Accueil > Edification > Méditations > ...Car il mangeait toujours à la (...)

...Car il mangeait toujours à la table du roi. Il était boiteux des deux pieds.

Mephiboscheth habitait à Jérusalem, car il mangeait toujours à la table du roi. Il était boiteux des deux pieds. 2S 9:13

Mephiboscheth n’était pas un grand ornement à la table royale, pourtant il occupait une place constante dans la pension de David, parce que le roi pouvait voir dans son visage les traits du bien-aimé Jonathan. Comme Mephiboscheth, nous pouvons crier au roi de Gloire : « Qu’est-ce que ton serviteur, pour que tu regardes un chien mort, tel que moi » ? Mais pourtant le Seigneur nous accueille dans sa plus familière intimité avec lui, parce qu’il voit dans nos visages le souvenir de son cher bien-aimé Jésus.

Le peuple du Seigneur lui est cher pour une autre raison. Tel est l’amour que le Père témoigne à son fils unique, que pour cette raison il élève le plus humble de ses frères de la pauvreté et du bannissement, pour avoir part à une compagnie courtoise parmi les nobles et à une provision royale. Leur infirmité ne leur ôtera pas leurs privilèges. De boiter n’est pas un obstacle à la filialité ; l’estropié est autant l’héritier que s’il avait pu courir comme Azazel. Notre droit n’est pas boiteux bien que notre puissance le soit.

Une table de Roi est un noble lieu de refuge pour le boiteux des jambes, et au festin de l’Évangile nous apprenons à nous glorifier dans nos infirmités, parce que la puissance de Dieu repose sur nous. Pourtant l’incapacité attristante peut troubler les personnes des bien-aimés Saints. Les Saints dont la foi est faible et dont la connaissance est mince, sont de grands perdants ; ils sont exposés à plusieurs ennemis, et ne peuvent suivre le roi où qu’il aille.

Cette maladie s’élève fréquemment des chutes. Un mauvais traitement dans leur enfance spirituelle cause souvent la chute des convertis et les rendent dépendants, dépendance dont ils ne pourront jamais être guéris et le péché dans d’autres cas brise les os. Seigneur, aide le boiteux à sauter comme un cerf, et satisfais tout ton peuple avec le pain de ta table !



^^ Revenir en haut ^^