Accueil > Edification > Méditations > Car vous connaissez la grâce de (...)

Car vous connaissez la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ, qui pour vous s’est fait pauvre, de riche qu’il était.

Car vous connaissez la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ, qui pour vous s’est fait pauvre, de riche qu’il était.

Le Seigneur Jésus-Christ fut de toute éternité riche, glorieux, et exalté ; mais bien qu’il fut riche, il est devenu pauvre par amour pour nous. De la même manière qu’un saint ayant des richesses ne peut avoir une réelle communion avec ses frères pauvres, à moins qu’il les aide à pourvoir à leurs besoins, il était impossible à notre Divin Seigneur d’entrer en communion avec nous avant de nous avoir imparti sa propre richesse, et qu’il soit devenu pauvre pour nous rendre riches.

S’il était resté sur son trône de gloire, et que nous ayons continué dans les ruines de la chute sans recevoir son salut, toute communion aurait été impossible. Notre position par la chute, hormis l’alliance de grâce, a rendu comme impossible toute communication avec Dieu pour l’homme qui est tombé, comme il est impossible à Bélial d’être en accord avec Christ. Pour que cette communion puisse être réalisée, il était essentiel que le parent le plus riche transmette sa succession à ses parents les plus pauvres, que le juste Sauveur puisse donner à ses frères pécheurs sa propre perfection, et que nous, le pauvre et le coupable, nous recevions de sa plénitude grâce pour grâce ; et c’est ainsi, en donnant et en recevant, que l’Un peut descendre de ses hauteurs, et l’autre remonter des profondeurs, pour être ainsi capables de s’étreindre l’un l’autre dans une communion vraie et cordiale.

La pauvreté doit être enrichie par celui dans lequel se trouvent des trésors infinis avant de pouvoir oser communier ; et la culpabilité doit se perdre elle-même dans une justice imputée et impartie, l’âme pouvant marcher en communion avec la pureté. Jésus doit revêtir son peuple de ses propres vêtements, sinon ce peuple ne peut être admis dans son palais de gloire ; et il doit le laver dans son propre sang, sinon le pécheur sera trop souillé pour l’étreinte de sa communion.

Ô croyant, c’est cela l’amour ! Par amour pour vous le Seigneur Jésus « est devenu pauvre » afin de pouvoir vous élever dans la communion avec lui-même.



^^ Revenir en haut ^^