Aggée

Aggée (Livre d’)

- Auteur. -Son nom signifie:en fête ; pt-être était-il né lors d’une fête importante d’Israël. La tradition prétend qu’il était revenu en 536 de Babylone sous Zorobabel avec 642 000 Juifs. Il connaît bien le rituel du Temple (2.11-14). Y était-il rattaché par ses fonctions ? Il n’est pas nécessaire de le supposer puisque tout Juif pieux devait être au courant de ces prescriptions.

- Date. -Aggée date de façon très précise ses prophéties par rapport au règne de Darius (1.1 ; 2.1, 10, 20). C’est la première fois qu’un auteur biblique utilise une datation profane. Darius a régné de 521 à 484, les prophéties d’Aggée ont été prononcées entre septembre et décembre 520. Ces dates sont acceptées par tous les exégètes.

- Les Juifs étaient rentrés depuis 16 ans dans leur pays. Au début, Cyrus avait laissé aux provinces éloignées une certaine autonomie, ce qui a permis aux rapatriés de commencer la reconstruction du Temple. Mais Cambyse, son fils, a fait arrêter les travaux. Suit une période assez troublée à Babylone comme à Jérusalem (v. #Zec 1.11). En 521, Darius, un officier de sang royal qui a repris le pouvoir, parvient à rétablir l’ordre. C’est le moment de reprendre les travaux de reconstruction du sanctuaire. Aggée et son collègue Zacharie #Ezr 5.1 ; 6.14 y encouragent leurs coreligionnaires.

- Pour connaître l’arrière-plan des prophéties d’Aggée, lire #Ezr 1.1-4.5 ; 4.24-6.22. Les prophéties elles-mêmes se situent au niveau d’#Ezr 4.5 ; 4.24-5.2 ; 6.14.

- Lieu. -A Jérusalem, avec les ruines du Temple de Salomon comme cadre, les prophéties s’adressent aux exilés revenus en ville et, en part., au gouverneur Zorobabel et au grand-prêtre Josué (1.1, 13-14 ; 2.2-21).

- But. -L’année même de leur retour, les rapatriés avaient commencé à rebâtir les fondations du Temple, mais leur beau zèle s’est rapidement refroidi devant les difficultés de toutes sortes auxquelles ils furent confrontés : opposition et intrigues des Samaritains, mauvaises récoltes entraînant la famine et la pauvreté (1.9-11 ; 2.16-17), désordres politiques, relâchement moral. Les constructeurs se découragent. Les riches se construisent de belles maisons pour eux-mêmes. Une apathie générale gagne le peuple.

- Aggée veut lui inspirer un nouveau zèle, restaurer sa confiance en Dieu, lui rappeler les justes priorités:obéir à Dieu et prendre son oeuvre à coeur est plus important que de veiller à ses propres intérêts.

- Contenu. -Le message d’Aggée peut se résumer en trois mots:appel, encouragement, promesses. Pour commencer, il secoue ses compatriotes et les appelle à reprendre les travaux. Puis il les encourage par la certitude de la présence et de l’aide de l’Eternel. Finalement, il leur dévoile l’importance lointaine de leur travail et les bénédictions qui en résulteront pour l’ensemble de l’humanité (2.6-9).

- Quelques idées-forces se dégagent de son livre:la bénédiction de Dieu dépend de l’intérêt porté à son oeuvre et à son honneur ; si ses intérêts sont mis au premier plan, les questions économiques se résoudront d’elles-mêmes:la pauvreté actuelle fera place à la prospérité. C’est la leçon que Jésus résumera en disant :"Cherchez d’abord le royaume de Dieu" (#Mt 6.33). Les marques d’un réveil sont l’écoute de la Parole de Dieu (1.12), la certitude de la présence de Dieu (v.13), l’obéissance (v.14) et la sanctification (2.10-14).

- Aggée fut l’un des seuls prophètes qui ait eu le privilège de voir le résultat concret de sa prédication : les travaux reprirent et, cinq ans plus tard, le Temple fut achevé. #Ezr 5.1 ; 6.14-15.

- Plan. -Le livre se divise en cinq parties : 1.Appel à reprendre la construction du Temple:1.1-11 2.Reprise des travaux, bref message d’encouragement:1.12-15 3.Encouragement:les travaux auront une portée universelle:2.1-9 4.Avertissement:la désobéissance empêche Dieu de bénir:2.10-19 5.Promesse à Zorobabel:le règne du Messie remplacera tous les royaumes terrestres:2.20-23.

- Dans un style concis direct, énergique, Aggée s’adresse à l’intelligence comme aux sentiments et à la volonté (cf. 1.12). Le caractère pratique et éthique de ce petit livre l’a fait comparer à la plus petite ép. de Paul:celle à Philémon. Si son message était pris à coeur aujourd’hui, l’oeuvre de Dieu serait sûrement plus prospère.



^^ Revenir en haut ^^