Accueil > Edification > Méditations > Car en lui habite corporellement (...)

Car en lui habite corporellement toute la plénitude de la divinité.

Car en lui habite corporellement toute la plénitude de la divinité. Vous avez tout pleinement en lui, qui est le chef de toute domination et de toute autorité. Col 2:9-10

Tous les attributs de Christ, comme Dieu et homme, sont à notre disposition. Toute la plénitude de la divinité, quoique ce soit que ce terme merveilleux puisse englober, est nôtre pour notre plénitude. Il ne peut pas nous doter des attributs de sa divinité ; mais il a tout accompli pour que cela puisse se faire, car il a fait même que sa divine puissance et sa divinité nous aident pour notre salut. Son omnipotence, son omniscience, son omniprésence, son immutabilité et son infaillibilité, tout est fait pour notre défense.

Lève-toi croyant, et contemple le Seigneur Jésus accouplant toute sa divinité au chariot du Salut ! Combien immense est sa grâce, combien ferme sa fidélité, combien constante son immutabilité, combien infinie sa puissance, combien illimitée sa connaissance ! Toutes ces choses faites par le Seigneur Jésus sont les colonnes du temple du salut ; et toutes sans diminution de leur infinité nous sont stipulées comme étant notre héritage. Chaque goutte de l’amour insondable du cœur du Sauveur est notre ; chaque nerf du bras de sa puissance, chaque joyau de la couronne de sa majesté, l’immensité de la divine connaissance, et sévérité de la justice divine, toutes sont nôtres, et seront utilisées en notre faveur.

La totalité de Christ dans son adorable caractère comme fils de Dieu, nous est par lui-même transférée sans mesure pour que nous en jouissions. Sa sagesse est notre direction, sa connaissance notre instruction, sa puissance notre protection, sa justice notre sécurité, son amour notre consolation, sa grâce notre soulagement, et son immutabilité notre confiance. Il ne fait aucune réserve, mais ouvre les rentrants* de la montagne de Dieu et nous invite à y creuser les mines des trésors cachés.

Tout, tout, tout, est votre, dit-il, tout est à vous. Soyez rassasiés de la faveur et remplis de la bienveillance du Seigneur. Oh ! Comme il est doux ainsi de contempler Jésus, et de l’invoquer avec la totale assurance qu’en recherchant la médiation de son amour ou de sa puissance, nous ne faisons que demander ce qu’il a déjà fidèlement promis.

* rentrants : contraires de saillies (n.d.t)



^^ Revenir en haut ^^