Accueil > Edification > Méditations > C’est de moi que tu recevras ton (...)

C’est de moi que tu recevras ton fruit.

C’est de moi que tu recevras ton fruit.

Notre fruit nous parvient de Dieu comme par une « union ». Le fruit de la branche est directement relié à la racine. Coupez le lien, la branche meurt, et aucun fruit n’est produit. En raison de notre union avec Christ nous plaçons en avant le fruit. Chaque grappe de raisin a été en premier lieu conçue dans la racine, puis la vie est ensuite passée à travers la tige, a cheminé dans des vaisseaux de sève, s’est constituée elle-même extérieurement sous forme de fruit ; mais dans tout cela, elle était premièrement dans la tige ; ainsi, à chaque fois qu’un travail s’est avéré correct, il était d’abord en Christ, et ensuite, il a été placé en avant, en nous-mêmes. Ô chrétien, apprécie cette précieuse union en Christ ; car cela doit être la source de toute productivité que tu puisses espérer avoir. Si tu refuses de te joindre à Jésus-Christ, tu seras réellement un rameau stérile.

Notre fruit vient de Dieu, comme d’une « providence spirituelle ». Lorsque les gouttes de rosée tombent du ciel, quand le nuage regarde vers le bas et qu’il est sur le point de délivrer son trésor de liquide, quand le soleil vif fait gonfler les baies en grappes, chaque faveur céleste peut chuchoter à l’arbre et dire, « est-ce de moi que tu as eu ton fruit ? » Le fruit doit beaucoup à la racine — c’est essentiel à la productivité — mais il doit sa beauté, également à l’influence externe. Combien devons-nous à la grâce et à la prévoyance de Dieu par lesquelles il nous fournit constamment et avec empressement, l’enseignement, la consolation, la force, ou toute autre chose que nous puissions désirer. En ceci nous Lui devons tout.

Notre fruit vient de Dieu, le parfait Vigneron. Le couteau tranchant du viticulteur accroît la productivité du cep en éclaircissant les grappes, en retirant les pousses superflues. Il en est ainsi pour toi, chrétien, par la taille que le Seigneur opère en toi. « Mon Père est le Vigneron ». Chaque branche en moi qui ne porte pas fruit Il l’émonde ; et chaque branche qui porte du fruit Il la taille, afin qu’elle produise davantage. Et puisque notre Dieu est l’auteur de toutes les grâces spirituelles que nous avons, donnons-Lui toute la gloire de notre salut.

Ez 25:1-28:26



^^ Revenir en haut ^^