Seigneur ouvre les portes, et nous avons discuté, j’ai appris à la connaître etc… et le moment fatidique est arrivé, j’avais cette conviction dans mon cœur pour aller jusqu’au bout alors j’ai parlé à mes parents qui ont dit OUI et donc je parle à ma future épouse et je lui demande de m’épouser, j’ai dû commencer par elle car son père ne parle pas le français et lui ai demandé de traduire ma demande en mariage à son père et à ce moment mon cher beau-père à dit NON, j’ai dit : c’est pas possible, il y a quelque chose d’anormal, jusque là tout c’était bien passé, il je ne comprenais pas ce NON.

Il m’a dit : « je ne vous connais pas, je ne vous ai vu qu’une seule fois, ma fille fait encore des études, je ne sais pas ou vous allez l’emmener, NON et là encore j’ai senti le monde s’écrouler autour de moi et je me suis dit que c’était peut-être un signe que ce n’était pas la volonté de Dieu, et pourtant j’ai attendu quelques temps, j’ai rappelé mon beau-père car cette conviction était toujours en moi et là il m’a dit : OUI mais vous allez devoir me rencontrer, rester un moment que je sache qui vous êtes mais n’était-ce pas normal et légitime mais à l’époque j’avais perçu cela comme un échec de ma part de discerner la volonté de Dieu, alors que Dieu me disait : ne t’emballes pas, reste calme, c’était un obstacle mais que Dieu a utilisé pour me faire avancer dans sa volonté, me la faire connaître, donc il ne faut pas se bloquer lorsqu’il y a des obstacles , et attendre, discerner par la prière et voir si ce sont des obstacles qui vont tout arrêter ou des obstacles qu’il faudra surmonter.
Un dernier élément qu’il faudra pour discerner la volonté de Dieu, c’est le conseil des autres, nous vivons dans une civilisation individualiste, c’est le moi qui prime, les gens se marient et vous le disent après coup, les parents ne sont pas au courant c’est pourquoi les chapelles à Las Vegas existent car on peut se marier sans l’autorisation des parents dès qu’on a 16 ans, ils font des mariages de 2 mn à la chaîne, et souvent se séparent.
Il y a des gens qui se lancent seuls dans des entreprises et s’étonnent après et se demandent pourquoi personne ne les aide alors que vous n’avez pas demandé conseil, parce-que vous avez fait vos affaires tout seul et les personnes subissent. Non, il faut demander conseil.
Si vous êtes chrétiens, vous pouvez demander conseil à des chrétiens mûrs, pas aux jeunes convertis qui viennent de se jeter dans les bras du Seigneur, il faut voir des plus expérimentés que vous, il faut voir ses parents, à des gens mûrs dans la foi, aux pasteurs si nécessaires, peut-être que je ne limiterais pas seulement les conseils qu’aux croyants, car il y a des personnes dans le monde qui sont très sages, et il ne faut pas dire parce que ce sont des incroyants qui me donnent des conseils que ce n’est pas bon, faisons attention !

Le chrétien est sage, il entend, il discerne. Donc, lorsqu’on a pris conseil, lorsque les circonstances s’y prêtent, dans nos moments de prière, nous avons la paix dans le cœur concernant ce que nous faisons et ce que nous faisons n’est pas contre la Parole de Dieu, eh bien par la force que le Seigneur donne il faut aller jusqu’au bout. Faites-le avec joie, donnez tout ce que vous avez, faites-le.
Et pour ceux qui sont là et veulent faire quelque chose et ne trouve rien à faire, vous ne pouvez pas espérer que la volonté de Dieu s’ouvre à vous. Dans Ecclésiaste ch 11 v 1 à 6 il est dit ceci : « Jette ton pain à la surface des eaux, car avec le temps tu le retrouveras ; donne une part à sept et même à huit, car tu ne sais pas quel malheur peut arriver sur la terre. Quand les nuages sont gonflés de pluie, ils la déversent sur la terre ; et si un arbre tombe, vers le sud ou vers le nord, c’est à la place où l’arbre tombera, qu’il restera.
Qui observe le vent, ne sèmera point, qui fixe les regards sur les nuages ne moissonnera pas.
Comme tu ne connais point le mouvement du vent, ni de l’embryon dans le ventre de la femme enceinte, tu ne connais pas non plus l’œuvre de Dieu qui fait tout.
Dès le matin, sème ta semence, et le soir ne laisse pas reposer ta main ; car tu ne sais point ce qui réussira, ceci ou cela ou si l’un et l’autre sont également bons ».

Ce passage dit que puisque nous sommes des enfants de Dieu qui s’appuient sur lui, qui veulent utiliser la sagesse que Dieu leur donne, il ne peuvent rester là en attendant que tout leur tombe sur un plateau d’argent, il faut agir, il y a des moments ou il faut prendre des risques.
Lorsque la Parole de Dieu ne s’y oppose pas, lorsque nous sommes assurés de marcher selon le Seigneur, et même si vous vous engagez dans un projet et vous discernez que des gens veulent vous abattre, que Satan est prêt à vous détruire, qu’est-ce qui pourrait faire que soudainement vous tombiez dans un monde où Dieu n’a pas le contrôle, ni son mot à dire, qu’est-ce qui vous fait croire que si vous êtes un chrétien qui voulez faire la volonté de Dieu, soudainement l’ennemi va être tellement fort, qu’il va casser le plan de Dieu pour vous. IMPOSSIBLE !
Dieu a des projets de paix pour vous, vous allez peut-être faire un détour, vous allez peut-être arriver fatigué au coin où il veut vous bénir mais il ne va pas subitement changer ses projets de paix pour vous en quelque chose d’autre.
Vous avez reçu la plus grande des bénédictions, elle s’appelle JESUS-CHRIST, il est dans votre vie, il vous a sauvé, vous a transformé et il vous amène à bon port et vous arriverez à l’éternité que Satan vous dise NON, que vos parents vous disent NON, que vous-même vous vous disiez NON, il vous dit : « je t’emmène ».
Alors chrétiens, agissons, cherchons la volonté de Dieu et accomplissons-là.

Ceux qui ne sont pas chrétiens, Dieu a une volonté pour vous, c’est que vous soyez sauvés.
Et tous ces gens que vous voyez passer en Mercedes, ils ont bateau, maison, ces gens sont vides, ils sont tristes, ils n’ont rien, ils ont tout soi-disant mais ils
n’ont rien, d’ailleurs pourquoi changent-ils de bateau, de voiture, de femme parce qu’ils n’ont rien et je vous le redis si quelqu’un n’a pas JESUS-CHRIST dans sa vie il n’a rien, vos amis ne seront pas toujours avec vous, votre argent vous ne l’emmènerez pas avec vous, mais Jésus vous offre cette opportunité d’avoir la paix, cette conscience tranquille et la prochaine fois que vous tournerez les regards sur votre passé, Jésus vous dit : « j’efface tout cela pour toi », les autres peuvent vous regarder comme un brigand, le jour où vous aurez confessé vos fautes, que vous aurez dit à Jésus : je crois que ton sacrifice ôte tous mes péchés, eh bien Jésus va faire exactement cela et vous aurez une vie nouvelle et quelque chose et quelqu’un dans votre cœur qui va le remplir pour toute l’éternité.



^^ Revenir en haut ^^